Partagez vos articles enregistrés sur Pocket avec Sharedlist

J’ai trouvé un chouette service permettant de voir sous forme de magazine vos liens enregistrés sur Pocket avec Sharedlist . L’idée était claire, je voulais partager ma liste de favoris avec des personnes de mon entourage.

Vous pouvez donc me suivre sur : http://sharedli.st/thomasdubois

Très pratique non?

 

Pourquoi je suis revenu principalement à iTunes

Il y a quelques mois, je vous disais combien j’étais heureux d’utiliser Spotify. C’est d’ailleurs un des articles le plus plus sur Ozmoz à mon grand étonnement. Spotify est toujours aussi bien, il s’est même diversifié par rapport à sa compatibilité multi-plateformes mais depuis pris du recul et j’ai fait machine arrière sur certains aspects pour réutiliser iTunes comme logiciel principal. Eh oui tout arrive…
Continuer la lecture de Pourquoi je suis revenu principalement à iTunes

Pourquoi passer à Spotify (et supprimer iTunes) ?

spotify-splash

Mise à jour 2/06/2013 : Pourquoi je suis revenu principalement à iTunes 

Se passer d’iTunes et utiliser un logiciel de musique de streaming à la place comme Spotify c’est possible ! Et pourtant il y a encore quelque mois je me disais « jamais je n’utiliserai ce genre de services et encore moins je me passerais d’un logiciel comme iTunes pour gérer ma musique ». Cela fait 3 mois que je n’ai plus lancé iTunes pour gérer de la musique, découvrez comment je m’y suis pris et quels sont les avantages et inconvénients d’un service comme Spotify.

Spotify arrive en Belgique

C’est en novembre 2011 seulement que Spotify, le service qui vous permet d’écouter de la musique sans que vous ayez réellement la musique sur votre disque dur de votre ordinateur arrive en Belgique. Spotify dispose d’un catalogue de x millions de morceaux selon les accords qu’ils ont avec les différents maisons d’éditions et labels indépendants. Vous installez une petite application type iTunes en plus léger qui est compatible avec Windows, Mac OS, Linux et les plateformes mobiles iOS, Android et BlackBerry.

Depuis quelques mois il est obligatoire de s’inscrire avec votre compte Facebook. Si cela vous déplait rien ne vous empêche de créer un compte Facebook bidon et de l’utiliser pour votre compte Spotify uniquement. Vous perdez juste alors toute la partie sociale pour le partage de musique. Après ce n’est que du bonheur. Je vous laisse découvrir la page d’information de Spotify.

Au niveau des chiffres, Spotify en Belgique c’était 300.000 inscrits en à peine 3 mois (février 2012) et 15.000 abonnements payants. Dans le monde, Spotify a dépassé début 2012 les 3 millions d’abonnés payants pour 15 millions d’abonnés au total. Un chiffre assez impressionnant pour un service né en 2006 en Suède et avec un tout nouveau modèle économique sur la musique. (source : Numerama et Geeko).

Les différents abonnements de Spotify

Pour profiter à 100% de Spotify comme je le fais, il est indispensable de passer en mode premium à 10€ / mois. 120€ par an, c’est le prix de la légalité qui pour l’utilisateur est je trouve un prix plus que correct. Cela représente 12 à 15 albums de musique que vous auriez achetés dans le commerce ou sur un iTunes Store. Je ne rentrerai pas ici dans le débat, est-ce que cela est rentable pour l’artiste qui est payé par Spotify au nombre d’écoute de ses morceaux à un prix trop bas pour qu’il ne vive que de ça. Je pense qu’il ne doit pas capitaliser de l’argent uniquement sur son album écouté en streaming ou les ventes dans le commerce ou sur Itunes mais bien sur ses concerts et tous les produits dérivés et pub autour.

Les abonnements de Spotify

Mais pour revenir au sujet, voici les abonnements de Spotify :

  • Pour l’abonnement gratuit : il vous est tout à fait possible de ne rien payer pour Spotify, vous avez alors de la publicité tous les 3,4 morceaux, une qualité moindre mais raisonnable et une limite de 5 écoutes par mois par morceau.
  • Pour l’unlimited à 5€ / mois, vous n’avez plus les pubs et plus de limite pour l’écoute du catalogue.
  • Pour le premium à 10€ / mois, vous avez la qualité maximum du mp3 (320kbps), aucune limite dans l’écoute du catalogue et surtout vous pouvez alors utiliser les applications mobiles (iOS, Android, BlackBerry) avec la possibilité de télécharger les morceaux sur votre mobile, tablette,… par exemple pour écouter votre musique à l’étranger quand vous partez en vacances sans devoir vous connecter à un réseau wi-fi. Vous devez juste vous reconnecter à un réseau wi-fi tous les 30 jours (pour éviter les abus).

Il est donc tout à fait possible d’utiliser Spotify gratuitement vous n’avez juste pas les mêmes possibilités. Vous pouvez voir la grille tarifaire sur leur tableau comparatif d’offres bien complet.

Comment ça fonctionne Spotify ?

L’écran d’accueil de Spotify

Spotify est vraiment centré sur les playlists et le partage avec vos amis via Facebook. Vous pouvez créer des dossiers (via le menu fichier puis créer un nouveau dossier) qui peuvent contenir autant de playlists que vous désirez. Chaque playlist peut contenir autant de morceaux que vous désirez. Les dossiers sont bien pratiques pour vous permettre d’écouter plusieurs playlists en même temps. Pour ajouter des morceaux à une playlist, vous avez un champ de recherche en haut à gauche qui vous permet de naviguer dans le catalogue et de sélectionner ce qui vous intéresse.

Les préférences de Spotify

Vous pouvez activer/désactiver très facilement le « Spotify social » et « ce que j’écoute sur Facebook ». Le Spotify social permet à vos contacts Facebook également présents sur Spotify de voir en tant réel chaque morceau que vous écoutez. La partie Facebook fait pareil et publie sur Facebook les morceaux que vous écoutez. J’ai personnellement désactivé cette partie qui publie sur Facebook, je la trouve fort intrusive.

Pour chaque playlist, vous pouvez la « publier » ce qui veut dire que si une personne parmi vos amis consulte votre profil pourra voir la playlist et l’écouter de son côté. Si vous êtes en premium vous pouvez aussi choisir « disponible hors connexion » afin que la playlist se charge entièrement avec votre mobile/tablette lors de la synchronisation.

Sur un album ou un morceau précis, vous pouvez faire un clic droit et « partager » soit sur Facebook, sur Spotify, MSN Messenger ou Twitter afin d’indiquer à une personne un album que vous lui suggérer d’écouter. Il y a dans Spotify une messagerie interne qui vous permet de recevoir des messages d’autres utilisateurs.

L’option qui enfonce le clou : l’importation iTunes et le dossier de musique personnelle

Une partie du menu gauche avec ici une partie des playlists et les dossiers généraux

Là où Spotify a fait fort et m’a permis de totalement me passer d’iTunes c’est un dossier musique personnelle qui en gros pour palier au manquement du catalogue (il n’y a pas D’AC/DC, Oasis, Beatles,…) vous permet de charger vos mp3/AAC achetés sur une autre plateforme de musique en ligne et de les mélanger avec vos playlists qui contiennent les morceaux du catalogue.

Ce dossier de musique personnelle est également capable d’aller chercher tous les morceaux de votre bibliothèque/librairie iTunes et donc de ne rien changer à votre système actuel si tel est votre désir.

Personnellement j’ai analysé les artistes qui ne faisaient pas partie du catalogue d’Itunes et je les aient chargés dans ce dossier de musique personnelle sans utiliser l’importation de la librairie iTunes.

Les avantages de Spotify

  • Plus besoin d’avoir un énorme disque dur pour écouter votre musique, tout passe par internet. Si plus d’internet et que vous êtes prémium, vous pouvez toujours accéder aux playlists « hors-connexion ». Cela veut dire que vous pouvez écouter de la musique n’importe où via du wi-fi de la connexion data 3G (via votre opérateur télécom et un abonnement spécial).
  • Découverte d’artistes et mobilité : Je n’ai jamais autant découvert d’artistes depuis que j’ai Spotify. Dès que vous entendez un morceau quelque part (radio, magasin,…) ou si un ami vous parle d’un artiste, hop vous aller voir sur Spotify et vous l’ajoutez à une de vos playlists. Avec des applications mobiles comme Shazam et Soundhound qui reconnaissent les morceaux que vous leur soumettez via le micro de votre smartphone, il y a directement un lien vers le morceau sur Spotify si c’est le cas. Et si vous avez un smartphone avec Spotify (abonnement premium), vous pouvez carrément commencer à écouter le morceau ou l’album en quelques secondes), c’est vraiment magique…
  • Découvertes d’artistes (suite) : De plus quand vous vous connectez la page de présentation est une proposition de plusieurs albums que Spotify tient à vous présenter et est souvent pertinente (évidemment il y a aussi des artistes qui paient pour y être). Chaque artiste à sa fiche documentée et Spotify vous propose une série d’artistes similaires si vous avez aimer cet ariste. Il est aussi possible de créer des radios relatives à un artiste ce qui à nouveau va vous faire découvrir des artistes similaires à celui de départ que vous appréciez.
  • La qualité du son : Je suis pas du tout un audiophile mais j’ai acheté il y a quelque mois un casque Bose AE2 (dont je suis enchanté pour son comfort et sa restitution) et depuis que j’ai installé Spotify avec mon abonnement premium j’ai l’impression de redécouvrir toute une séries de morceaux. Alors cela ne reste « que » du mp3 320 kbps mais personnellement je n’ai pas besoin de plus. Si vous êtes audiophile, sans doute que Qobuz vous conviendra mieux.
  • Scrobbler sur lastfm : On apprécie tous les statisitques pour savoir quel est notre top 10 des artistes ou morceaux les plus écoutés cette semaine, la semaine passée,… Lastfm est un service bien connu qui permet cela et il est totalement intégré à Spotify, il suffit juste d’indiquer les accès à votre compte LastFM.
  • Vous pouvez partager et faire découvrir très facilement des artistes/morceaux à vos amis : Spotify est complètement social, si vous êtes du genre à faire découvrir de la musique à vos amis et intéressés à ce que vos amis vous en fasse découvrir, c’est l’outil ultime.
  • Les applications Spotify : Depuis quelques mois, Spotify s’est ouvert au applications, vous pouvez du coup installer dans Spotify en un seul clic des applications pour voir en même temps les paroles du morceau type karaoké (TunesWiki), des tops de différents magazines (RollingStones,…), les Top 100 par pays, albums, singles,… En savoir plus
  • Comptabilité avec les appareils hi-fi : Ils ne sont pas encore légions mais Spotify fait tout pour, vous pouvez aussi charger votre musique Spotify directement depuis des appareils audio de la marque SONOS, la Squeezebox Logitech,… En savoir plus

Les inconvénients de Spotify

  • Les changements du catalogue : Les artistes arrivent ou repartent du catalogue. J’ai eu le cas récemment, un ariste dont je suis fan est parti du catalogue, je ne l’ai pas remarqué tout de suite mais quand ce fut le cas, j’ai du aller rechercher les morceaux physiques. Cela me semble important que Spotify nous prévienne via la messagerie des morceaux/albums qui disparaissent… Car du coup on a des playlists qui se vident sans qu’on le sache et c’est vraiment déplaisant. D’un autre côté, on a vu l’apparition dans le catalogue de Arcade Fire et des Red Hot Chilli Peppers ces derniers mois. Mais là Spotify ne se gêne pas pur faire de la pub.
  • Pas de convertisseur de morceaux : Comme beaucoup quand je reçois/achète un cd, je le convertis en mp3 et je le range dans une armoire d’où il ne ressort plus. C’est notamment ce que je faisais avec iTunes. Mais Spotify n’a pas inclus de convertisseur. Il faut dire que cela est de moins en moins nécessaire vu l’étendue impressionnante du catalogue de Spotify mais il arrive que j’écoute de petits artistes belges inconnus au bataillon de Spotify. Il existe néanmoins plein de logiciels pour le faire, mais bon ce serait bien que ce soit intégré…
  • Connexion internet obligatoire : C’est logique évidemment qu’une connexion soit obligatoire mais cela restera un inconvénient pour certains. A noter que vous pouvez utiliser le système de playlist « hors-connexion » et ne vous connecter à Spotify que tous les 30 jours.

Pour opérer la transition complète d’iTunes vers Spotify.

Si cela vous ennuie vraiment de repasser en revue le catalogue pour refaire votre bibliothèque sos Spotify, vous pouvez donc soit charger tout votre iTunes dans votre dossier de musique personnelle soit utiliser des outils moyennement pratiques pour faire la correspondance comme Unify (2$) ou Playlistify (gratuit).

Pour les podcasts que je synchronisais aussi avec iTunes, je suis passé à Downcast que j’ai installé sur mon iPhone 3GS pour les podcasts audios et sur mon iPad 2 pour les podcasts vidéos. C’est vraiment une super applications qui fait vraiment tout. Il faut juste penser à la lancer pour faire la synchronisation des nouveaux podcasts.

Depuis iOS5, il n’est plus nécessaire d’utiliser iTunes pour faire les mises à jours,.. J’ai donc tout décoché dans iTunes pour mon iPhone. Il est entièrement autonome. Sur l’iPad j’ai quand même laissé la synchro des applications pour notamment pouvoir charger des films sans devoir passer par du FTP fort lent, l’usb est quand même beaucoup plus rapide.

En conclusion

Mon utilisation de la musique a fortement changé et le fait que je sois fort mobile (souvent dans les trains, en déplacement,…) m’a vraiment aidé à y passer. Certes ce n’est pas rassurant de se dire que l’on ne possède plus les morceaux et qu’ils ne sont pas sur notre disque dur mais au final à quoi bon ? Il y a tellement d’aspects positifs pour écouter de la musique n’importe où, découvrir en un clic un nouvel artiste et en faire profiter nos amis que pour rien au monde je ne reviendrais en arrière avec mon iTunes lourd et tellement peu souple quand à ma façon d’écouter de la musique.

Alors évidemment si vous n’êtes pas nomade vous ne verrez peut-être pas l’intérêt de la version payante voire de Spotify tout cours. Bien sûr il y a aussi d’autres services de musique d’écoute en streaming en Belgique comme Deezer (dont vous pouvez peut-être profiter si vous êtes chez Belgacom pour internet) et cela doit sûrement fonctionner tout aussi bien. Spotify m’a conquis suite à mes pérégrinations sur internet et le retour des nombreux utilisateurs qui montraient à quel point la solution proposée par Spotify comblait tous les aspects de la mobilité et de la musique en général. Il manque un abonnement « famille » mais ce serait dans les cartons de Spotify et cela devrait arriver prochainement ainsi qu’une application iPad qui se fait attendre, en attendant on utilise l’application iPhone agrandie, pas très ergonomique…

Enfin bref au final vous l’aurez compris, je suis conquis. Si vous adorez écouter de la musique, découvrir de nouveaux artistes et partager vos playlists avec vos amis, c’est la plate-forme idéale qui semble avoir bien compris qu’elle se devait d’être sur tous les fronts. Alors je ne diraiqu’une chose, n’attendez-plus allez télécharger Spotify et/ou suivez le guide, découvrez Spotify en vidéo !

NB : Si comme moi vous voulez avoir toujours la dernière version de Spotify même la version beta, vous pouvez aller sur leur page laboratoire.

NB2 : Et MacGeneration qui sort justement un article ce 16/04 sur les alternatives à iTunes et comment s’en passer, c’est pas beau ça : http://www.macgeneration.com/unes/voir/131282/itunes-comment-l-ameliorer-ou-s-en-passer ?

En savoir plus :

Une minute avant… l’Histoire

Une très chouette émission d’à peine une minute est diffusée depuis moins d’un mois sur Canal+. Le concept consiste à prendre la date d’un événement qui a marqué l’histoire une minute avant qu’il se produise.

Continuer la lecture de Une minute avant… l’Histoire

Petite revue de notre internet n°1

Ruben a eu la bonne idée de lancer cette semaine sur le blog Alinoa, un recueil des différentes actualités qui nous ont touchés chez Alinoa.

Au programme, vous trouverez un reportage passionnant sur internet en 3 parties qui a été diffusé sur Arte la semaine passée mais toujours visible sur leur site cette semaine (ne tardez donc pas), le lancement de l’iPad en Belgique (c’est seulement aujourd’hui et oui) et un extrait du nouvel album de The Arcade Fire, un groupe à découvrir absolument si vous ne le connaissez pas encore !

Allez hop, pour lire l’article c’est par ici : Petite revue de notre internet n°1 – Alinoa