J’ai lancé un Streetcast, qu’en pensez-vous?

Hello les amis, à force de ne plus trop avoir le temps d’écrire sur Ozmoz, l’idée du podcast en mobilité et au format court appelé « streetcast » m’a directement plu lorsque j’en ai entendu parler mi-2016 notamment avec La voix de Guillaume (Vendé). La communauté et les outils devenus de plus en plus nombreux, j’ai eu envie de me lancer et voilà l’OzmozCast est né 🙂 L’idée est de parler de principalement de bien-être, parentalité, et de lifehacking comme je le ferais ici par écrit.

Je suis preneur de vos retours dans cet exercice très solitaire, le but étant de partager avec vous ces moments. Un petit tweet ou un commentaire ci-dessous?

Au moins ça me permettra de faire avancer les choses plutôt que de ne rien écrire ces derniers mois voire années sur ce blog 😉

Au plaisir d’échanger avec vous! Revoici le lien : OzmozCast

Un autre cadre pour l’éducation de nos enfants à l’école

Waw, c’est dingue, cette Céline Alvarez a trouvé qqch qui peut vraiment changer les choses pour l’éducation de nos enfants aussi bien à l’école que dans notre quotidien.

Le petit reportage à 13min45 qui est le résultat de son expérience est juste magique. Le passage entre 21 et 23min m’a aussi particulièrement ému. J’espère vraiment qu’en tant que parent j’arriverai à donner à mes enfants l’envie de faire les choses pour eux et non pas pour nous et/ou par peur de notre jugement. Leur insuffler l’envie de se réaliser et non de vivre par procuration.

Une autre intervention plus dirigée au TedX et tout aussi inspirante

Histoires de course à pied #2 : 2ème marathon

in-flanders-field-marathon-2015

Il y a 4 mois jour pour jour, je finissais pour la 2ème fois (1ère fois en 2014) le marathon (42,195km) couru lors du « In Flanders Fields Marathon » qui part de Nieuwpoort et se finit à Ypres. Une sacrée aventure et une sensation indescriptible que je conseillerais à chacun de tenter de vivre au moins une fois dans sa vie. Un marathon ce n’est pas une idée si impossible qu’on croit à réaliser. Voici un compte-rendu de cette folle et superbe journée.

Quelques heures avant le départ

Il est à peine 8h30 quand j’arrive à la criée de Nieuwpoort (Vismijn). Tant mieux, j’aime être en avance pour m’imprégner de l’endroit. Les premiers coureurs sont déjà là. Je m’en vais tranquillement à l’intérieur, une espère de grand hangar qui sent le poisson à plein nez. Une odeur vivifiante à défaut d’être tout à fait agréable. L’agitation bat déjà son plein entre les coureurs qui viennent prendre leur dossard (que j’ai pour ma part déjà récupéré la veille) et les autres qui mangent, s’étirent, se reposent. Je décide pour ma part de me trouver une place à terre, histoire d’étendre mes jambes et de les masser.

20 minutes plus tard, je sors prendre l’air et marche vers le centre-ville en passant le long de l’eau, empruntant au passage les premiers hectomètres du marathon. Une fois assez loin, je m’échauffe en trottinant et en effectuant quelques talons fesses, genoux haut et accélérations de temps à autre. Le tout pendant une dizaine de minutes tout en revenant vers la criée.

Comme d’habitude, cela provoque une certaine digestion et j’en profite pour faire un petit passage par les toilettes de chantier à plusieurs reprises jusqu’au départ. La file s’allonge évidemment plus le temps passe avec un certain délais la dernière fois à 9h40.

Au moment où je décide de reprendre mon chemin vers l’intérieur de la criée alors que je suis toujours à l’extérieur, j’entends un son délicieux de cornemuse. Des airs que j’imagine dans la plus pure tradition écossaise s’ensuivent mais étonnement suivi d’un air bien connu d’un film tout aussi culte et geek « Star Wars ». Il n’y a pas à dire, ça donne super bien. Le concert de ce monsieur la quarantaine à vue de nez enchaine les alternances entre morceaux connus et traditionnels, un vrai bonheur. L’apothéose ce sera lors de la venue quelques minutes plus tard, alors que j’étais retourné à l’intérieur du hangar, de ce même joueur de cornemuse. Il n’y avait rien de plus galvanisant que ces airs qui résonnaient dans cet énorme hangar. J’étais prêt pour en découdre avec les 42km, marathon me voilà !

A vos marques, prêt, partez !

Il est 9h50, les appels vers la ligne de départ se font de plus en plus pressant. Je repère le meneur d’allure de mon objectif que j’espère je pourrai remplir même si je le sais un peu trop optimiste : 3h45. Mais qui ne tente rien n’a rien. Le speaker commence à réciter avec entrain le poème bien connu des coureurs, emblème de la course dont le départ s’ensuivra une fois terminé :

Between the crosses, row on row,
That mark our place; and in the sky
The larks, still bravely singing, fly
Scarce heard amid the guns below.

We are the Dead. Short days ago
We lived, felt dawn, saw sunset glow,
Loved, and were loved, and now we lie
In Flanders fields.

Take up our quarrel with the foe:
To you from failing hands we throw
The torch; be yours to hold it high.
If ye break faith with us who die
We shall not sleep, though poppies grow
In Flanders fields.

John McCrae 1872-1918

Le signal de départ est donné, je suis Juan, le meneur d’allure des 3h45 et ses ballons verts qui virevoltent et qui parle un parfait néerlandais que je ne comprends pas du tout lorsqu’il converse avec d’autres coureurs. Je me concentre sur la route car les premiers hectomètres que j’avais repéré à l’échauffement plus tôt déboulent sur un goulot d’étranglement qui nous fera tenir un petit 5’48 pour le premier kilomètre. Tant mieux au moins je ne suis pas parti trop vite. Juan en profite d’ailleurs pour nous préciser (j’imagine) que l’on accélérerait la cadence dès que tout ce peloton compact se sera étiré. Le 2ème kilomètre est directement plus rapide à 5’15. S’ensuivront ensuite une série à cette même allure quasiment métronomique entre 5’10 et 5’15.

Je n’explique pas vraiment pourquoi mais j’ai souvent peu de contacts avec les autres coureurs sur des distances plus courtes, sur tarmac tout du moins. Par contre sur des trails et sur des marathons, c’est tout l’inverse, une tout autre philosophie. On finit toujours par repartir de là avec cette impression d’avoir vécu quelques chose et d’avoir découvert plein de gens. Ca ne rate donc pas, un type me montre les magnifiques coquelicots qui bordent les bords de notre parcours. Orientant la conversation vers de l’anglais étant ignare en matière de néerlandais, nous parlons de nos origines respectives ce sur quoi nous n’allons pas plus loin. Je me fais du coup hélé par un autre coureur qui a entendu notre conversation en français cette fois et qui me demande si je suis un vrai marchois. Et c’est parti pour une longue discussion avec Patrick originaire de Bertrix qui lui en est sans doute à l’un de ses derniers marathons faute d’un genoux vieillissant et capricieux mais qui à l’apogée de sa forme au début des années 90 parcourait les marathons en 3h15. Il finira finalement celui-ci en 3h56.

Pour l’instant ça roule plutôt pas mal, j’aligne les 5’15/km tout en prenant de l’eau et des gels à chaque ravitaillement tous les 5km. Les 20 premiers kilomètres filent et me voilà à faire mon premier semi du jour en 1h50min17sec soit un nouveau record battu de quelques minutes. En effet, ce marathon est tellement plat (à peine des « bosses » de 5 mètres) que je vais plus vite sur semi lors d’un marathon qu’un semi seul dans ma région d’origine.

Je suis toujours proche de Juan que je scrute à ses ballons verts, je converse de temps à autre avec Patrick qui est en fait originaire de la région de Koksijde où il revient peu mais notamment pour voir sa famille qu’il reverra juste après. L’une des ses soeurs, marathonienne également, l’accompagnera même à vélo dans quelques kilomètres jusque la fin. Comprenant que je connais peu la région, il se transforme en guide touristique et m’explique l’histoire des quelques bâtiments qui bordent notre route, proches ou lointains. Les kilomètres filent, je profite du paysage tout en apprenant les points d’intérêts de la région, que demander de mieux ?

Cependant, je me retrouve à ralentir légèrement le rythme à partir du kilomètre 23, je le laisse s’envoler devant moi, en tout cas pour le moment. A partir de là, sentant que je ne pouvais plus tenir le 5’10, je descends à 5’20, puis 5’30 jusqu’au kilomètre 30. Je me cramponne à cet objectif de finir les 33 premiers kilomètres en moins de 3h ce que je réussis en 2h56. Mais cela devient dur. Je suis rejoint par un Lillois avec qui Patrick discutait plus tôt et qui entame la discussion avec moi prenant ensuite le large accompagné de sa femme j’imagine qui le suivait à vélo. Je le reverrai quelques kilomètres plus tard un peu avant le kilomètre 30 pour un petit arrêt technique mais je ne le reverrai plus ensuite. Il avait pourtant l’air encore frais et rapide. Je me reformule un objectif histoire de me motiver. Il me reste 12km soit 1h12 à 6’/km soit une arrivée prévue en 3h52 sui je tiens jusque là à cette cadence. Je décompte les secondes que je grappille au début (jusqu’à une arrivée potentielle en 3h51) et que je finirai par perdre plus tard.

Ca devient vraiment dur, je sens les crampes qui se pointent et je tiens tant bien que mal à rester sous les 6’/km symboliques certes mais importantes pour le mental. Je tiendrai finalement jusqu’au kilomètre 37 à partir duquel je sens des espèces de grosses boules notamment dans ma cuisse droite. Je lutte pour maintenir une certaine foulée tout en me préservant de ces crampes qui me feraient m’arrêter tout net si elles se déclenchent comme j’avais eu le cas l’année passée.

Les dix derniers kilomètres vont être interminables mais je me force  à tenir mentalement. Je me suis pas dans le dur à proprement parler. Ma fréquence cardiaque n’a jamais dépassé le 170 depuis le début alors que je monte souvent à 190-195 sur 10km. Mais les crampes me maintiennent à une allure que je trouverais légère habituellement. Comme nous sommes tous dans le même bateau (de manière volontaire certes), j’essaie toujours d’encourager ceux que je dépasse au ralenti sur le bord de la route avec une petite tape dans le dos et un « courage » que j’espère ils prennent comme quelque chose de positif dans ces moments compliqués.

Je me retrouve à courir avec Kurt qui m’a alpagué pour mon t-shirt portant la mention « Marche-en-Famenne » car il connait le trail « La Grimace » qui a lieu dans la région. Je connais bien sûr vu que c’est organisé par mon club dont j’arbore justement les couleurs (orange fluo et texte bleu foncé) et que j’ai déjà effectué en 2013 (trail de 28km mais distances de 55 et 80km aussi possible). Cependant il devra me laisser, victime de crampes, il finira en 4h11. Pareil avec Damien, un lillois avec qui j’irai jusqu’au km 37, il finira en 3h59.

12087853_910015545712186_6960276013113789259_o

A quelques kilomètres de la fin

La fin se déroule presque en solitaire, je croise cependant la route de Jean-Valéry que je dépasse toujours avec une petite tape dans le dos, qui me repasse plus tard en faisant pareil et ainsi de suite jusque la fin puisque nous terminerons dans la même seconde finalement sans avoir couru ensemble plus de quelques secondes.

Les deux derniers kilomètres sont les plus interminables malgré le fait d’avoir troqué les bords de l’Yser pour le centre-ville qui nous fait comprendre que l’on arrive au bout. Je me décide à forcer un peu malgré les crampes toujours proches de débarquer. Je boite presque mais je tiens néanmoins un honorable 6’15/km vu mon état physique. A 200 mètres de l’arrivée, des encouragements de mes enfants, mon épouse et mes amis me donnent les larmes aux yeux et surtout des ailes pour terminer ce marathon en mode sprint. Je ne ressens plus aucune douleur sur le moment, juste de la joie d’y être arrivé et pouvoir fêter cela en famille dans quelques instants. Je récupère un t-shirt et une médaille et mes douleurs reviennent tout aussi vite qu’elles avaient disparues, sacré cerveau. Mais je profite des masseurs disposés juste après l’arrivée pour les soulager et que je remercie grandement.

3h53 et des poussières, mission accomplie et objectif atteint. On verra pour descendre sous les 3h50 une prochaine fois. D’abord profiter de ce délicieux moment en famille et les remercier de m’avoir supporté ce weekend avec toutes les lubies du coureur à pied.

Le mot de la fin

Pour tous les coureurs qui voudraient tester un marathon que ce soit le premier ou non, je le conseille fortement :

  • le coût de 23€ en pré-vente (inscription avant le 1/07) est hyper abordable comparé aux marathons habituels (entre 50 et 100€), c’est presque le même prix que les 20km de Bruxelles alors que l’on reçoit en plus un t-shirt technique et une médaille!
  • le tracé est super plat (aucune bosse) et très agréable le long de l’eau, idéal donc pour la performance et un premier marathon histoire de ne pas trop souffrir,
  • la situation est honorable, il n’est juste pas évident d’aller en train à Nieuwpoort mais vous avez la possibilité de prendre une navette de l’organisation entre la gare d’Ypres et Nieuwpoort (7€ en plus),
  • l’organisation est parfaite :
    • les ravitaillements sont honorables : une bouteille d’eau tous les 5km + éponges 2,3 fois sur le parcours + boisson énergisante et du solide à partir du kilomètre 30,
    • possibilité d’aller chercher son dossard la veille,
    • douches après la course,
    • possibilité d’envoyer son sac à l’arrivée,
  • pas trop de coureurs (1200 en 2014, limitation à 750 en 2015), ce qui est parfait pour prendre ses marques sans se faire bousculer et on est rarement seul pendant la course.

Pas mal non ? En tout cas j’y retournai avec plaisir! Maintenant histoire de varier un peu, je vais sûrement en tester d’autres les années à venir. N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site « In Flanders Fields Marathon » et peut-être que l’on s’y croisera lors d’une prochaine édition! Tenez-moi au courant!

WP_20150913_003-small

Histoires de course à pied #1 : sortie en mode aventurier

Ce weekend, j’avais prévu d’aller courir tôt ce matin mais : frontale + pluie + pas envie = impossible. Cela n’arrive pas souvent mais c’est un combo sacrément difficile à combattre. Je dirais même qu’il est inutile de le faire sous peine de se dégoûter.

Vers 10-11h, tout à changé niveau météo avec un beau soleil et j’ai fini par partir pour une sortie « découverte ». Au final une flopée de nouveaux sentiers testés. Malheureusement pas mal de culs-de-sac / clôtures / …

J’ai trouvé un chouette chemin mais pas de bol, je tombe sur une propriété privée… Une propriété gigantesque et magnifique où j’ai atterri via une prairie et un petit chemin sans aucun panneau « propriété privée » mais pour sortir j’arrive par leur entrée avec boite au lettre. Bref même si personne ne m’a rien dit, je ne repasserai plus par respect pour ces gens ou en tout cas en essayant de voir avec les proprios si c’est ok ou non.

Au final 18km en presque 2h et 300m de dénivelé positif avec de bonnes sensations. Notamment un passage de plusieurs kilomètres en mode je m’enfonce de 50cm dans le sol m’a sacrément ralenti et fait revenir tout dégueu. J’avais bien fait de prendre ma vieille paire de baskets et ma petite besace avec quelques trucs à grignoter et bouteille d’eau.

running-20160110

Dorénavant, je me dis que le weekend et la sortie longue c’est l’occasion de découvrir de nouveaux horizons. Cela impose juste un horaire en journée ce qui n’est pas toujours évident avec la vie de famille 🙂

Les 24h vélo de Marche-en-Famenne 2012 et 2014

Il y a des opportunités qui ne se refusent pas et que l’on est heureux d’honorer. J’ai eu l’occasion de participer à deux reprises à un évènement pour la bonne cause : les 24h vélo de Marche-en-Famenne qui ont lieu toutes les années paires (2012, 2014 en ce qui me concerne). Leur but est de reverser tous leur bénéfices à des ASBL de la région.

Ces 24h sont organisées par le camp militaire Roi Albert, à quelques emcablures du du Wex et du centre de Marche-en-Famenne. Pendant 24h ou moins, cela dépend des formules ((http://www.24h-velo-marche.be/epreuves.php(http://www.24h-velo-marche.be/epreuves.php), des personnes seules (des extra-terrestres) et surtout des équipes se relaient sur un circuit de ± 4 km dans une super ambiance. Le circuit sur route est bien équilibré avec à la fois quelques descentes et une petite montée sur la fin. Si vous avez l’occasion de venir avec un vrai vélo de route, n’hésitez pas. C’est du pur tarmac, aucun sentier ou quoique ce soit de ce style comme je l’imaginais la première fois.

Comment j’ai atterri là-bas ?

N’étant pas du tout cyclo mais runner débutant, c’est vraiment pour la bonne cause que j’avais déjà accepté de faire partie de l’équipe « Les pros pour le centre Eclore » car Eclore était une des 5 ASBL bénéficiaires des dernières 24hlors des deux dernières éditions (2012, 2014). Je ne me sentais pas du tout à l’aise quand j’ai vu l’expérience de mes coéquipiers qui étaient des sportifs accomplis pour la plupart. J’allais faire du mieux que je pouvais et c’est tout ce qui comptait. En 2014, Eclore a remis le couvert en faisant à nouveau appel à la même équipe et quelques autres dont je faisais toujours partie, je ne m’étais visiblement pas dérbouillé trop mal.

Une équipe pas banale étant donné que la veille de l’édition 2012, nous ne nous connaissions pas du tout en arrivant. Nous étions là uniquement par amour du sport et pour vivre une chouette expérience humaine et pour la bonne cause de surcroit. Le seul lien étant que nous faisions partie de l’entourage de personnes travaillant à Eclore.

Le jour J : 1er septembre 2012

Lorsque je suis arrivé avec mon VTT de rouleur du dimanche, j’ai vite compris que j’allais souffrir vu le circuit 100% adapté aux vélos de route.

Mais c’était sans compter sur l’esprit d’équipe où très vite, on a tous compris que c’était dans notre intérêt de rouler sur le même vélo et le meilleur que l’on avait sous la main si possible. Assez rapidement on s’est aussi rendu compte qu’il fallait avoir deux jeux de chaussures pour que celui en piste et le relayeur puisse reprendre la route au plus vite. Ce ne fut pas si simple et rouler avec du 43 quand on fait du 45 le fut encore moins mais
l’esprit d’équipe avant tout. Mes orteils recroquevillés s’en rappellent encore mais la satisfaction d’avoir été jusqu’au bout fut la meilleure des récompenses.

Découverte du circuit 2012 en handbike (version légèrement différente en 2014)

Tracé du tour 2012 (iPhone 3GS un peu impréci)

Tracé du tour 2014 (Nokia Lumia 620)

2012 fut donc une première expérience du genre pour moi. J’ai notamment beaucoup appris sur ce que c’était l’endurance. Pas question de rouler comme un malade pendant 1h en se disant que lors du prochain relais dans quelques heures je serai retapé. A moins que vous soyez un sportif aguerri , votre corps vous envoirra sur les roses rapidement. Non, il faut doser son effort, y aller mollo histoire d’être utile jusqu’au bout pour l’équipe. Vous êtes là pour 24h et plusieurs relais. A vous de doser intelligemment votre relais sur le vélo.

La course et son aspect stratégique

La tactique initiale fut de faire des relais d’une heure et de réaliser un planning des relais. La course commence à 16h (avec un prologue dans le centre ville vers 14-15h), on est donc parti pour 1 ou 2 relais avant minuit étant 6 si je me rappelle bien. Jusque là ça roule. Ensuite vient la nuit où on essaie de dormir tant bien que mal dans les grandes tentes militaires pouvant abriter toute l’équipe d’une bonne quinzaine de personnes vu qu’il y avait aussi une 2ème équipe pour Eclore. Evidemment on dort à peine.

Quand en plus l’avant-dernier relayeur vient vous réveiller pour vous dire que celui juste avant vous est sur le circuit plus moyen de dormir. Se retrouver sur le vélo au bon milieu de la nuit à un effet grisant de faire quelque chose d’inhabituel. Surtout que la plupart des équipes loisirs dorment, que les coureurs solos dorment un peu quand même. Bref entre 1h et 6h du matin, vous vous sentez très seul sur le circuit. Mais ce ne fut pas pour me déplaire.

Les perfomances

Pour parler de ces 24h 2012, nos résultats étant encourageants au début de la nuit (20ème place sur 42 équipes), l’esprit de compétition ancré en chacun de nous s’est manifesté de plus belle et nous à permis de terminer à une 12ème place inespérée pour les amateurs que nous étions avec 165 tours soit 690 kilomètres parcourus sachant que le top10 était composé uniquement d’équipes semi-professionnelles avec un vainqueur à 195 tours (808 km). La matinée fut rythmée d’encouragements sur la ligne de départ, de relais tactiques où on pousse chaque équipier pour qu’il commence bien,… Bref de la compétition et de la testostérone comme j’en avais rarement vécu.

En 2014 (5 & 6 juillet), plus aguerris, on a repris les recettes de 2012 terminant cette fois 14ème avec un moins bon kilométrage 595 km mais tout autant de plaisir et un peu plus de décontraction.

De mon côté, mon meilleur relais aura été réalisé en 2014 lors de ma 2ème sortie à 20h40. Pas exceptionnel si on le prend de manière absolue mais en relatif sachant que j’allais encore faire 5 relais dans les 20h qui alaient suivre, ce n’est pas si mal 🙂 Pour l’anecdote j’étais sur le vélo 3h plus tôt lorsque l’Argentine marqua le fameux but qui élimina la Belgique en quart de finale lors de la coupe du monde au Brésil.

En 2012, mon vieil iPhone 3GS n’était pas terrible pour tracer mon parcours (pas mal d’erreurs qui rendent le résultat peu exploitable). mais comme on faisait 1h de relais, je parcourais jusqu’à 7 ou 8 tours d’affilée à plus ou moins 25 km/h.

Tu reviendras ?

Oui, 1000 fois oui! Ce fut une super aventure humaine :

  • On se lève la nuit pour roulez un peu groggy,
  • On donne tout y compris notre voix pour encourager ses coéquipiers et nos jambes quitte à marcher comme un canard le lendemain,
  • On fait plein de rencontres avec d’illustres inconnus (y compris ceux de mon équipe dans mon cas),
  • On roulee sur des vélos à plusieurs milliers d’euros en se demandant comment on va faire pour reprendre notre vieille bécane après (en ce qui me concerne).

Si ça vous dit de venir vivre ce genre de choses, faites signe il pourait y aovir de la place pour vous dans l’équipe! Rendez-vous pour la prochaine édition en 2016.

En savoir plus

Corrida du Beaujolais 2015 : making of des photos

20151120-184634-IMG_8404

Ce vendredi 20 novembre, j’étais signaleur pour la Corrida du Beaujolais 2015 organisée par mon club le Trail Attitude Famennoise. J’avais proposé de faire quelques photos pour laisser un petit souvenir à chacun. Une première pour moi de faire de la photo de sport en masse dans des conditions… difficiles. Voici l’album Facebook complet de la Corrida du Beaujolais 2015 en question pour vous faire une idée. Sur la photo ci-dessus, le grand Georges, mascotte des Marchois située au centre de Marche-en-Famenne et juste à côté du lieu de départ.

Mais qui a éteint la lumière ?????

Quand j’ai compris qu’il n’avait pas été possible de me placer dans un endroit lumineux du parcours pour signaler et photographier, je savais que ça allait être compliqué de prendre des bonnes photos techniquement parlant. J’avais quand même prévu l’artillerie lourde :

Avant d’aller me placer, j’étais au départ dans le chapiteau où cette combinaison a très bien fonctionné même sans pied c’était parfait. La lumière se réverbérait sur les murs du chapiteau, il y avait un peu de lumière de différents spots présent sur place. Je pouvais rester sans soucis en ISO 200 et fermer à 1/250 avec des gens immobiles, des conditions idéales.

Le côté super chouette et un peu inattendu ce sont les gens qui viennent vers moi pour prendre des photos. Il faut dire qu’avec un pareil attirail, je ne passe pas inaperçu.

20151120-185528-IMG_8432
20151120-183445-IMG_838120151120-185202-IMG_842320151120-184010-IMG_8387

Les coureurs du TAF présents en masse, ici Manu

Les réglages sur le terrain

Mais une fois en place dans une rue sans aucun éclairage, comme je m’en doutais, ce fut laborieux. Mon Canon 40D de 2009 a beaucoup plus montré ses limites que je ne l’imaginais en matière de sensibilité. Dès 800 ISO ça bruite et sérieusement.

Pour le flash j’ai poussé la puissance au maximum à +2. Le diffuseur Lambency est là pour garder un maximum de lumière autour de moi plutôt que de partir vers le ciel ou même sur les coureurs si je le pointe vers eux ce qui n’aurait pas été idéal.

Pour la mise au point, je veille bien à me placer en « AI Servo » histoire de pouvoir prendre des sujets qui bougent vite et refaire la mise au point fréquemment.

Enfin pour la sensibilité j’étais à 1000 voire 1250 avec des vitesses faibles d’ouverture entre 1/100 et 1/160 avec une ouverture de F2.8 Ce n’est pas idéal à plus d’un titre mais c’était nécessaire pour voir un minimum les sujets. Pas idéal pour des sujets qui bougent vite, il aurait fallait minimum 1/250. Pareil pour l’ouverture à F2.8, peu idéal pour que les sujets soient tous net.

Le résultat ?

Un résultat qui m’a déçu. Un bruit omniprésent mais atténué grâce à Lightroom en jouant sur les curseurs de Luminance et de détail dans l’encart « Détail » mais ce n’est pas le pire. L’autofocus de mon Tamron 17-50 2.8 fut catastrophique mais le moins pire par rapport au 85mm 1.8 incapable de faire une mise au point correcte et ne parlons pas du 50mm 1.8 EF-II dont l’autofocus est connu pour être très capricieux.

Au final beaucoup de mes photos sont floues :

  • J’avais tenté de ne faire la mise au point que sur un collimateur mais impossible, l’objectif patinait et donnait d’office une photo floue.
  • Entre 1/100 et 1/60 pas de miracle non plus avec des gens qui courent. 1/250 était vraiment nécessaire.

Autre point important, le flash avait du mal à suivre:

  • je mitraillais il se rechargeais toutes les 3-4 secondes et puis tout à coup après 20-25 minutes, il a commencer à prendre 15 secondes par photo prise.
  • Voyant qu’il ne suivait plus, je me suis dit perdu pour perdu, je tente des poses longues pour voir un peu ce que ça donne. Mais pas terrible.
  • Je tente alors de le rallumer pour voir 5 minutes après et là bizarrement il s’est mis à recharger toutes les 3-4 secondes comme au début. Un bug du flash ? Une idée ?

Réglages utilisés :

  • 1/100 à 1/160
  • F2.8
  • ISO 1000 et 1250

20151120-203658-IMG_8854

Évidemment, pas trop dur quand les gens s’arrêtent 20 secondes devant moi (et encore)

20151120-200212-IMG_8630

Difficile d’éviter le flou avec un avant-plan et un arrière-plan

20151120-195904-IMG_8618

Pas pu m’empêcher de prendre quelques photos un peu plus créatives évidemment

Des conseils ?

Si vous avez des conseils pour une prochaine fois pour m’éviter ces écueils je suis preneur car à part changer de boitier ou d’objectif je ne vois pas trop…

Seule piste, c’est en lisant article sur l’autofocus, je n’avais pas fait gaffe aux collimateurs rectangulaires verticaux et horizontaux. Dans ce cas-ci vu tous les sujets verticaux, j’aurais du utiliser un collimateur horizontal ce que je n’ai pas fait.

La prochaine fois, voici mes résolutions de ce que je prendrai / ferai :

  • prendre un jeu de 4 piles de rechange pour le flash,
  • utiliser un boitier réflex plus récent (le Canon 70D d’Alinoa avec lequel je risque de voir la différence niveau gestion de l’ISO),
  • des spots type chantier si oui lesquels ? Pas idéal non plus de leur mettre toute la lumière dans la figure en plus du flash au moment de la prise de vue,
  • tester la technique du filé ? Suivre les gens sera peut-être mieux?.

Conclusion

Comme je le disais un peu déçu niveau technique mais en écrivant mon retour, je me rends compte qu’il y a malgré tout quelques pistes. Comme quoi écrire permet aussi de sortir des pistes de notre esprit qui ressasse.

Et vous avez d’autres pistes pour la prochaine fois qui permettrait d’arriver à un meilleur résultat ?

Sinon l’autre point qui m’a bien fait plaisir et surpris c’est l’engouement des coureurs et leur envie d’être pris en  photo! Sans doute la super ambiance qu’inspire et crée le Trail Attitude Famennoise.

Le reboot pour les 10 ans, vraiment ?

Ohééééé, il y a quelqu’un ? Ohé … Ohé … Ohé … Ca résonne par ici!

Oui je suis encore vivant pour ceux qui se demandaient, merci de m’avoir posé la question. Alors pourquoi faire renaitre Ozmoz de ses cendres après quasiment 3 ans d’absence ? Car j’ai envie d’écrire pardi ! Alors pourquoi tu ne le fais pas ????

Vous connaissez le syndrome du « je veux être dans les bonnes conditions pour recommencer / bosser  » ? Eh ben voilà sinon voilà pourquoi. L’enveloppe corporelle d’Ozmoz ne me correspondait plus, j’ai plusieurs fois essayé de la refaire mais sans jamais la terminer. Du coup à chaque fois je me sentais proche de relancer le blog et finalement non. J’écris des brouillons d’articles à côté et au final rien de publié en 3 ans. Juste de la curation irrégulière sur les réseaux pour ceux qui me suivent. Pourtant je le sais : « Le mieux est l’ennemi du bien ».

Et puis il y a eu toute une série de choses qui m’ont fait réagir vite cette fois. En gros Ozmoz a été modifié mercredi en deux heures de temps (vive les jours fériés). L’électrochoc ? Une conférence de Tobias Van Schneider au KIKK, un super festival sur le design et la créativité avec notamment ce monsieur. Ce monsieur qui sait de quoi il parle (il était lead designer chez Spotify quand même), nous a en gros matraqué – outre « son culte de la personne » (1) – qu’il fallait faire des projets sur le côté qui devaient rester stupides et simples afin de se challenger, avancer, s’amuser,…

Je me suis dit cette fois Thomas, tu trouves une solution simple et rapide et tu relances Ozmoz qui te servira de terrain de jeu, quoiqu’il en coûte et selon tes possibilités de temps limitées. Je me suis rapidement retroussé les manches, j’ai trouvé un thème qui me convenait plus ou moins (les cordonniers les plus mal chaussés tout ça), j’ai changé le logo par la nouvelle version même si ce n’est pas du tout finalisé. Tant pis, j’assume, c’est loin d’être parfait mais au moins je me sens chez moi et j’ai à nouveau l’envie d’écrire. CQFD.

Vous trouverez d’ailleurs un article rafraichi sur les applications indispensables pour iOS qui datait de juin 2012! Cette fois-ci, j’agis et j’arrête de vouloir que tout soit parfait! C’est un blog perso merde quoi… Mais bon qui sait un jour j’arriverai peut-être à refaire complètement l’enveloppe corporelle d’Ozmoz. En attendant au moins, j’écrirai. Maintenant je disais la même chose en 2013… On va tâcher de faire autre chose qu’une énième relance dans le vide.

Et vous sinon ça va depuis tout ce temps ? Il y a toujours des gens qui auraient garder Ozmoz dans leurs flux RSS ?

(1) Expression que je reprends de mon comparse alinois Ruben présent également

 

Retour d’un switcheur iOS sur Windows Phone 8 : le négatif

Voici la suite de mon premier article où je vous expliquais que j’avais préféré changer mon iPhone pour un smartphone Windows Phone et du retour sur le positif de Windows Phone 8. Maintenant place à tout ce que je n’ai pas aimé et la conclusion finale. Alors quel est mon ressenti après bientôt presque 1 an d’utilisation intensive ? Eh bien agréablement surpris, mais il y a encore du chemin à faire.

Le système d’exploitation qui prend 1,9 go d’espace disque

Ce n’est clairement pas un drame surtout qu’iOS 7 prend la même chose (2go) mais comparé à un Android qui ne prend que 500 mo (4x moins) ça fait beaucoup. Pas moyen d’optimiser tout çà Monsieur Microsoft ? Surtout avec la plupart des Windows Phone qui possèdent 8go de stockage, il faudrait alors revoir le stockage de base à 16go minimum pour être à l’aise.

windows-phone-connector-capture

Windows Phone Connector : le logiciel pour synchroniser vos médias sur un Mac

La synchronisation entre un Mac et Windows Phone

La synchronisation entre Windows Phone et Windows est très simple apparemment, il suffit de connecter le téléphone et vous pouvez directement gérez les fichiers qui sont sur votre téléphone sans installer de logiciel supplémentaire. Par contre moi qui suit sur Mac c’est une autre histoire.

La synchronisation n’est pas catastrophique mais quand même vraiment pas terrible. En fait vous devez installer Windows Phone Connector qui va servir de relais entre votre téléphone et le couple iTunes/iPhoto. Attention à bien faire les choses dans l’ordre sinon le logiciel ne bronche pas (en tout cas chez moi). La toute première fois, vous devrez autoriser Windows Phone connector à accéder au dossier qui contient tous vos morceaux. Ensuite pour vos synchronisations habituelles, lancez Windows Phone Connector, vous déverrouillez votre téléphone et SEULEMENT alors vous connectez votre téléphone avec le câble USB à l’ordinateur, pas avant.

Windows Phone Connector vous affiche alors une fenêtre un peu à la iTunes où vous pouvez sélectionner les playlists iTunes à synchroniser, pareil pour les photos avec iPhoto et un onglet « rechercher sur l’appareil » permettant de rapatrier photos, vidéos et musique disponible sur le téléphone. Si comme moi vous vouliez gérer vos photos avec l’application « Transfert d’images » ce n’est pas possible. Bizarrement le téléphone est bien détecté mais rien n’apparait. Sûrement une histoire de gestion de protocole. La seule alternative possible à iPhoto, Aperture que je n’utilise pas non plus… Si vous ne voulez passer par aucun des deux, je n’ai pas trouvé d’autre solution que de les désinstaller. Pas de 3ème option pour dire que vous ne voulez pas passer par un logiciel…

Le summum c’est si vous voulez transférer vos photos uniquement et que votre bibliothèque iTunes n’est pas accessible, il va enlever toute la partie synchronisation de la musique. Dans mon cas, j’ai tout mis sur un NAS (disque dur réseau) et donc une fois où j’ai voulu transférer des photos alors que je n’étais pas chez moi, j’ai eu la mauvaise surprise qu’il supprime toute ma musique. Complètement hallucinant… Heureusement Nokia a sorti un logiciel sobrement appelé Nokia Photo Transfer qui fonctionne très bien et vous permet de transférer vos images et vidéos sans vous préoccuper du reste. Très rapide et intuitif, heureusement que Nokia est passé par là.

L’impossibilité de gérer les applications sur la carte micro SD

Il n’est possible que de gérer musique, vidéos et images, et documents divers sur la carte SD. Toutes les applications ne permettent pas encore de mettre toutes les données sur téléphone ce qui peut être problématique, renseignez-vous bien. Faites très attention, 8go comme mémoire interne me semble être le minimum syndical. Evitez à tout prix le HTC 8S (4 go) par exemple car avec 2,1go de système, il ne vous reste même pas 2go…

Très difficile de trouver comment créer un compte Windows Live ID obligatoire (comme iCloud sur iOS et Gmail sur Android) afin de pouvoir centraliser vos achats,…

Le téléphone vous propose d’encoder les accès à différents endroits comme dans l’écran « ajouter un compte e-mail »  (notamment un compte Microsoft) dans les paramètres mais pour pouvoir en créer un, vous devez télécharger une application gratuite par exemple sur le Marketplace et là vous pourrez créer un compte. Complètement débile et complètement anti-ergonomique pour un utilisateur non averti, je n’ose imaginer Madame Michu devoir faire la même chose. Merci à Bouyges pour cette vidéo afin de créer un compte Windows Live ID.

La guerre entre Microsoft et Google qui vous empêche de synchroniser vos calendriers Google

Incroyable mais vrai, Google  qui commence à me taper sur le système avec son recroquevillent progressif sur lui-même a fermé depuis le 31 janvier 2013 pour les nouveaux terminaux le protocole EAS utilisé par Microsoft et d’autres sociétés pour la synchronisation des calendriers Google. Bon Microsoft n’est pas tout blanc car il ne propose pas de solution via calDAV pourtant un protocole standard depuis un bout de temps que Google garde ouvert. Cela devrait donc rentrer dans l’ordre, Microsoft est sur la balle pour la prochaine version de Windows Phone courant Juillet 2013. En attendant, vos calendriers Google ne sont pas synchronisés malgré ce que peut indiquer Nokia sur son forum (sauf si votre terminal a été activé avant le 31 janvier 2013), merci Google et Microsoft… Je suis même tombé sur un article qui vous propose de passer entièrement vos services Google à Microsoft. Ceci dit, il me charge quand même mes calendriers depuis quelques mois, de l’eau aurait coulé sous les ponts depuis cette histoire ?

Gestion manuelle des mails un peu bizarre

Il est possible de gérer la mise à jour des mails de manière manuelle, c’est-à-dire que je choisis le moment où je veux consulter si j’en ai des nouveaux ou non. Très bien. Maintenant quand je les consulte, si je lis un mail, si je le déplace, si je le supprime,… je dois cliquer à nouveau sur le bouton « synchroniser » pour que les actions soient prises en compte sinon, votre compte mail n’enregistre rien et c’est comme si vous vous n’aviez rien consulté. Bizarre et un peu fastidieux…

L’application « musique » peu ergonomique

Elle fait son job mais je trouve l’ergonomie vraiment problématique. Quand je lance un morceau de musique, impossible d’avoir alors la liste des morceaux de la playlist en cours pour passer à un autre morceau, tu dois repasser par l’onglet musique puis choisir à nouveau la sélection (c’est comme çà qu’ils appelle les playlists) et sélectionner ton morceau. Un peu lourd et anti-ergonomique surtout comparé à iOS… Y a plein de petits trucs comme çà, heureusement il y a Nokia Musique mais qui est maintenant interdit en Belgique, youpie, merci la SABAM qui gère les droits d’auteurs en Belgique… Donc au final obligé d’utiliser cette application.

Manque d’applications basiques

Je parle ici d’applications liées au téléphone et que j’aurais imaginé trouver sur le téléphone à l’allumage mais non… Pas de chronomètre ni de compte à rebour par exemple. Pour les applications de tâches à faire (to do list), vous devez aller dans l’application calendrier puis aller dans tâches mais impossible de créer des tâches récurrentes. Le seul moyen est de passer par une alarme, pas très pratique… Pas de liseuse de fichiers pdf. Bref des manquements qui sont étonnants de mon point de vue pour un système qui se veut complet.

Les surcouches opérateur comme sur Android

Alors je peste vraiment. Je vous disais encore bien dans mon article de choix de smartphone que j’allais sur Windows Phone parce qu’au moins je n’allais pas me taper l’attente de validation de surcouche comme sur Android et au final ben c’est pareil. La plupart des Windows Phone en Belgique proviennent de l’opérateur télécom Proximus même si vous l’avez acheté chez Van de Borre, Krëfel, Mediamarkt,…). Et là on attend depuis plus de 2 mois que la dernière mise à jour GDR3 veuille bien être autorisée par Proximus qui visiblement s’en fiche. En attendant les français,… en profite, dégouté.

Manque d’applications belges, institutions et jeux

Reste encore en Belgique des secteurs comme les banques (juste KBC actuellement) et les assurances qui ne sont pas sur Windows Phone en Belgique. C’est beaucoup moins le cas en France où on retrouve déjà quasi tout le monde. Pour le reste pas de soucis mais c’est quand même un peu gênant, une application bancaire, on y prend vite pris goût. Je n’ai pas non plus retrouvé toutes mes applications sportives mais celles dont j’avais absolument besoin oui donc ça va. Niveau jeux, c’est tout à fait correct. Gameloft un des éditeurs principaux sur mobiles lancent maintenant aussi ces jeux sur Windows Phone par exemple. Personnellement je ne joue que sur tablette donc je n’y fais pas attention mais ça a l’air de bien suivre.

Attention que les modèles avec seulement 512 mo de mémoire (comme le mien avec le Nokia Lumia 620 mais aussi le 520 par exemple) ne pourront pas faire tourner tous les jeux. Je vous conseille 1go de mémoire minimum si vous voulez jouer et il arrive même que 1go ne soit pas suffisant (mais c’est rare).

Conclusion

On sent que Windows Phone est un système d’exploitation qui est jeune, il a donc son lot d’inconvénients qui y sont liés comme certains manques d’applications (mais franchement maintenant ça devient une excuse bidon) et certains manques (fonctions basiques manquantes, bugs,…). Pour le reste c’est vraiment rafraîchissant grâce à son univers très personnel et je crois vraiment en l’avenir de Windows Phone pourvu qu’ils évoluent rapidement et qu’ils réussissent à implémenter tout ce qu’il faut sans compter sur Nokia qui en gros ajouter 30 à 40% de fonctionnalités en plus  grâce à ses applications qui heureusement tournent sur les autres marques mais de manière bridées pour certaines (logiciel GPS par exemple).

Si je ne devait choisir qu’un système, je ne choisirais pas Windows Phone par contre. C’est bien parce que j’ai un iPad que ça me convient mais sinon il me manquerait certaines choses. Pour du grand public par contre aucun souci. Sans rien faire, toute ma famille a été convaincue par Windows Phone et ils sont tous ravi de leurs Nokia 620 et 820. Si vous êtes bidouilleur, geek,… réfléchissez, sinon foncez, les prix des Windows Phone sont vraiment pas mal avec des entrées à 180€ pour le Nokia Lumia 520.

Aller plus loin :

Retour d’un switcheur iOS sur Windows Phone 8 : le positif

Voici la suite de mon premier article où je vous expliquais que j’avais préféré changer mon iPhone pour un smartphone Windows Phone. Alors quel est mon ressenti après bientôt presque 7 mois d’utilisation intensive ? Eh bien agréablement surpris, mais il y a encore du chemin à faire.

Premier tour d’horizon

Je précise pour ceux qui n’ont pas tout lu que je suis passé sur un Nokia Lumia 620 avec une carte micro SD de 32 go et comme tous les Windows Phone il regroupe une série de spécifications techniques minimum imposée par Microsoft ainsi que 3 boutons en bas du téléphone qui sont communs à tout le parc Windows Phone.

3 boutons sensitifs et pratiques en dessous de l’écran

windows-phone-boutons

Les 3 boutons physique en dessous de l’écran du téléphone

En bas du téléphone, vous trouvez 3 boutons qui vibrent à chaque touché doigté ce qui change tout vu que d’habitude vous n’êtes pas sûr d’avoir bien appuyé dessus. Ces 3 boutons bas de l’écran sont très bien choisi et pratiques

  • Bouton retour : Alléluia, on peut enfin faire un retour à l’écran précédent ce que j’ai toujours eu envie de faire avec mon iPhone, un appui long vous permet d’accéder au système multi-tâche de WP8 (on en reparle plus loin)
  • Bouton home : classique mais bien pratique, un appui long vous permet d’accéder au service vocal (on en reparle plus loin)
  • Bouton recherche avec QR code intégré : on arrive alors sur recherche « Bing » (le moteur de recherche de Microsoft), mais ce qui très chouette, c’est le picto (un oeil) qui vous permet de scanner directement un QR code. C’est donc natif sous Windows Phone, même pas besoin d’une application. Bien joué Microsoft ! En temps que concepteur  de projets web, je ne peux qu’approuver.

3 boutons physiques sur la tranche droite

windows-phone-tranche

Les 3 boutons physiques et sensitifs sur la tranche droite du téléphone

Il s’agit à nouveau d’une ergonomie identique sur tous les Windows Phone toute marque confondue. Vous retrouverez donc toujours vos marques :

  • Le 1er qui est « double » dans sa hauteur concerne le volume : Par défaut il permet d’augmenter et baisser le volume du téléphone/morceau de musique en cours. Il permet également d’afficher un picto pour passer en un clic du mode silencieux au mode normal en haut à droite de l’écran
  • Le 2ème pour verrouiller/déverrouiller le téléphone : Il est nécessaire d’appuyer sur celui-ci avant d’utiliser le bouton de volume. Il permet aussi de renvoyer un appel sur votre téléphone vers vos messagerie vocale si vous êtes en réunion.
  • Le 3ème pour lancer l’appareil photo (pas trop loin) : Si vous avez un téléphone protégé par un code, un appui long vous permet intelligemment de le lancer aussi, vous ne pourrez accéder à rien d’autre mais cela vous permet de prendre une photo ou une vidéo en quelques secondes. Ce serait dommage d’attendre trop longtemps…

Tuiles et customisation de l’écran d’accueil

windows-phone-tuiles

Les différentes tailles de tuiles possibles

C’est la marque de fabrique de Windows Phone (confer la publicité), vous pouvez paramétrer entièrement votre écran d’accueil avec vos applications et même des parties d’applications avec des tuiles (terme utilisé pour désigner les cases à l’écran) dans 3 tailles différentes :

  • une case,
  • 4 cases en carré soit 2 lignes de deux cases,
  • un rectangle de 8 cases soit 2 lignes de 4 cases.

On épingle (terme officiel) nos applications sur l’écran d’accueil (on les ajoute à l’écran d’accueil). Ces tuiles peuvent selon les applications être dynamiques, c’est-à-dire qu’elles peuvent se mettre à jour comme par exemple pour la tuile de l’application météo qui au fur et à mesure de la journée se met à jour avec les nouvelles températures et le temps futur. La taille de la tuile va permettre d’afficher plus ou moins d’informations (si prévu par l’application sinon elle reste statique). Attention évidemment à ne trop en abuser, ça bouffe de la batterie… Un peu comme les notifications « push » qui vous affichent des infos sur iOS dès que vous avez un nouveau message Facebook, Skype,…

Une interface et un univers avec un parti pris différent

C’est ce qui m’a fait fondre. Le système de tuiles sur l’écran d’accueil et les écrans d’utilisation. Sur ces écrans, on peut voir cette police fine qui possède le doux nom de Segoe UI qui est superposée à des images en arrière-fond la plupart du temps ou sur fond noir est du plus bel effet, on apprécie de passer d’écran en écran. On ne sent pas dans un iOS like comme j’ai pu le ressentir avec un téléphone Android (j’ai eu l’occasion de passer 2,3 jours avec une Samsung Galaxy Tab 2). De plus on peut customiser le thème général très simplement dans les paramètres (couleur, foncé/clair,…).

Les pictos et 3 petites points en bas de l’écran

windows-phone-trois-points-ecran

Les 3 petits points en bas de chaque écran permet d’afficher une légende et les paramètres supplémentaires ici sur application calendrier

Les actions sont rendues possibles grâce aux 3 boutons tactiles ou des pictos situés en bas de l’écran. De plus il y a toujours un picto « … » en bas à droite de l’écran afin d’accéder aux actions supplémentaires mais surtout à la légende textuelle des pictos déjà présents. Un système parfait pour être à la fois rapide (à force on les connait) et détaillé (au début, on appuie pour voir ce qu’ils signifient). Dans certains cas, les « … » sont un peu invisibles si l’image derrière est un peu blanche mais rien de dérangeant.

Gestion des contacts unifiée

Un des grands intérêts de Windows Phone, c’est son système de gestion de contact unifié. En effet, la fiche de chacun de vos contact rassemble toutes les informations sur celui-ci provenant des différentes réseaux. Vous y trouverez donc classiquement toutes les informations venant de votre carnet d’adresse, Facebook, Twitter et Lnkedin et une fiche sera constituée en fonction que vous pouvez bien sûr arranger à votre sauce. En plus de çà, vous trouverez sur la fiche de votre contact les derniers échanges réalisés sur cs réseaux ainsi que les derniers status publiés par votre contact. Une manière sympathique d’amorcer une conversation si vous allez le contacter. Il est possible aussi d’utiliser Google Contact pour gérer vos contacts. J’ai donc le choix d’insérer un nouveau contact dans un google contact perso et un autre pro.

Possibilité de sauvegarder dans le cloud SkyDrive (sms, paramètres,…)

Le service de sauvegarde de données dans les nuages (comprendre vos données sauvegardées sur un ordinateur qui n’est pas chez vous mais chez Microsoft dans ce cas-ci) s’appelle Skydrive. A  la manière d’un Dropbox, Apple iCloud ou Google Drive,  il vous permet de sauvegarder pas mal de vos données dont toute la configuration de votre téléphone, vos SMS, vos photos, vidéos,… C’est assez transparent et bien pensé donc je tenais à le souligner. Vous avez droit à 7 go gratuit à ce jour (c’était 25 go en 2012, dommage c’était parfait…).

Possibilité d’essayer les applications

Le Marketplace ou le store, l’équivalent Windows Phone de l’App Store et Goole Play (ex-Android Market), vous pouvez si le développeur le permet (et ‘est en général le cas) essayer l’application pour la durée de votre choix et avec des fonctionnalités bridées ou non (sisi ça arrive). En général l’application possède des possibilités en moins mais certains vous laisse seul juge avec l’application complète de manière illimitée dans le temps.

Le Marketplace / Windows Phone Store plutôt bien rempli

On cite souvent le manque d’applications comme frein pour passer à Windows Phone, c’est de moins en moins vrai. Franchement j’ai trouvé quasi toutes les applications que j’utilisais sous iOS. Les quelques unes que je n’ai pas trouvé sont présentes dans les défauts dans un article qui suivra. En gros le manque provient surtout des entreprises locales pour la Belgique (banques, institutions,…). Windows Phone ne compte pas encore pour ces entreprises car il ne représente encore que moins de 10% du marché des smartphones. Néanmoins quand vous trouvez une alternative, l’ergonomie et les fonctionnalités sont en général au rabais comparé à la version iOS.

La suite Nokia sur les téléphones Nokia, un gros plus :

La liste des applications développées par Nokia est très longue et complète certaines lacunes de Windows Phone ! Les prnicipales concernent la photo, la musique (indisponible pour la Belgique, merci la SABAM) et la cartographie avec un logiciel GPS parfait. ils sont utilisables sur les autres marques mais de manière limitée.

  • Here Drive+ : GPS complet avec possibilité de télécharger les cartes offline pour s’en servir à l’étranger. Si téléphone non Nokia, vous ne pouvez télécharger les cartes que pur le pays d’origine du téléphone.
  • Here Maps : Equivalent de Google Maps et here Drive+ mais pour les piétons. Possibilité de créer des trajets, de voir le plan pour un endroit,… Parfait pour l’utilisateur en mobilité
  • Here Transit pour les trajets STIB (merci la TEC de ne pas avoir d’API ouverte…)
  • Nokia Musique bien plus ergonomique et esthétique que le logiciel musical par défaut (mais impossible d’épingler une playlist sur l’écran d’accueil). La tuile dynamique est également bien mieux fichue. Elle permet aussi via le service de Nokia à 4€/mois de télécharger des mixes et de la musique comme Spotify.

Et toute une série d’autres :

  • Transférer mes données (Pour transférer vos contacts, etc. depuis votre ancien téléphone)
  • Studio Créatif (Pour éditer et ajouter des filtres à vos images)
  • Cinémagraphe (Pour réaliser facilement des gifs animés)
  • Créateur de Sonneries (Pour créer facilement une sonnerie depuis une musique de votre collection)
  • Panorama (Pour effectuer facilement des panoramas)
  • Nokia Care (Pour accéder à des astuces et consulter le guide d’utilisation de votre Lumia)
  • PhotoBeamer (Pour afficher facilement des photos sur un autre écran)
  • Nokia Lecture (Pour accéder à une bibliothèque de livres électroniques)
  • Photo Intelligente (Pour choisir la meilleure photo prise et la modifier facilement)
  • Nokia Trailers (Pour visualiser les bandes annonces des prochains films)
  • Nokia NFC Writer (Pour gérer des tags NFC)
  • Nokia Glam Me (Pour se prendre en photo via la caméra frontale et y ajouter un filtre)
  • Lire sur (Pour lire du contenu média sur un autre appareil)
  • Nokia Smart Cam (Pour prendre plusieurs clichés et choisir le meilleur, effectuer une mise au point, retoucher les visages, supprimer les objets en mouvement, et réaliser une photo d’action.)

Merci à la personne qui a listé les applications mais je ne me rappelle plus du tout où je l’ai trouvée.

Pour la suite

Vous retrouverez la suite avec le négatif et la conclusion très prochainement. N’hésitez pas à déjà me donner votre retour de votre côté.

Caledos Runner, votre RunKeeper sur Windows Phone

Si mon changement d’iOS vers Windows Phone se faisait attendre, c’était à cause d’une seule application : RunKeeper ! 3 ans d’historique avec cette application qui trace vos activités sportives, je n’avais pas envie de les perdre et comme l’application n’existe pas sur Windows Phone, je ne voulais pas franchir le pas. Heureusement est passé par là début 2013 la fantastique équipe de Caledos Runner qui s’est occupée de nous sortir une application sur Windows Phone qui est super chouette et qui fonctionne comme si c’était RunKeeper sauf qu’ils n’ont rien à voir avec eux.

Simplement RunKeeper donne la possibilité à des tiers de profiter des fonctionnalités de RunKeeper (en langage technique : via son API ouverte) comme vous avez des clients Twitter non-officiels. On peut d’ailleurs voir sa fiche sur le site de RunKeeper dans la partie des applications utilisant leur API avec déjà pas loin de 23 000 utilisateurs ! Allez maintenant rentrons dans le vif du sujet !

Lire la suite

Diffuser iPhone/iPad sur votre Mac avec AirPlay (XBMC / AirServer)

Depuis plusieurs mois j’avais trouvé la méthode pour diffuser les podcasts de mon iPhone (application Downcast) vers mon MacBook Pro via l’entrée ligne et l’application LineIn. Depuis quelques temps je suis passé au Macbook Air et là plus d’entrée ligne, il fallait donc trouver autre chose.

AirPlay, la clé du problème

Et cette solution, je l’ai trouvée du côté d’Airplay, le nouveau protocole de communication sans fil propre à  Apple que je pensais limité à des appareils précis. Eh bien non et il existe une pléthore d’applications qui utilise ce protocole pour communiquer entre vos iDevices et vos ordinateurs Mac ou PC.

XBMC, la solution gratuite du jour

En cherchant brièvement j’ai trouvé un système assez simple pour y arriver, c’est le media center XBMC. Il suffit de l’installer et ensuite d’aller dans Settings puis services puis Airplay et d’activer la ligne « Allow XBMC to receive AirPlay content ». Ensuite sur votre iPhone dans l’application qui diffuse votre musique ou votre vidéo, il suffit de

  • cliquer sur la petite icône en bas à droite en forme de télévision avec une flèche vers le haut
  • on vous demande la source de diffusion et vous choisissez XMBC (avec entre parenthèses le nom de l’ordinateur)

xbmc-airplay

Autoriser XBMC à recevoir du contenu Airplay

Eh voilà, votre Mac diffuse les médias présents sur votre iDevice. Pas belle la vie ?

Airserver, la solution payante du jour (15$)

Une solution payante qui fonctionne pas mal c’est AirServer que j’ai pu obtenir dans un bundle MacHeist il y a quelques mois. Beaucoup plus léger que XBMC, je n’utilise plus que lui. C’est 15$ bref ce n’est pas la mort pour une logiciel si vous l’utilisez au quotidien comme moi.

airserver-notifications

Notifications AIrServer

Quelques astuces

Si vous voulez faire pause, faites-le sur votre iDevice car visiblement XBMC ne prévient pas votre iPhone si vous le faites depuis le Mac et votre iDevice risque de se décharger totalement…

Sinon si vous avez un bug avec XBMC qui ne stream plus votre flux audio ou vidéo basculez vers la source d’origine (votre iDevice) via la petite télévision et basculez à nouveau sur la sortie XBMC ensuite et tout reviendra dans l’ordre.

AirServer est moins contraignant de ce côté-là mais pas moyen de faire pause depuis le Mac ce qui est un peu dommage. Le son est aussi calqué sur celui de l’iPhone. Donc si vous baissez le son de l’iPhone, celui de votre Mac aussi… Pour e reste, vous avez une petite alerte à chaque changement de fichier audio/vidéo lu. Je ne gère pas de fichiers vidéos mais AirServer le fait sans soucis. Vous avez quelques options dans vos préférences générales du Mac pour choisir l’écran,…

Le petit mot de la fin

XBMC n’est sans doute pas la solution et/ou l’application la plus élégante car un peu mais ça fonctionne et c’est le principal.AirServer me contente un peu plus mais ce n’est pas encore idéal. Ca bug par moment (obligé de quitter/relancer par moments). Votre réseau Wfi/Ethernet va être le goulot d’étranglement pour laisser passer le signal audio/vidéo. Mon passage de Wifi G en Wifi N a été assez spectaculaire pour car avant j’avais des coupures et plus dut tout après.

En tout cas si vous avez d’autres logiciels Airplay sympa à utiliser et peut-être plus léger, n’hésitez pas à me le faire savoir. Je ne demande pas mieux et j’en ferai profiter les lecteurs d’Ozmoz !

Pourquoi je suis revenu principalement à iTunes

Il y a quelques mois, je vous disais combien j’étais heureux d’utiliser Spotify. C’est d’ailleurs un des articles le plus plus sur Ozmoz à mon grand étonnement. Spotify est toujours aussi bien, il s’est même diversifié par rapport à sa compatibilité multi-plateformes mais depuis pris du recul et j’ai fait machine arrière sur certains aspects pour réutiliser iTunes comme logiciel principal. Eh oui tout arrive…
Lire la suite

Retour d’un switcheur iOS sur Windows Phone 8 : le choix du téléphone

windows-phone-8-introducing

A force d’en parler ce qui devait arriver arriva, j’ai fait l’acquisition d’un Windows Phone ! Je ne voulais néanmoins pas consacrer un budget trop important et actuellement le choix n’est pas compliqué en entrée de gamme Windows Phone, c’est HTC 8S ou Nokia Lumia 620 sorti en Belgique début mars. Je vous laisse découvrir ce sur quoi j’ai flashé mais ce n’est pas bien dur si vous avez vu le dernier article de ce blog…

Désolé d’avance pour la tartine, j’étale un peu le contexte du choix du téléphone 🙂

Il est temps de changer, oui mais pour quoi ?

Mon iPhone 3GS vieillissant devenait vraiment peu pratique au quotidien avec son bouton d’accueuil qui ne répondait plus, ses pertes de réseau télécom en permanence (quand on est entrepreneur je vous dit pas les crises de nerfs) et une fissure partielle sur l’écran, il me fallait un smartphone à budget correct (moins de 300€) pour le remplacer.

Exit donc d’office Apple qui avec l’iPhone 5 pratique un prix prohibitif. Déjà à l’époque (juillet 2009) j’ai fait mon seul achat d’un smartphone au prix qui me paraissait déjà limite de 675€ pour un smartphone avec 32 go de stockage. Un iPhone 5 32 go c’est maintenant 789€. Vraiment beaucoup trop pour un objet qui est certes utile mais trop fragile et à la batterie qui ne tient qu’à peine 1 à 2 jours… Sans parler d’iOS 6 qui vieillit de plus en plus mal.

A côté de cela j’ai un iPad 2 que j’adore qui me sert de liseuse, d’outil de veille, de surf & mail, de console de jeu,… et qui tient facilement la semaine. Bref j’ai toujours un appareil iOS et je peux donc me permettre un smartphone qui pouvait être soit Android soit Windows Phone. Désolé Blackberry mais votre système ne m’inspire pas et j’ai de sérieux doutes sur votre avenir même si votre Z10 à l’air pas si mal.

tl1001152402@2x

Wiko Cink King avec Android 4

Pourquoi pas Android ?

Reste donc à voir entre Android (Google) et Windows Phone (Microsoft). Il est vrai que j’ai toujours eu ce ressenti mitigé pour Android que je trouve fouilli et vraiment trop bidouilleur pour moi. Pourtant j’ai eu ma période de bidouilleur mais maintenant ce n’est plus le cas et Android me laisse toujours cette impression. Alors oui le Google Nexus 4 m’a fait de l’oeil mais il est impossible à trouver en Belgique (évidemment il est vendu depuis peu chez MediaMarkt mais au prix prohibitif de 469€…) si ce n’est via des combines peu pratiques et surtout incompatible avec la nécessité dans mon cas d’avoir une facture d’entreprise.

Ce qui me dérange franchement c’est ce problème récurrent de surcouche qui m’énerve et qui vous laisse à la merci du fabricant de votre smartphone… Je trouve ça peu ergonomique que l’on puisse ajouter ces surcouches. Ok ajouter des fonctionnalités et des logiciels c’est super, mais du coup on ne peut pas faire des mises à jours du système… Cela ne m’a pas du tout encouragé vers Android dont l’univers me parait du coup nébuleux.

Outre ce Google Nexus 4 introuvable, j’ai bien regardé après d’autres modèles mais je n’étais pas bien convaincu en tout cas pour de l’entrée de gamme. Wiko n’avait pas encore toute l’aura qu’il a depuis peu. J’aurais peut-être hésité un peu plus car il faut bien avouer que leurs prix sont imbattables pour un max de fonctionnalités entre 140 et 200€ comme le Wiko Cink King.

Dernière chose, je trouve Android fort proche d’iOS dans son univers général, l’ergonomie,… Bref c’est joli mais pas d’effet Waw ou de rafraichissement lié au switch. Peut-être l’aurais-je été mais il a fallut faire un choix et ce ne fut pas Android, j’en aimais déjà un autre.

Pourquoi alors Windows Phone ?

[youtube TwYtXx7CE7A]

Présentation de l’univers Windows Phone

Un long travail de sape est en marche depuis un an voire plus avec WP7 et les podcasts NoWatch que j’écoute fréquemment avec des émissions comme Appload et Geekinc où officie Cédric Bonnet qui depuis le début apprécie Windows Phone. Plusieurs choses ont attiré mon attention :

  • Dès le début l’univers des tuiles et la possibilité de faire son propre écran d’accueil personnalisé m’a plu.
  • La présentation générale des menus me plaisait également beaucoup avec cet aspect léché de la typographie Segoe UI et superposée aux images et sur fond noir
  • Le look des Nokia des séries x10 (810 principalement) m’a également tapé dans l’oeil à l’époque et depuis celui des x20 mais uniquement le 620 et le 820 (et encore) car écrans à la diagonale trop grande…
  • Dernièrement, les nombreuses récompenses de smartphone de l’année pour le Nokia Lumia 920 et son super capteur photo

Il n’en a pas fallu plus pour me séduire et l’envie supplémentaire de découvrir un nouvel univers a fait le reste.

 

[youtube Z19vR1GldRI]

Microsoft se moque d’Apple et Google dans une publicité WIndows Phone

nokia-lumia-family

La famille Nokia Lumia avec dans l’ordre le 520, 620, 720, 820 et 920

Le choix du smartphone : Nokia Lumia 620 vs HTC 8S

Le choix était un peu biaisé d’entrée de jeu concernant le modèle à choisir mais j’ai vraiment voulu prendre en compte HTC qui en entrée de gamme propose le HTC 8S. Niveau look il me plaisait bien, il avait un petit petit plus niveau batterie (1700 mAh pour 1300 au Nokia Lumia 620) pour le reste c’était presque pareil sauf… Sauf la mémoire interne ridicule de 4go. Ayant lu que le système WP8 vous prend déjà 2go, autant dire qu’il ne vous reste pas grand-chose pour installer quelques applications. Surtout qu’actuellement WP8 ne permet pas encore de tout installer sur une carte mémoire micro SD.

HTC-8S-noirMais ce n’est pas tout, les 8go de mémoire interne du Nokia, la batterie amovible et les coques interchangeables sont tout autant d’arguments valables pour moi. En soit pas l’envie de changer de coque mais en cas de souci, je peux, ça me suffit de le savoir. Pareil pour la batterie. Et pour la mémoire au moins ça laisse déjà un peu plus de marge et je peux vous dire que c’est encore limite…

Un des atouts massue de Nokia c’est sa suite d’applications dédiées pour la plupart aux Nokia uniquement et parfois aussi aux autres. Le gros plus c’est le logiciel GPS Here Map (anciennement Nokia Drive) qui pour l’avoir déjà testé une bonne dizaine de fois fait aussi bien qu’un TomTom ou un Garmin. Il est disponible en version « + » sur les Nokia et normale pour les autres marques.

Quelle différence ? Eh bien avec la version + vous pouvez télécharger sur le téléphone toutes les cartes des pays que vous voulez. Vous partez en vacances en Russie eh bien pas de souci, vous chargez la carte du pays sur votre téléphone et la puce GPS fera le boulot une fois sur place sans même demander la moindre once de forfait DATA pour vous guider. Je l’ai testé (pas en Russie désolé) et ça fonctionne nickel ! La version normale ne vous permet que de télécharger la carte du pays de votre téléphone mais c’est déjà pas mal.

Vendu entre 200 et 260€, le prix est vraiment correct. Dans mon cas, l’achat a eu lieu à la mi-mars chez Vandenborre qui a eu la bonne idée de s’aligner sur Mediamarkt qui faisait une action spéciale avec des prix HTVA pendant une semaine. Cela a donné une facture de 205,81€ TVAC chez VDB auquel vous pouvez encore retirer la TVA vu que c’est un téléphone payé par la société, bref tarif imbattable 😉

nokia-lumia-520

Depuis le Nokia Lumia 520 est sorti et est encore moins cher ! Il a juste la caméra frontale et la puce NFC en moins bref rien de vital… Même si je voulais avoir du NFC pour pouvoir tester en tant que développeur donc j’aurais vraiment beaucoup hésité 🙂 Sachez que ce Lumia 520 est vendu à 179,90€ en Belgique.

Et donc Windows Phone 8 ?

Eh bien vous en saurez plus dans la 2ème partie de cet article déjà fort long que je publierai bientôt promis. Je vous y expliquerai plus en détail mon retour d’utilisation après 3 mois avec les avantages et inconvénients de ce nouveau système d’exploitation et du téléphone. Remplit-il toutes les attentes ? Vous le saurez bientôt. Je remercie tous les courageux dont vous faites partie qui m’ont lu jusqu’ici. N’hésitez pas à déjà réagir à tout ce que j’ai pu dire, à des bêtises à corriger, à votre forte envie de me dire que je ne suis qu’un sale troll qui n’aime pas Android et qui renie Apple ou qui crache sur BlackBerry,… A vos claviers ! Oui je suis maso 😉

Mise à jour : Pour ceux qui voudraient plutôt passer à Android, voici la même démarche d’un utilisateur iOS vers Android : Switch d’iPhone à Android, un mal pour un bien? En tous les cas on voit vraiment qu’Apple à du souci à se faire si les utilisateurs de la 1ère heure migrent tous !

Test en situation des Nokia Lumia (Windows Phone 8)

Le label NoWatch, communauté podcastique que j’affectionne particulièrement s’est fendu dans le cadre de ses NoWatch Mag d’un test des 3 nouveaux appareils phares de la gamme Nokia Lumia fonctionnant sous Windows Phone 8. Un test de 50 minutes qui présente les appareils en situaiton réelle plutôt que de faire un détail des caractéristiques précises.

On pourra juste regretter que Jérôme Keinborg, l’auteur du test, n’ait pas fait allusion à la force de Nokia sur les Windows Phone 8 avec le GPS Nokia Drive qui a l’air excellent ou encore Nokia Explorer pour découvre les lieux autour de votre position.

Ce test ne démérite cependant pas du tout et je vous invite grandement à le regarder si vous vous intéressez de près aux Windows Phone car il vous permettra vraiment d’appréhender ce que valent ces téléphones et si c’est un achat à faire pour vous ou non.
[youtube mQQ1xPm9Wwk]
Source : NoWatch

Quelques questions pour ceux qui ont des Windows Phone

Par rapport au magasin d’application est-ce qu’il répond à vos attentes ? Il y a malheuruesmeent pas mal d’applications en ce qui concerne qui ne sont pas présentes sur WP et c’est compliqué de fonctionner avec des équivalents quand on a un historique déjà long.

Autre chose, j’ai cette impression de temps à autre de trouver Windows Phone 8 un peu brouillon à travers toutes les vidéos que j’ai pu voir et un essai rapide via un ami. J’ai du mal à m’y retrouver notamment sur le market qui n’est pas très clair comparé à l’app store. Est-ce que vous ressentez aussi cette impression ou pour vous il fait jeu égal avec iOS 6 voire mieux ?

Qu’est-ce qui vous a poussé à passer d’un iPhone 5 à un Nokia Lumia 920 ?

Liquid Armor, une nouvelle façon de protéger votre smartphone

Je n’avais jamais entendu parler et voilà qu’au détour d’un forum de joueurs (Gamerz en l’occurence), sur une discussion liée à des smartphones, on évoque le nom de cette nouvelle protection pour l’écran de votre smartphone.

Je regarde la vidéo de présentation que voici :

[youtube MyX87Yswv0Q]

Et ensuite je vois que l’émission « On est pas des pigeons » une très chouette émission belge pour les consommateurs a justement fait un reportage sur le sujet :

[youtube LTfpN3YZhDs]

Trop beau pour être vrai non ? Et pourtant ça a l’air de valoir le coup et en plus tellement plus simple à mettre en place.

Vous connaissez cette solution, vous l’avez déjà testée ? Utilisez-vous d’autres moyens pour protéger votre smartphone ?

 

Livrés à domicile, une émission à mettre entre tous les mains

Je suis totalement fan de l’offre de rattrapage de la RTBF (la télévision belge nationale pour les non Belges), mais je ne suis pas là pour présenter le site mais surtout le contenu et une émission en particulier que j’ai découvert récemment dans une autre émission radiophonique.

Cette fois c’est sur La Première (une radio nationale elle aussi toujours du groupe RTBF) dans « On est pas rentré » qui avait Thierry Bellefroid et Michel Dufranne comme invités le 25 janvier 2013, les deux compères venaient présenter leur émission en place depuis quelques semaines appelée « Livrés à domicile ».

Parler de livres à la télévision, une catastrophe…

On le sent directement, Thierry Bellefroid aime le livre sous toutes ses formes et veut vraiment remettre le livre sur le devant de la scène grâce à une émission entièrement repensée, à l’opposé de ce que les gens imaginent. Ce ton très élitiste qui a pu être donné à ces émissions télévisées que je connais à peine je l’avoue et présentées par des Bernard Pivot, Patrick Poivre d’Arvor,… qui on peut le dire sont plutôt chiantes car cherchant toujours le bon mot et empêchant totalement le naturel et l’émotion qui est vécue par la lecture d’un livre de s’exprimer.

Il est à la bonne place dans une émission qui n’a pas peur de sortir du politiquement correct et je dois dire qu’il m’a donné envie de regarder l’émission.

« Livrés à domicile », tout simplement morderne et décontracté

L’émission est diffusée le lundi à 22h50 sur La Deux toutes les semaines. Un horaire pas génial mais je n’ai de toute façon pas la télévision alors de toute façon, c’est vers RTBF Vidéo que je me dirige sur la page pour revoir Livrés à Domicile.

Malgré l’effet positif  laissé par cet épisode radiophonique, j’étais vraiment dubitatif. Si je vous en parle, vous vous doutez que j’ai du être conquis par l’émission et c’est complètement le cas ! Je peux même vous dire que j’adore.

lad-generique1 lad-generique2

Deux captures d’écrans du générique « Livrés à domicile »

Dès le générique très remuant (Black Gloves de Goose), on comprend que le point de vue de l’émission va être tout sauf monotone et verbeux. Entre les chroniques (coup de coeur des journalistes), la figure imposée (une livre qui fait l’actualité) et l’auteur invité (qui vient pour discuter de son actualité à lui), le côté convivial, décontracté et spontané réussit à donner l’effet escompté : le lecteur est mis au centre de l’émission (elle est tournée chaque fois chez un lecteur différent) et il passe un bon moment avec des amis qui aiment lire quelque ce soit le genre et la notoriété (on se fiche de savoir si c’est de la grande littérature) tout en vivant vivant avec son temps !

Pourquoi son temps ? Car vous découvrirez des rubriques liées au livre numérique (et même des applications ! ) notamment mais aussi des sujets qui nous parlent de science-fiction, de fantasy,… Bref des gens qui ont bien compris qu’un livre, on se fiche de savoir sur quel support on le lit, comment on le lit et où on le lit du moment qu’on peut le lire !

lad-pendant

Autour de la table pendant « la figurée imposée » ici sur le livre « 50 nuances de Gray »

Le mot de la fin

L’essai est très réussi : ça bouge, ça swing, c’est moderne, le ton est à l’humour et à la décontraction. Bref « Livrés à domicile » est une émission à regarder absolument ! Avec la télévision de rattrapage de la RTBF en plus c’est facile, aucune excuse pour ne pas la regarder !

Pour aller plus loin

Ozmoz revient en 2013

Cela devait faire des mois voire des années qu’Ozmoz était un peu en friche. Non pas que je n’avais plus envie de converser avec vous chers lecteurs mais simplement que les 24h d’une journée étaient un peu trop courtes. La faute à qui cette fois, eh bien la faute à Alinoa, l’agence web que j’ai créée avec mon compère Ruben et qui fête déjà ses 5 ans cette année, que le temps passe vite !

Alinoa, agence web

En tant qu’entrepreneur, on ne compte plus les heures passées pour réaliser nos projets web et tout ce qui tourne autour. L’ADN d’Alinoa, la fée du joli c’est d’emmener la magie du web toujours plus loin et de trouver les petits trucs en plus qui vont rendre nos clients et leur public cible les plus heureux du monde et je dois dire qu’ils nous le rendent bien !

Au passage si vous avez des connaissances dans votre entourage qui veulent optimiser leur présence sur internet, parlez-leur donc d’Alinoa, ça n’engage à rien et ils vous remercieront j’en suis certain. Vous ne serez pas déçu non plus d’ailleurs, mais je vous réserve la surprise. Vous savez où me trouver 🙂

Faites du sport qu’ils disaient !

Mais outre Alinoa, c’est d’un nouveau loisir dont vous risquez d’entendre parler ici, la course à pied ! L’objectif initial a été d’éviter de trop rester derrière un ordinateur (pour un développeur ce n’était pas gagné) et l’objectif final de courir les 20km de Bruxelles en mai 2012.

Je les ai non seulement courus et depuis c’est même devenu une drogue, les endorphines sont passées par là et me consument au fur et à mesure que le temps passe mais j’assume et j’adore ça. Tout y passe depuis : inscription dans un club, courses régionales le weekend, sorties en semaine,… La totale je vous dis. J’ai même récidivé en fin d’année aux 20km des Ardennes ! Bon là c’est l’hiver certes mais ce n’est pas ce froid polaire des Ardennes qui va m’empêcher de sortir, c’est mal me connaitre ! Et l’Ardenne sous la neige, c’est juste magnifique…

Et alors Ozmoz, ça devient quoi maintenant alors ?

Eh bien ça ne va pas être difficile mais ça bougera beaucoup plus ! Aucune idée sur la fréquence mais j’ai une liste d’articles à écrire longue comme le bras. Vous aurez toujours droit aux vidéos du web,  aux analyses de services web que j’affectionne, aux tests d’applications Mac & iOS, aux photos du jour mais aussi maintenant à mon côté geek sportif et tout ce qui tourne autour. Bref une beau patchwork que j’espère digeste pour la plupart d’entre vous sinon tanpis, vous n’allez pas vous plaindre quand même 🙂

Ozmoz responsif, html5 et css3 youpie

Ah oui, les plus connaisseurs d’entre vous l’auront remarqué mais Ozmoz a subit quelques retouches cosmétiques et principalement est devenu responsif ! Le mot magique qui risque de vous casser les oreilles en 2013 mais qui est très importante pour le futur du web avec tous ces appareils technologiques plus cosmopolites les uns que les autres. Ozmoz s’adapte maintenant au niveau de l’affichage selon que vous le visualisiez sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Elle est pas belle la vie ? Vous en pensez quoi de ce nouvel Ozmoz ? Vous connaissiez le mot « responsif » ?

Le mot de la fin

Rendez-vous ici-même j’espère assez souvent pour de nouveaux articles que le geek, le sportif et le photographe qui sommeillent en vous apprécieront !

Bouton « home » de l’iPhone qui ne fonctionne plus

Mon iPhone 3GS se fait vieux (juillet 2009) et son talon d’achille comme visiblement des centaines d’autres iPhones 3GS et 4 est le gros bouton « home » en bas de l’écran. Celui-ci à force d’avoir été solicité ne daigne plus réagir et me voici donc dans l’impossibilité de revenir à l’écran d’accueil et passer d’une application à une autre ce qui est plutôt gênant.

C’est visiblement réparable dans des magasins spécialisés, il parait que c’est de la poussière qui s’est placée entre le bouton et le circuit qu’il sollicite qu’il faut enlever mais en attendant voici une solution de dépannage.

En effet, Apple a quand même prévu que son smartphone puisse être utilisé par des personnes handicapées et qui ne savent donc que très difficilement appuyer sur le bouton « home » et faire d’autres actions comme diminuer ou augmenter le son,…

Que faut-il faire pour activer ce bouton home sur l’écran de l’iPhone ?

La manipulaiton consiste donc à aller dans Réglages > Général > Accessibilité > Assistive Touch (tout en bas) qu’il faut activer.

Ensuite vous avez une espèce de rond blanc qui apparait de manière permanente en bas à droite de l’écran de l’iPhone. Lorsque vous appuyer dessus, il vous permet d’effectuer des actions comme simuler le bouton home,… Vous pouvez aussi en laissant appuyer plusieurs secondes votre doigt sur ce rond blanc, le déplacer vers le haut ou vers le bas s’il gêne dans uen application précise.

J’ai mis quelques jours à le trouver mais il suffit d’un double-clic sur le bouton blanc « accueil » pour afficher le menu afin de voir et quitter les applications lancées.

Cette manipulation m’aura permis et j’espère vous aussi de sauver mon (votre) iPhone qui sans ça est inutilisable ou très difficilement à moins d’une réparation ce que je n’ai pas envie de faire sur un vieux 3GS.

Une tutoriel vidéo pour ceux qui n’auraient pas tout suivi

[youtube ISuVJ6flmxE]

Mot de passe suppression fichiers finder

Très énervant, cette demande de mot de passe à chaque fois que vous voulez supprimer des fichiers pour les mettre à la corbeille dans Mac OS X. J’ai eu ce souci depuis mon passage à Mac OS X 10.8 (Mountain Lion). J’ai donc fini par chercher la solution trouvée grâce à une réponse sur une forum que voici :

  • lancer l’application terminal (applications > utilitaires > terminal)
  • taper la commande suivante en remplaçant user par votre utilisateur puis « enter » : sudo chown user ~/.Trash
  • confirmer en tapant le mot de passe de votre session correspondant à votre utilisateur puis « enter »

Et voilà, vous pouvez à nouveau supprimer vos fichiers sans avoir à taper votre mot de passe !

Source : Forum MacG

Pourquoi passer à Spotify (et supprimer iTunes) ?

spotify-splash

Mise à jour 2/06/2013 : Pourquoi je suis revenu principalement à iTunes 

Se passer d’iTunes et utiliser un logiciel de musique de streaming à la place comme Spotify c’est possible ! Et pourtant il y a encore quelque mois je me disais « jamais je n’utiliserai ce genre de services et encore moins je me passerais d’un logiciel comme iTunes pour gérer ma musique ». Cela fait 3 mois que je n’ai plus lancé iTunes pour gérer de la musique, découvrez comment je m’y suis pris et quels sont les avantages et inconvénients d’un service comme Spotify.

Spotify arrive en Belgique

C’est en novembre 2011 seulement que Spotify, le service qui vous permet d’écouter de la musique sans que vous ayez réellement la musique sur votre disque dur de votre ordinateur arrive en Belgique. Spotify dispose d’un catalogue de x millions de morceaux selon les accords qu’ils ont avec les différents maisons d’éditions et labels indépendants. Vous installez une petite application type iTunes en plus léger qui est compatible avec Windows, Mac OS, Linux et les plateformes mobiles iOS, Android et BlackBerry.

Depuis quelques mois il est obligatoire de s’inscrire avec votre compte Facebook. Si cela vous déplait rien ne vous empêche de créer un compte Facebook bidon et de l’utiliser pour votre compte Spotify uniquement. Vous perdez juste alors toute la partie sociale pour le partage de musique. Après ce n’est que du bonheur. Je vous laisse découvrir la page d’information de Spotify.

Au niveau des chiffres, Spotify en Belgique c’était 300.000 inscrits en à peine 3 mois (février 2012) et 15.000 abonnements payants. Dans le monde, Spotify a dépassé début 2012 les 3 millions d’abonnés payants pour 15 millions d’abonnés au total. Un chiffre assez impressionnant pour un service né en 2006 en Suède et avec un tout nouveau modèle économique sur la musique. (source : Numerama et Geeko).

Les différents abonnements de Spotify

Pour profiter à 100% de Spotify comme je le fais, il est indispensable de passer en mode premium à 10€ / mois. 120€ par an, c’est le prix de la légalité qui pour l’utilisateur est je trouve un prix plus que correct. Cela représente 12 à 15 albums de musique que vous auriez achetés dans le commerce ou sur un iTunes Store. Je ne rentrerai pas ici dans le débat, est-ce que cela est rentable pour l’artiste qui est payé par Spotify au nombre d’écoute de ses morceaux à un prix trop bas pour qu’il ne vive que de ça. Je pense qu’il ne doit pas capitaliser de l’argent uniquement sur son album écouté en streaming ou les ventes dans le commerce ou sur Itunes mais bien sur ses concerts et tous les produits dérivés et pub autour.

Les abonnements de Spotify

Mais pour revenir au sujet, voici les abonnements de Spotify :

  • Pour l’abonnement gratuit : il vous est tout à fait possible de ne rien payer pour Spotify, vous avez alors de la publicité tous les 3,4 morceaux, une qualité moindre mais raisonnable et une limite de 5 écoutes par mois par morceau.
  • Pour l’unlimited à 5€ / mois, vous n’avez plus les pubs et plus de limite pour l’écoute du catalogue.
  • Pour le premium à 10€ / mois, vous avez la qualité maximum du mp3 (320kbps), aucune limite dans l’écoute du catalogue et surtout vous pouvez alors utiliser les applications mobiles (iOS, Android, BlackBerry) avec la possibilité de télécharger les morceaux sur votre mobile, tablette,… par exemple pour écouter votre musique à l’étranger quand vous partez en vacances sans devoir vous connecter à un réseau wi-fi. Vous devez juste vous reconnecter à un réseau wi-fi tous les 30 jours (pour éviter les abus).

Il est donc tout à fait possible d’utiliser Spotify gratuitement vous n’avez juste pas les mêmes possibilités. Vous pouvez voir la grille tarifaire sur leur tableau comparatif d’offres bien complet.

Comment ça fonctionne Spotify ?

L’écran d’accueil de Spotify

Spotify est vraiment centré sur les playlists et le partage avec vos amis via Facebook. Vous pouvez créer des dossiers (via le menu fichier puis créer un nouveau dossier) qui peuvent contenir autant de playlists que vous désirez. Chaque playlist peut contenir autant de morceaux que vous désirez. Les dossiers sont bien pratiques pour vous permettre d’écouter plusieurs playlists en même temps. Pour ajouter des morceaux à une playlist, vous avez un champ de recherche en haut à gauche qui vous permet de naviguer dans le catalogue et de sélectionner ce qui vous intéresse.

Les préférences de Spotify

Vous pouvez activer/désactiver très facilement le « Spotify social » et « ce que j’écoute sur Facebook ». Le Spotify social permet à vos contacts Facebook également présents sur Spotify de voir en tant réel chaque morceau que vous écoutez. La partie Facebook fait pareil et publie sur Facebook les morceaux que vous écoutez. J’ai personnellement désactivé cette partie qui publie sur Facebook, je la trouve fort intrusive.

Pour chaque playlist, vous pouvez la « publier » ce qui veut dire que si une personne parmi vos amis consulte votre profil pourra voir la playlist et l’écouter de son côté. Si vous êtes en premium vous pouvez aussi choisir « disponible hors connexion » afin que la playlist se charge entièrement avec votre mobile/tablette lors de la synchronisation.

Sur un album ou un morceau précis, vous pouvez faire un clic droit et « partager » soit sur Facebook, sur Spotify, MSN Messenger ou Twitter afin d’indiquer à une personne un album que vous lui suggérer d’écouter. Il y a dans Spotify une messagerie interne qui vous permet de recevoir des messages d’autres utilisateurs.

L’option qui enfonce le clou : l’importation iTunes et le dossier de musique personnelle

Une partie du menu gauche avec ici une partie des playlists et les dossiers généraux

Là où Spotify a fait fort et m’a permis de totalement me passer d’iTunes c’est un dossier musique personnelle qui en gros pour palier au manquement du catalogue (il n’y a pas D’AC/DC, Oasis, Beatles,…) vous permet de charger vos mp3/AAC achetés sur une autre plateforme de musique en ligne et de les mélanger avec vos playlists qui contiennent les morceaux du catalogue.

Ce dossier de musique personnelle est également capable d’aller chercher tous les morceaux de votre bibliothèque/librairie iTunes et donc de ne rien changer à votre système actuel si tel est votre désir.

Personnellement j’ai analysé les artistes qui ne faisaient pas partie du catalogue d’Itunes et je les aient chargés dans ce dossier de musique personnelle sans utiliser l’importation de la librairie iTunes.

Les avantages de Spotify

  • Plus besoin d’avoir un énorme disque dur pour écouter votre musique, tout passe par internet. Si plus d’internet et que vous êtes prémium, vous pouvez toujours accéder aux playlists « hors-connexion ». Cela veut dire que vous pouvez écouter de la musique n’importe où via du wi-fi de la connexion data 3G (via votre opérateur télécom et un abonnement spécial).
  • Découverte d’artistes et mobilité : Je n’ai jamais autant découvert d’artistes depuis que j’ai Spotify. Dès que vous entendez un morceau quelque part (radio, magasin,…) ou si un ami vous parle d’un artiste, hop vous aller voir sur Spotify et vous l’ajoutez à une de vos playlists. Avec des applications mobiles comme Shazam et Soundhound qui reconnaissent les morceaux que vous leur soumettez via le micro de votre smartphone, il y a directement un lien vers le morceau sur Spotify si c’est le cas. Et si vous avez un smartphone avec Spotify (abonnement premium), vous pouvez carrément commencer à écouter le morceau ou l’album en quelques secondes), c’est vraiment magique…
  • Découvertes d’artistes (suite) : De plus quand vous vous connectez la page de présentation est une proposition de plusieurs albums que Spotify tient à vous présenter et est souvent pertinente (évidemment il y a aussi des artistes qui paient pour y être). Chaque artiste à sa fiche documentée et Spotify vous propose une série d’artistes similaires si vous avez aimer cet ariste. Il est aussi possible de créer des radios relatives à un artiste ce qui à nouveau va vous faire découvrir des artistes similaires à celui de départ que vous appréciez.
  • La qualité du son : Je suis pas du tout un audiophile mais j’ai acheté il y a quelque mois un casque Bose AE2 (dont je suis enchanté pour son comfort et sa restitution) et depuis que j’ai installé Spotify avec mon abonnement premium j’ai l’impression de redécouvrir toute une séries de morceaux. Alors cela ne reste « que » du mp3 320 kbps mais personnellement je n’ai pas besoin de plus. Si vous êtes audiophile, sans doute que Qobuz vous conviendra mieux.
  • Scrobbler sur lastfm : On apprécie tous les statisitques pour savoir quel est notre top 10 des artistes ou morceaux les plus écoutés cette semaine, la semaine passée,… Lastfm est un service bien connu qui permet cela et il est totalement intégré à Spotify, il suffit juste d’indiquer les accès à votre compte LastFM.
  • Vous pouvez partager et faire découvrir très facilement des artistes/morceaux à vos amis : Spotify est complètement social, si vous êtes du genre à faire découvrir de la musique à vos amis et intéressés à ce que vos amis vous en fasse découvrir, c’est l’outil ultime.
  • Les applications Spotify : Depuis quelques mois, Spotify s’est ouvert au applications, vous pouvez du coup installer dans Spotify en un seul clic des applications pour voir en même temps les paroles du morceau type karaoké (TunesWiki), des tops de différents magazines (RollingStones,…), les Top 100 par pays, albums, singles,… En savoir plus
  • Comptabilité avec les appareils hi-fi : Ils ne sont pas encore légions mais Spotify fait tout pour, vous pouvez aussi charger votre musique Spotify directement depuis des appareils audio de la marque SONOS, la Squeezebox Logitech,… En savoir plus

Les inconvénients de Spotify

  • Les changements du catalogue : Les artistes arrivent ou repartent du catalogue. J’ai eu le cas récemment, un ariste dont je suis fan est parti du catalogue, je ne l’ai pas remarqué tout de suite mais quand ce fut le cas, j’ai du aller rechercher les morceaux physiques. Cela me semble important que Spotify nous prévienne via la messagerie des morceaux/albums qui disparaissent… Car du coup on a des playlists qui se vident sans qu’on le sache et c’est vraiment déplaisant. D’un autre côté, on a vu l’apparition dans le catalogue de Arcade Fire et des Red Hot Chilli Peppers ces derniers mois. Mais là Spotify ne se gêne pas pur faire de la pub.
  • Pas de convertisseur de morceaux : Comme beaucoup quand je reçois/achète un cd, je le convertis en mp3 et je le range dans une armoire d’où il ne ressort plus. C’est notamment ce que je faisais avec iTunes. Mais Spotify n’a pas inclus de convertisseur. Il faut dire que cela est de moins en moins nécessaire vu l’étendue impressionnante du catalogue de Spotify mais il arrive que j’écoute de petits artistes belges inconnus au bataillon de Spotify. Il existe néanmoins plein de logiciels pour le faire, mais bon ce serait bien que ce soit intégré…
  • Connexion internet obligatoire : C’est logique évidemment qu’une connexion soit obligatoire mais cela restera un inconvénient pour certains. A noter que vous pouvez utiliser le système de playlist « hors-connexion » et ne vous connecter à Spotify que tous les 30 jours.

Pour opérer la transition complète d’iTunes vers Spotify.

Si cela vous ennuie vraiment de repasser en revue le catalogue pour refaire votre bibliothèque sos Spotify, vous pouvez donc soit charger tout votre iTunes dans votre dossier de musique personnelle soit utiliser des outils moyennement pratiques pour faire la correspondance comme Unify (2$) ou Playlistify (gratuit).

Pour les podcasts que je synchronisais aussi avec iTunes, je suis passé à Downcast que j’ai installé sur mon iPhone 3GS pour les podcasts audios et sur mon iPad 2 pour les podcasts vidéos. C’est vraiment une super applications qui fait vraiment tout. Il faut juste penser à la lancer pour faire la synchronisation des nouveaux podcasts.

Depuis iOS5, il n’est plus nécessaire d’utiliser iTunes pour faire les mises à jours,.. J’ai donc tout décoché dans iTunes pour mon iPhone. Il est entièrement autonome. Sur l’iPad j’ai quand même laissé la synchro des applications pour notamment pouvoir charger des films sans devoir passer par du FTP fort lent, l’usb est quand même beaucoup plus rapide.

En conclusion

Mon utilisation de la musique a fortement changé et le fait que je sois fort mobile (souvent dans les trains, en déplacement,…) m’a vraiment aidé à y passer. Certes ce n’est pas rassurant de se dire que l’on ne possède plus les morceaux et qu’ils ne sont pas sur notre disque dur mais au final à quoi bon ? Il y a tellement d’aspects positifs pour écouter de la musique n’importe où, découvrir en un clic un nouvel artiste et en faire profiter nos amis que pour rien au monde je ne reviendrais en arrière avec mon iTunes lourd et tellement peu souple quand à ma façon d’écouter de la musique.

Alors évidemment si vous n’êtes pas nomade vous ne verrez peut-être pas l’intérêt de la version payante voire de Spotify tout cours. Bien sûr il y a aussi d’autres services de musique d’écoute en streaming en Belgique comme Deezer (dont vous pouvez peut-être profiter si vous êtes chez Belgacom pour internet) et cela doit sûrement fonctionner tout aussi bien. Spotify m’a conquis suite à mes pérégrinations sur internet et le retour des nombreux utilisateurs qui montraient à quel point la solution proposée par Spotify comblait tous les aspects de la mobilité et de la musique en général. Il manque un abonnement « famille » mais ce serait dans les cartons de Spotify et cela devrait arriver prochainement ainsi qu’une application iPad qui se fait attendre, en attendant on utilise l’application iPhone agrandie, pas très ergonomique…

Enfin bref au final vous l’aurez compris, je suis conquis. Si vous adorez écouter de la musique, découvrir de nouveaux artistes et partager vos playlists avec vos amis, c’est la plate-forme idéale qui semble avoir bien compris qu’elle se devait d’être sur tous les fronts. Alors je ne diraiqu’une chose, n’attendez-plus allez télécharger Spotify et/ou suivez le guide, découvrez Spotify en vidéo !

NB : Si comme moi vous voulez avoir toujours la dernière version de Spotify même la version beta, vous pouvez aller sur leur page laboratoire.

NB2 : Et MacGeneration qui sort justement un article ce 16/04 sur les alternatives à iTunes et comment s’en passer, c’est pas beau ça : http://www.macgeneration.com/unes/voir/131282/itunes-comment-l-ameliorer-ou-s-en-passer ?

En savoir plus :

Small Images 3, redimensionnez par lot simplement

Small Images, c’est une application géniale sous Mac OS X qui vous permet de redimensionner facilement toute une séries d’images dans une interface simple et surtout avec toute une série d’options très intéressantes.

Le problème était qu’elle n’était pas compatible avec le léopard blanc (Mac OS 10.6) ce qui est maintenant résolu.
Lire la suite

Une solution pour le lecteur DVD UJ-868 du Macbook Pro 2009

Si vous avez un Macbook Pro 2009 avec batterie amovible et un lecteur/graveur DVD Matshita UJ-868, il n’est pas très difficile d’imaginer que vous avez souvent des problèmes de gravure car ce lecteur est une m*** pour rester poli. Oui tout n’est pas rose dans les composants choisis par Apple.

Une solution pour le refaire fonctionner à vos risques et périls j’insiste. Il suffit simplement de prendre un mouchoir en papier ou une lingette assez fin(e) autour d’une carte de visite ou de crédit et de passer le tout dans la fente du lecteur DVD et notamment sous la lentille qui pose problème. Solution testée et approuvée.

Téléversez à gogo avec Filezilla

Filezilla est le genre d’utilitaire utile pour ceux qui doivent transférer des fichiers dans un sens ou un autre sur un serveur à distance.

Il y a fort à parier que si vous venez du monde de Windows, vous connaissiez sans doute déjà ce client FTP qui en plus d’être gratuit est tout simplement un incontournable aussi bien sur PC  et que sur Mac depuis son apparition sur la plateforme il y a quelques temps !
Lire la suite

Les flux RSS, comment ça marche ?

Un nouvel article sur le blog Alinoa sur le fonctionnement des flux RSS, ce moyen de vous tenir au courant en temps réel des actualités de tous vos sites préférés en une seule page web.

Cela est peut-être évident pour une partie d’entre vous mais cela n’est pas forcément le cas pour tout le monde, il était donc important de repartir de zéro pour pouvoir expliquer des concepts plus avancés.

Au programme, je vous apprends comment ajouter des flux RSS au service internet Netvibes notamment. Pour lire cet article rendez-vous sur l’article Les Flux RSS, comment ça marche.

Petite revue de notre internet n°1

Ruben a eu la bonne idée de lancer cette semaine sur le blog Alinoa, un recueil des différentes actualités qui nous ont touchés chez Alinoa.

Au programme, vous trouverez un reportage passionnant sur internet en 3 parties qui a été diffusé sur Arte la semaine passée mais toujours visible sur leur site cette semaine (ne tardez donc pas), le lancement de l’iPad en Belgique (c’est seulement aujourd’hui et oui) et un extrait du nouvel album de The Arcade Fire, un groupe à découvrir absolument si vous ne le connaissez pas encore !

Allez hop, pour lire l’article c’est par ici : Petite revue de notre internet n°1 – Alinoa

Rejouez la coupe du monde de football 2010 sur votre iPhone

En ces temps de coupe du monde Sud-Africaine (certes terminée mais toujours dans les esprits) et si l’on aime un tant soit peu ce sport qui certes ne plaît pas à tout le monde et qu’en plus on possède un iPhone ou un iPod, difficile de ne pas être tenté par un jeu de foot traînant sur l’AppStore. Surtout avec les promos actuelles sur certains d’entre eux. Si vous n’avez pas encore succombé ou si vous être curieux de découvrir ce qui se fait dans le domaine du football sur iPhone, c’est par ici.

Lire la suite

Les applications indispensables sur MAC OS X

applications-indispensables-mac-os-x

Mise à jour le 28/04/2010
Quelles sont les applications indispensables après la découverte de MAC OS X sans devoir débourser 1€ ? Voici un petit listing des applications (mis à jour) que j’utilise au quotidien dans les différents domaines que sont internet, l’édition des images, la vidéo, la bureautique, le multimédia,… Ne prétendant aucunement tout savoir, n’hésitez pas à me faire découvrir vos dernières trouvailles. Je compte sur vous.
Lire la suite

Remise et réductions : arnaque ou manque de transparence ?

remises-et-reduction-arnaque

Mise à jour du 13/03/2010 : suite à un échange téléphonique avec un des responsables de Web Loyalty qui gère Remise et réductions, je mets ce billet à jour afin de correspondre au mieux aux éléments que je dénonce, peut-être dans un premier temps un peu vigoureusement, à la limite de la diffamation. Le but n’était pas là mais simplement de dénoncer ce qui est pour moi un problème d’éducation des gens, d’ergonomie et de communication de la part de Remise et réductions dont l’idée de base est bonne mais qui pour moi ne tient pas compte des habitudes des gens dans la façon d’adhérer à son offre.
Lire la suite

Le retour du tethering avec le firmware 3.1.3 (tutorial complet)

Il avait disparu depuis le firmware 3.0.2 et il vient de réapparaître avec le 3.1.3 disponible depuis hier soir, c’est le mode modem (aussi appelé tethering) qui vous permet d’accéder à internet depuis votre ordinateur portable via l’iPhone si vous avez un forfait données. Je vous détaille la démarche complète pour réaliser cette opération.
Lire la suite

Le Soir sort son application (gratuite)

Jusqu’à présent, pour consulter la presse belge sur son mobile préféré, il fallait passer par les sites internet mobiles des différents médias. La plupart sont plutôt bien fait mais ne tiraient pas pleinement partit du mobile avec une application. Le Soir est le premier en Belgique à dégainer et place la barre très très haut tant leur application est pratique et esthétique.
Lire la suite

Les applications indispensables sur Windows

Quelles sont les applications indispensables après avoir installé Windows (XP, Vista ou mieux Windows 7) ? Voici un petit listing des applications que j’utilise au quotidien dans les différents domaines que sont internet, l’édition des images, la vidéo, la bureautique, le multimédia,… Ne prétendant aucunement tout savoir, n’hésitez pas à me faire découvrir vos dernières trouvailles. Je compte sur vous.
Lire la suite

Sportypal, votre podomèdre numérique gratuit

Il y a quelques semaines, Ruben qui vient d’acquérir un HTC Tatoo sous Androïd, me signalait l’existence de l’application Sportypal (Androïd, Windows Mobile et iPhone), une application qui vous servira de podomètre numérique et qui possède toute une série de fonctionnalités sympa si vous êtes un marcheur, joggeur, cycliste,… Et cerise sur le gâteau Sportypal est gratuit ! Alors en avant marche pour un test complet !

Lire la suite

Echofon, le client twitter ultime dans Firefox

Ahhh Echofon, depuis le temps que je veux vous en parler! Si vous utilisez à la fois Twitter et Firefox vous aller forcément apprécier Echofon. Pourquoi ? Car Echofon permet de faire une bonne partie de que vous feriez avec un client Twitter tout en surfant. Et en plus il le fait bien ! A noter qu’il est aussi disponible comme client pour iPhone et Mac OS.
Lire la suite

Sauvegarder vos données avec Carbon Copy Cleaner

Il est loin le temps où trouver un logiciel gratuit pour sauvegarder ses données sur Mac était une denrée très très rare. Plus d’excuses dorénavant pour attendre une défaillance de votre disque dur et vous rendre compte de l’importance de vos données numériques. Croyez-moi quand ça arrive, cela fait très très mal. Mais voici la solution pour éviter ce genre de tracas, un des meilleurs logiciels en la matière et utilisé par votre serviteur s’appelle Carbon Copy Cleaner.
Lire la suite

Lire des fichiers EML depuis l’iPhone

Je me suis retrouvé il y a quelques jours près d’un lieu de rendez-vous. Rien d’exceptionnel, j’avais besoin de connaitre l’adresse exacte et quelques indications par rapport à  la personne de contact. Cela ne m’inquiétait pas outre mesure, j’avais toutes les informations nécessaires dans un mail. Je retrouve celui-ci en quelques secondes sur mon iPhone, mais là c’est le drame. Quelle ne fut pas ma surprise de ne réussir à accéder aux informations donc j’avais besoin. Celles-ci étaient en pièce-jointe du mail en question dans un fichier .eml ce que l’iPhone est incapable d’afficher. Sur le moment, j’ai réussi à me débrouiller mais j’ai bien du trouver une solution à cette situation exaspérante.
Lire la suite

Enregistrer en PDF avec Microsoft Office 2007

Savez-vous qu’il est possible de sauvegarder en PDF à partir d’Office 2007 sans rien installer d’autre qu’un petit plugin fournit par Microsoft himself ? Si vous avez une suite Microsoft Office 2007 qu’elle qu’elle soit, rendez-vous sur le site de Microsoft sur la page save as pdf. Vous téléchargez le fichier, vous l’installez et dorénavant vous verrez qu’il vous sera possible d’enregistrer sous … pdf lorsque vous utilisez Microsoft Office Word.

Lire la suite

Home, le film de Yann Arthus-Bertrand en libre diffusion

Ce 5 juin, c’est la journée internationale de l’environnement, c’est le jour qu’à choisi le célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand (La Terre vue du ciel,…) pour sortir son documentaire appelé « Home ». Une alerte rouge sur les dégâts que l’homme fait subir à sa propre maison depuis des décennies voire des siècles.  Si l’homme ne fait rien et ne change rien à ses habitudes d’ici 10 ans, la planète Terre subira des séquelles irréversibles.
Lire la suite

Déclencheur : la photo comme vous ne l’avez jamais entendue

Si vous cherchez un bouc-émissaire au manque d’articles sur Ozmoz ces derniers temps, vous n’êtes pas loin de l’avoir trouvé ! Je viens d’ingurgiter 150 épisodes de Déclencheur en moins d’1 mois.

Pour commencer du début, Déclencheur est un podcast lancé en avril 2006 par Benoit Marchal, un informaticien passionné de photos qui a décidé de s’entourer des professionnels du secteur et des auditeurs du podcast (appelés poditeurs) pour expliquer la technique photo mais également pour faire partager les pratiques de la photo de chacun.

Lire la suite

Belgacom peut vous prévenir, et les autres aussi non ?

On a tous connu que ce soit avec Belgacom ou un autre fournisseur, la journée de congé prise pour celui-ci afin qu’ils viennent installer internet, livrer un objet,… Car oui ces fournisseurs sont incapables de vous dire quand entre 8 et 17h, ils passeront à votre domicile ! Le pire, c’est la journée de congé qui n’a servie à rien car la personne n’est pas passé. Là je crois que l’on a envie d’écorcher vif le fournisseur en question et/ou le technicien.

Pour Belgacom j’ai trouvé par hasard une solution qui fonctionne jusqu’à présent à chaque coup .

Lire la suite

Cog, un lecteur audio simple et pratique

iTunes n’est pas forcément la solution à la façon dont vous écouter votre musique. Si vous voulez juste écouter quelques MP3 provenant d’un ami par exemple, rien ne dit que vous voulez les ajouter à iTunes dans votre bibliothèque. Il vous suffit dans ce cas de lancer Cog et d’y déposer les quelques morceaux que vous désirez écouter. Cog est un lecteur audio ultra-simple mais qui en a sous la semelle.

Lire la suite

Podradio, la vision du podcasting des ex-Pomcast

Je vous parlais récemment du podcast du site Pomcast qui a été fortement chamboulé les semaines dernières ! L’équipe menée par Phil_Goud et constituée par Ant_one, Angelus, Pof, Gugus et iTruc s’en est allée créer un nouveau projet avec Podradio. 2 concepts sympathiques avec d’un côté Pomcast qui est repris par son fondateur Stuff MC et de l’autre le projet Podradio qui offre une vision différente du podcasting. Présentation des 2 podcasts et de la saga dont tous les poditeurs ont été témoins.
Lire la suite

Plugin « extraire » pour Photoshop CS 4

En matière de détourage bien fait et rapide, le plugin « extraire » de Photoshop est un outil indispensable pour tout bon graphiste qui se respecte (mais qui doit aussi être rentable). Ce n’est pas la technique ultime mais elle m’a déjà rendu de fiers services en quelques minutes  !

Toujours est-il que ce plugin a disparu dans la suite CS4 pour une raison qui m’échappe complètement surtout que le site d’Adobe permet de le télécharger gratuitement…

Lire la suite

Conversion en un clic d’un fichier RAW vers JPG

Le format de fichier RAW est le format de fichier obtenu par un appareil photo numérique de type réflex pour résumer très fort.  Il s’agit de l’image dans un format brut qui vous permettra de retoucher vos photos beaucoup plus en profondeur qu’un JPG (un peu comme le WAV par rapport au MP3). Revers de la médaille, il pèse 3 à 5 fois plus lourd qu’un fichier image de type JPG. Et malheureusement ces fichiers sont très rarement lisibles par les visionneuse d’images que ce soit sous Windows ou Mac OS X. La seule solution dans ces cas-là, convertir le fichier RAW en fichier JPG.

Lire la suite

Htaccess editor : Génerateur de fichiers Htaccess

« Les fichiers .htaccess sont des fichiers de configuration des serveurs web Apache. Ils peuvent être placés dans n’importe quel répertoire du site web (la configuration s’applique au répertoire et à tous les répertoires qu’il contient, qui n’ont pas de tel fichier à l’intérieur) et peuvent être modifiés alors que le serveur est en cours d’exécution  » nous informe Wikipedia (merci  à lui).

Lire la suite

Redécouvrez les publicités de la télévision avec Culturepub

Les publicités ont toujours été des court-métrages où la créativité est plus que jamais mise à l’épreuve. En quelques secondes vous devez intéresser le spectateur, susciter l’envie d’acheter le produit que vous vendez et si vous êtes vraiment très fort de donner l’envie au spectateur de parler de votre produit à son entourage afin qu’ils l’achètent eux aussi !

Bien sûr tout le monde n’y parvient pas et c’est très drôle dans ce cas pour le spectateur de se moquer de ce qu’il peut voir sur son téléviseur. Mais une fois la publicité terminée sur le petit écran, comment visionner à nouveau les publicités en question ? Vous avez toute une séries de sites internet qui s’en occupe, Culture Pub est l’un d’entre eux qui a retenu mon attention.

Lire la suite

Resize ! traitement aisé d’images par lots

C’est avec regrets que je constate fréquemment le non-fonctionnement de mon application fétiche en matière de traitement d’images par lots j’ai nommé Small Images 2. Depuis Mac OS X Leopard, je dois la supprimer tout le temps et la réinstaller en priant pour qu’elle refonctionne à nouveau. IL y a quelques jours j’en ai eu marre après 3 essais infructueux. Alors si vous avez une solution pour refaire fonctionner le précieux n’hésitez pas à me faire signe… En attendant je me suis mis à la recherche d’une nouvelle application qui pourrait réunir les mêmes possibilités. Et je pense avoir trouvé.
Lire la suite

Cityplug, le guide restaurant et sorties pratique pour la Belgique

Cityplug est le genre de site que l’on adore découvrir. Le genre de site qui nous fait réaliser qu’en plus il est possible d’obtenir un équilibre entre ergonomie, fonctionnalités, graphisme et une quantité d’information consistante pour un même site internet.

Cityplug vous permet (pour être concret) de trouver un restaurant, une brasserie, un commerce, un café,… dans les grandes villes de Belgique. A l’heure où je vous parle sont présentes les villes d’Alost, Anvers, Bruges, Bruxelles, Charleroi, Gand, Hasselt, Knokke, Louvain, Liège, Mons, Namur, Waterloo. Vous allez me dire oui mais resto.be, la-carte.be et consorts font déjà pareil. Oui mais non, Cityplug est beaucoup mieux !
Lire la suite

Twitter, un autre moyen de partager de l’information

Twitter fait partie de tous ces outils dont on parle beaucoup dans la blogopshère et qui sont destinés quasi exclusivement (en tout cas actuellement) aux fans de technologies et d’internet j’ai nommé : les geeks. Sans doute ai-je passé un nouveau stade dans le cadre de ma geek attitude mais toujours est-il que je viens de comprendre l’intérêt de Twitter alors que je trouvais ce système dit de « micro-blogging » complètement inutile jusqu’à il y a peu. La preuve j’ai créé le Twitter Ozmoz. Pourquoi ce changement d’avis ?

Lire la suite

Sequel Pro, gestion facilitée de vos bases de données MySQL

Sequel Pro est une application vous permettant de gérer très facilement vos base de données MySQL. Il s’agit d’un nouveau projet né des cendres de Cocoa MySQL abandonné faute de mises à jour comme c’est précisé sur le site officiel de l’ex-application.

L’intérêt supplémentaire à un PhpMyAdmin par exemple est de pouvoir ajouter/modifier/supprimer des bases, tables et entrées de manière beaucoup plus intuitive avec notamment son système de glisser-déposer pour changer l’ordre des champs d’une table, la possibilité de renommer chaque table en un clic,…
Lire la suite

Votre quota restant en direct via Firefox

Un génial petit plugin qui vient se greffer à Firefox et qui vous permet de connaitre en temps réel ce qu’il reste de votre quota sur votre abonnement mensuel chez votre fournisseur d’accès préféré (Belgacom ADSL, Scarlet, EDPnet,…). Le plugin couvre tous les fournisseurs belges ou presque (70% de la liste) mais aussi quelques uns de France, d’Australie, du Canada, de la Tchéquie, de la Russie, de la Nouvelle Zélande, de la Turquie et d’Afrique du Sud.

Lire la suite

Railtime : retards en direct de la SNCB

Amis navetteurs du jour, bonjour ! Si comme moi, vous prenez le train chaque jour, je viens de découvrir un nouveau site visiblement mis en place par Infradel (qui gère le réseau ferroviaire belge) afin d’indiquer en temps réel les arrivées et les départs des trains. Ils indiquent les problèmes qui surviennent sur le réseau et les heures modifiées des départs et arrivées si tel est le cas.
Lire la suite

Google, une arme redoutable pour dresser votre profil

Le mois passé, j’ai écris un article qui s’intitule Facebook : Gardez le contrôle de votre vie privée » (qui d’ailleurs explose les statistiques du blog). Eh oui car le reportage sur France 2 dont je vous parlais sur Ozmoz récemment à également relevé de graves problèmes de méconnaissances du grand public sur la façon d’utiliser Facebook et notamment la manière de mettre des barrières ce qui aurait évité au journaliste de France 2 de s’insurger contre Facebook.

Lire la suite

[série photo] Marathon photo FNAC @ Liège 2008

Mieux vaut tard que jamais, voici un compte rendu du marathon photo FNAC auquel j’avais participé en juin 2008 à Liège. Je vous parlais plus en détails de ce concours qui avait lieu dans les différentes villes de Belgique où la FNAC est présente.

Ce fut vraiment une chouette expérience mais vraiment épuisante et surtout pas évidente du tout niveau technique et créative. C’est là que l’on comprend un peu mieux ce que c’est d’être un photographe professionnel : faire avec ce que l’on a sur le moment, vite et bien ! Tout un art.

Lire la suite

Adobe et son non-support de Mac OS X case sensitive

Gros coup de gueule pour un Adobe qui se fout vraiment des gens qui l’utilisent et qui l’achètent au prix fort ! Je vous parlais récemment de ma checklist avant et après installation de Mac OS X. Voilà une nouvelle chose qu’il ne faut pas oublier sous peine de formatage obligatoire ou presque si comme moi vous ne pouvez vous passer de la suite Adobe.

Lire la suite

Supprimer un répertoire de la sauvegarde de Time Machine

Si vous aussi vous sauvez vos données avec ce génial Time Machine, le logiciel de backup made in Mac OS X Leopard, il peut vous être utile pour des raisons X ou Y de préciser que certains répertoires de doivent pas faire partie de la sauvegarde.

Pour cela rien de plus simple, il suffit de lancer Time Machine, de vous rendre dans le dossier à ne pas prendre en compte pour la sauvegarde et de cliquer sur l’icône représentant un engrenage et il vous proposera alors dans le menu déroulant de supprimer toutes les sauvegardes du répertoire en question. Attention, cette opération est irréversible (c’est étonnant mais c’est comme çà).

Source : Mac4ever

Co-gérant de Webscreens SPRL, agence de communication à Liège

Comme vous aurez pu le constater aisément, la fréquence de publications d’articles sur Ozmoz avait quelque peu diminué ces derniers temps la faute à un emploi du temps plutôt chargé. En effet, après 3 ans de bons et loyaux services chez mon ancien employeur où j’étais graphiste, développeur et référenceur, j’ai décidé de passer un nouveau cap dans ma vie professionnelle, celle de gérant d’entreprise. Parfois il faut se lancer dans la vie et j’ai senti que c’était le bon moment pour faire le grand saut !

Lire la suite

C’est noël, Macheist vous offre des applications mac

C’est Noël chez Macheist et pour fêter çà, vous pourrez profiter en vous inscrivant, d’une demi-douzaine d’applications pour votre Mac. Vous avez droit à deux applications en vous inscrivant, deux autres seront accessibles le jour de Noël et deux autres seront également accessibles le jour de noël si vous envoyez un mail à un ami qui lui-même s’inscrira. L’histoire ne dit pas s’il ces applications ne seront accessibles que le jour de Noël ou si elles le seront encore après. Ca serait mesquin quand même non ?

Joyeux Noël en avance, merci Macheist.

Formater sous Mac OS X : checklist, conseils et astuces

Sauver ses données avant formatage est toujours un exercice périlleux où l’on a toujours peur d’oublier qqch et de se dire après coup, et m… j’ai complètement oublié de sauver les préférences ou carrément les fichiers liés à telle ou telle application. Que celui à qui cela n’est jamais arrivé me jette la première pierre… Aie aie ouille ouille, mais ça ne va pas non ? Apparemment, ce n’est pas le cas de tout le monde ici mais voici malgré tout une checkist des choses à ne pas oublier pour les plus sympathiques d’entre vous.
Lire la suite

The Big Ask, réduire les émissions chaque année

[youtube c5RVix7vsnU]

A force de faire tout et n’importe avec notre bonne vieille Terre, il est temps de s’en préoccuper un peu plus si on ne veut pas disparaitre avec elle. Les initiatives pour la sauver sont nombreuses mais The Big Ask a la particularité d’être belge, d’avoir un spot publicitaire très sympathique réunissant une petite fille et près de 6000 personnes sur la plage d’Oostende et de vouloir faire de la prévention sur l’importance de créer des lois pour l’Europe pour gérer le climat et nous sauver d’une mort certaine. Autant de raisons d’aller voir cette vidéo qui outre le message qu’elle véhicule est ma foi très bien réalisée.

Source officielle : The Big Ask

Ebay : phishing pour un litige d’article d’objet

Juste une parenthèse suite à encore un mail falsifié utilisant la technique du phishing (hameçonnage) (définition Wikipedia). Je reçois soit-disant un mail d’ebay disant qu’un membre leur a notifié qu’il n’avait pas reçu le paiement d’un objet mis en vente et qu’eBay allait donc prendre des mesures à votre encontre si vous ne vous exprimez pas sur le sujet.

ebay : litige objet non payé pishing hameçonnage

Lire la suite

Facebook, le mal incarné d’après France 2

Logo Facebook

Le reportage diffusé hier (4/12/08) sur France 2 à propos de Facebook dans l’émission Envoyé spécial a fait l’effet d’une bombe. Tous les acteurs du web et bien sûr les utilisateurs de Facebook et la blogosphère française et même internationale ont déjà réagi par rapport à celui-ci et on peut dire que les réactions en général sont très très critiques. Il faut dire que les journalistes n’y ont pas été de main morte…

Lire la suite

Non, je ne veux pas de votre emploi !

Lassé de chercher du travail et de recevoir systématiquement des refus à ses lettres de candidatures, Julien Previeux a eu un coup de sang et décide depuis début 2000 de répondre par une lettre de non-candidature (avec une bonne dose d’humour) aux employeurs des petites-annonces en précisant les raisons qui le pousse à ne pas postuler.

Les retours furent divers entre le DRH qui lui répond sèchement ou un autre qui se prend au jeu et en rajoute une couche. Les réponses et les lettres originales valent chacune leur pesant de cacahuètes et c’est au pire le sourire aux lèvres que l’on appréciera ces correspondances.

Celles-ci sont disponible directement sur le site mais comme je suis gentil voici le lien pour télécharger les lettres de non-motivation.

Merci à Ruben pour l’info.

Wilogo : création de logo rémunérée, une bonne idée ?

Internet c’est génial, même que l’on peut gagner de l’argent sans se bouger le cul de sa chaise me suis-je d’abord dit quand j’ai découvert Wilogo. Celui-ci fait partie d’une nouvelle vague de sites communautaires mais avec cette fois un aspect financier à la clé.

J’avais il y a quelques temps publié cet article sur le blog (le 20 mai 2008 pour être précis) mais voici le billet modifié suite au débat qui a lieu (les 17 premiers commentaires que je vous invite à lire font partie de la première version de l’article où j’encensais Wilogo). Je ne me rendais pas compte je l’avoue des enjeux et de l’exploitation que peu représenter ce type de sites pour les graphistes. Alors Wilogo a son intérêt pour certains mais pas tous. Si vous voulez y participer libre à vous, mais attention de ne pas vous faire exploiter non plus. Cette fois, je vous aurai prévenu 🙂

Lire la suite

L’iPhone trop cher en Belgique ?

Sondage : Prix iPhone en BelgiqueC’est en tout cas le résultat du sondage qui était en place depuis quelques mois sur Ozmoz. Vous êtes 46% à penser que le prix de celui-est beaucoup trop élevé contre 6% qui trouvent le prix correct pour les possibilités proposées par le téléphone multimédia d’Apple. Quelques uns hésitent encore à se laisser tenter tandis que quelques irréductibles geeks passeront par un pays étranger pour obtenir le précieux.

Que peut-on en déduire ?

Que les lecteurs d’Ozmoz ne risquent pas de passer à la caisse tant que cette loi visant à protéger le quidam belge n’autorise pas à lier l’achat d’un produit à un autre. En gros il est interdit en Belgique de lier l’achat de l’iPhone à l’opérateur Mobistar pour l’instant exclusif (mais encore pour combien de temps ?) à un abonnement communication/data.

L’idéal serait en fait d’avoir les 2 soit vous pouvez acheter l’iPhone seul, soit avec un abonnement lié. A ce moment celui-ci serait vendu (normalement) aux mêmes tarifs que nos voisins français chez l’opérateur choisi par Apple soit au prix plein si l’on prend uniquement le précieux chez un autre opérateur sans abonnement.

Peut-être pour l’iPhone qui sortira en 2015 ? Wait & see…

Barack Obama : l’envers du décor par l’image

Barrack Obama

On a tous « subit » la campagne électorale américaine d’une manière ou d’autre avec le résultat que l’on connait pour Obama. Je vous propose grâce à la photographe américaine Scout Tufankjian qui l’a suivi depuis le début de sa campagne électorale de découvrir qui est Barrack Obama. De très belles photos pleines d’émotion à la clé qui vous permettront peut-être d’avoir une autre vision de celle que les médias nous montrent de lui (positivement ou négativement parlant c’est selon).

Les 2 dernières séries qui montrent les gardes du corps d’Obama ainsi que le message personnalisé des supporters d’Obama à celui-ci sont très réussies.

Site officiel : http://www.scouttufankjian.com

Source : Bienbienbien via Ruben

Quiz Resoneo, êtes-vous un bon référenceur ?

Resoneo

Resoneo, une agence conseil en stratégie et marketing pour l’e-business, vous propose un quiz regroupant 23 questions à propos du référencement. Sur 23 questions ils testeront vos connaissances en la matière et vous indiqueront si cela vaut la peine que vous postuliez chez eux. Au programme des questions très diverses et poussées pour ceux qui découvrent le domaine du référencement. Attention, votre temps de réponse est pris en compte…

… Alors, à vos marques, prêts, cliquez ! Participer au Quizz Resoneo.

Merci à Myrto pour le lien !

Usniff, metamoteur de fichiers BiTorrent


Usniff est un metamoteur qui vous permet de rechercher des fichiers BiTorrents sur plusieurs autres moteurs tels que Torrentreactor, IsoHunt,… Vous tapez votre recherche et il vous affiche les résultats qu’il va puiser dans les bases de données des différents moteurs avec la possibilité d’optimiser votre recherche en désactivant certains des moteurs si vous avez trop de résultats par exemple.

Usniff est non seulement pertinent nivaux résultats mais il est surtout très très sympa graphiquement et ergonomiquement parlant. Vous pouvez même l’avoir sous forme d’une barre d’outil de recherche pour Firefox2+ et IE7. Que demander de plus ?

Pour ceux qui se demande ce qu’est un fichier BiTorrent, je vous invite vivement à lire la page Torrent pour les nuls et la page de Wikipedia qui lui est consacrée.

Site officiel : Usniff

Macbook, 500 go sous le capot

Macbook
Manquant cruellement de place à force de vider des cartes mémoires de 8go après mes virées photographiques, les 160 go du disque dur interne de mon Macbook étaient vraiment trop limite. Vu le prix raisonnable de 149€ pour un disque dur Samsung 500 Go 8 Mo 5400 tr/min (référence HM500LI/Y) chez RueDuCommerce.fr qui en passant est déjà disponible à 129€) qui je le savais grâce à MacWay possède bien une hauteur de 9,5mm (maximum autorisé pour un disque dur dans un Macbook), j’ai décidé de me laisser tenter. A l’heure où je vous écris, celui-ci est déjà installé sur mon Macbook et ce dans un silence très appréciable. Lire la suite

Picnik, retouche photo en ligne


Dans la droite lignée des applications en ligne pour retoucher vos images dont j’ai déjà parlé précédemment (SplashUp par exemple), Picnik permet lui de très facilement retoucher une photo de manière assez approfondie. Le site est tout en flash et le processus de retouche de votre photo est super intuitif, vous arriverez au résultat escompté en quelques minutes.

Lire la suite

Une minute orientée « séries » sur Allociné

Tueur ens éries : Allociné

Allociné, qui a déjà eu la très bonne idée de lancer son podcast journalier sur le cinéma appelé « La minute » a eu l’autre bonne idée de la décliner le vendredi avec un autre thème que le cinéma, à savoir les sériées télévisées. On obtient donc les derniers potins sur toutes les séries qui font l’actualité en France mais aussi aux USA avec donc les tendances des séries qui arriveront bientôt sur le petit écran ainsi que des interviews d’acteurs de séries, des bandes annonces,…

Vraiment sur le coup, je ne peux que vous conseillez d’aller visionner les émissions si vous n’avez pas encore eu l’occasion de regarder. C’est bourré d’humour avec la grosse voix et la petite voix qui vous diront tout sur l’actu du cinéma du lundi au jeudi et une voix féminine qui le vendredi, s’occupera de vous informer sur les séries dans « Tueur en séries ».

Merci Monsieur Allociné !

En savoir plus

[série photo] Fête de la musique à Liège : Saule

Saule

Photographe : Thomas Dubois
Date et lieu : 20-06-2008 @ Liège, Belgique
Matériel : Canon EOS 40D + Canon EF 50mm 1.8

Petite série de photos du concert donné par Saule à Liège pour la fête de la musique le vendredi 20 juin. Ce fut bien sympatique. On découvre un type on ne peut plus naturel (l’accent de Mons y est pour beaucoup). Je n’ai pas tout vu mais on a eu Sacha Toorop en guest-star (sur une des photos d’ailleurs) de Ze hopop. Petite série toujours au 50 mm 1.8 avec cette fois l’impossibilité de bouger, dur d’avoir des prises de vues originales et diversifiées 😉

Nouveau cinéma « Sauvenière » à Liège

logos cinémas Grignoux Liège

A Liège, on de la chance d’avoir Les Grignoux ! Une ASBL qui fait de la résistance à Liège face aux Kinepolis et consorts (bientôt UGC va aussi s’installer à Liège dans le quartier du Longdoz). Et pas n’importe quelle résistance, non monsieur, un mélange de cinéma d’art et d’essai qui restent accessibles à tous et des films également à l’affiche des autres enseignes (mais uniquement ceux qui en valent la peine, sélectionnés par la direction) mais avec souvent du retard (merci Monsieur Kinepolis de prendre la licence exclusive d’un film pour la région de Liège pendant 1 mois). L’ASBL possédait déjà deux emplacements et vient d’en ouvrir un 3ème avec 4 nouvelles salles pour notre plus grand bonheur ! Lire la suite

Défi Canon EOS – Votez pour moi !

défi canon eos

Mise à jour : Les résultats sont donc tombés ! On avait peur vu la qualité des photos qui arrivaient dans le top 10 mais les juges ne s’y sont pas trompés et ont sélectionné de très chouettes photos.

Voyez plutôt :

Demi-Finalistes
Finalistes

Canon a lancé en vue de la coupe d’Europe 2008 qui aura lieu en Suisse et en Autriche très prochainement, un concours permettant à tout un chacun de réaliser au final le rêve photographique de sa vie. Pour cela 3 sélections dont la première par pays (chaque pays Européen à son concours) dans 4 catégories (macro, portrait, paysage, sport).

Bref je participe dans la catégorie « paysage » pour la zone Belgique/Luxembourg avec la possibilité en étant sélectionné au 1er tour de gagner pour 2000 € de matériel photographique. Ce serait vraiment super si vous pouviez me filer un coup de pouce.

Pour cela rien de plus simple, vous vous connectez sur le lien de mon cliché. Vous cliquez sur voter (tout en bas à droite), vous vous inscrivez (ça vous prend 30 secondes) et vous votez pour moi.

Je sais que certains ici ont déjà voté pour moi et je les en remercie déjà.

Votez pour moi ! 😉