Pourquoi je suis revenu principalement à iTunes

Il y a quelques mois, je vous disais combien j’étais heureux d’utiliser Spotify. C’est d’ailleurs un des articles le plus plus sur Ozmoz à mon grand étonnement. Spotify est toujours aussi bien, il s’est même diversifié par rapport à sa compatibilité multi-plateformes mais depuis pris du recul et j’ai fait machine arrière sur certains aspects pour réutiliser iTunes comme logiciel principal. Eh oui tout arrive…
Lire la suite

Pourquoi passer à Spotify (et supprimer iTunes) ?

spotify-splash

Mise à jour 2/06/2013 : Pourquoi je suis revenu principalement à iTunes 

Se passer d’iTunes et utiliser un logiciel de musique de streaming à la place comme Spotify c’est possible ! Et pourtant il y a encore quelque mois je me disais « jamais je n’utiliserai ce genre de services et encore moins je me passerais d’un logiciel comme iTunes pour gérer ma musique ». Cela fait 3 mois que je n’ai plus lancé iTunes pour gérer de la musique, découvrez comment je m’y suis pris et quels sont les avantages et inconvénients d’un service comme Spotify.

Spotify arrive en Belgique

C’est en novembre 2011 seulement que Spotify, le service qui vous permet d’écouter de la musique sans que vous ayez réellement la musique sur votre disque dur de votre ordinateur arrive en Belgique. Spotify dispose d’un catalogue de x millions de morceaux selon les accords qu’ils ont avec les différents maisons d’éditions et labels indépendants. Vous installez une petite application type iTunes en plus léger qui est compatible avec Windows, Mac OS, Linux et les plateformes mobiles iOS, Android et BlackBerry.

Depuis quelques mois il est obligatoire de s’inscrire avec votre compte Facebook. Si cela vous déplait rien ne vous empêche de créer un compte Facebook bidon et de l’utiliser pour votre compte Spotify uniquement. Vous perdez juste alors toute la partie sociale pour le partage de musique. Après ce n’est que du bonheur. Je vous laisse découvrir la page d’information de Spotify.

Au niveau des chiffres, Spotify en Belgique c’était 300.000 inscrits en à peine 3 mois (février 2012) et 15.000 abonnements payants. Dans le monde, Spotify a dépassé début 2012 les 3 millions d’abonnés payants pour 15 millions d’abonnés au total. Un chiffre assez impressionnant pour un service né en 2006 en Suède et avec un tout nouveau modèle économique sur la musique. (source : Numerama et Geeko).

Les différents abonnements de Spotify

Pour profiter à 100% de Spotify comme je le fais, il est indispensable de passer en mode premium à 10€ / mois. 120€ par an, c’est le prix de la légalité qui pour l’utilisateur est je trouve un prix plus que correct. Cela représente 12 à 15 albums de musique que vous auriez achetés dans le commerce ou sur un iTunes Store. Je ne rentrerai pas ici dans le débat, est-ce que cela est rentable pour l’artiste qui est payé par Spotify au nombre d’écoute de ses morceaux à un prix trop bas pour qu’il ne vive que de ça. Je pense qu’il ne doit pas capitaliser de l’argent uniquement sur son album écouté en streaming ou les ventes dans le commerce ou sur Itunes mais bien sur ses concerts et tous les produits dérivés et pub autour.

Les abonnements de Spotify

Mais pour revenir au sujet, voici les abonnements de Spotify :

  • Pour l’abonnement gratuit : il vous est tout à fait possible de ne rien payer pour Spotify, vous avez alors de la publicité tous les 3,4 morceaux, une qualité moindre mais raisonnable et une limite de 5 écoutes par mois par morceau.
  • Pour l’unlimited à 5€ / mois, vous n’avez plus les pubs et plus de limite pour l’écoute du catalogue.
  • Pour le premium à 10€ / mois, vous avez la qualité maximum du mp3 (320kbps), aucune limite dans l’écoute du catalogue et surtout vous pouvez alors utiliser les applications mobiles (iOS, Android, BlackBerry) avec la possibilité de télécharger les morceaux sur votre mobile, tablette,… par exemple pour écouter votre musique à l’étranger quand vous partez en vacances sans devoir vous connecter à un réseau wi-fi. Vous devez juste vous reconnecter à un réseau wi-fi tous les 30 jours (pour éviter les abus).

Il est donc tout à fait possible d’utiliser Spotify gratuitement vous n’avez juste pas les mêmes possibilités. Vous pouvez voir la grille tarifaire sur leur tableau comparatif d’offres bien complet.

Comment ça fonctionne Spotify ?

L’écran d’accueil de Spotify

Spotify est vraiment centré sur les playlists et le partage avec vos amis via Facebook. Vous pouvez créer des dossiers (via le menu fichier puis créer un nouveau dossier) qui peuvent contenir autant de playlists que vous désirez. Chaque playlist peut contenir autant de morceaux que vous désirez. Les dossiers sont bien pratiques pour vous permettre d’écouter plusieurs playlists en même temps. Pour ajouter des morceaux à une playlist, vous avez un champ de recherche en haut à gauche qui vous permet de naviguer dans le catalogue et de sélectionner ce qui vous intéresse.

Les préférences de Spotify

Vous pouvez activer/désactiver très facilement le « Spotify social » et « ce que j’écoute sur Facebook ». Le Spotify social permet à vos contacts Facebook également présents sur Spotify de voir en tant réel chaque morceau que vous écoutez. La partie Facebook fait pareil et publie sur Facebook les morceaux que vous écoutez. J’ai personnellement désactivé cette partie qui publie sur Facebook, je la trouve fort intrusive.

Pour chaque playlist, vous pouvez la « publier » ce qui veut dire que si une personne parmi vos amis consulte votre profil pourra voir la playlist et l’écouter de son côté. Si vous êtes en premium vous pouvez aussi choisir « disponible hors connexion » afin que la playlist se charge entièrement avec votre mobile/tablette lors de la synchronisation.

Sur un album ou un morceau précis, vous pouvez faire un clic droit et « partager » soit sur Facebook, sur Spotify, MSN Messenger ou Twitter afin d’indiquer à une personne un album que vous lui suggérer d’écouter. Il y a dans Spotify une messagerie interne qui vous permet de recevoir des messages d’autres utilisateurs.

L’option qui enfonce le clou : l’importation iTunes et le dossier de musique personnelle

Une partie du menu gauche avec ici une partie des playlists et les dossiers généraux

Là où Spotify a fait fort et m’a permis de totalement me passer d’iTunes c’est un dossier musique personnelle qui en gros pour palier au manquement du catalogue (il n’y a pas D’AC/DC, Oasis, Beatles,…) vous permet de charger vos mp3/AAC achetés sur une autre plateforme de musique en ligne et de les mélanger avec vos playlists qui contiennent les morceaux du catalogue.

Ce dossier de musique personnelle est également capable d’aller chercher tous les morceaux de votre bibliothèque/librairie iTunes et donc de ne rien changer à votre système actuel si tel est votre désir.

Personnellement j’ai analysé les artistes qui ne faisaient pas partie du catalogue d’Itunes et je les aient chargés dans ce dossier de musique personnelle sans utiliser l’importation de la librairie iTunes.

Les avantages de Spotify

  • Plus besoin d’avoir un énorme disque dur pour écouter votre musique, tout passe par internet. Si plus d’internet et que vous êtes prémium, vous pouvez toujours accéder aux playlists « hors-connexion ». Cela veut dire que vous pouvez écouter de la musique n’importe où via du wi-fi de la connexion data 3G (via votre opérateur télécom et un abonnement spécial).
  • Découverte d’artistes et mobilité : Je n’ai jamais autant découvert d’artistes depuis que j’ai Spotify. Dès que vous entendez un morceau quelque part (radio, magasin,…) ou si un ami vous parle d’un artiste, hop vous aller voir sur Spotify et vous l’ajoutez à une de vos playlists. Avec des applications mobiles comme Shazam et Soundhound qui reconnaissent les morceaux que vous leur soumettez via le micro de votre smartphone, il y a directement un lien vers le morceau sur Spotify si c’est le cas. Et si vous avez un smartphone avec Spotify (abonnement premium), vous pouvez carrément commencer à écouter le morceau ou l’album en quelques secondes), c’est vraiment magique…
  • Découvertes d’artistes (suite) : De plus quand vous vous connectez la page de présentation est une proposition de plusieurs albums que Spotify tient à vous présenter et est souvent pertinente (évidemment il y a aussi des artistes qui paient pour y être). Chaque artiste à sa fiche documentée et Spotify vous propose une série d’artistes similaires si vous avez aimer cet ariste. Il est aussi possible de créer des radios relatives à un artiste ce qui à nouveau va vous faire découvrir des artistes similaires à celui de départ que vous appréciez.
  • La qualité du son : Je suis pas du tout un audiophile mais j’ai acheté il y a quelque mois un casque Bose AE2 (dont je suis enchanté pour son comfort et sa restitution) et depuis que j’ai installé Spotify avec mon abonnement premium j’ai l’impression de redécouvrir toute une séries de morceaux. Alors cela ne reste « que » du mp3 320 kbps mais personnellement je n’ai pas besoin de plus. Si vous êtes audiophile, sans doute que Qobuz vous conviendra mieux.
  • Scrobbler sur lastfm : On apprécie tous les statisitques pour savoir quel est notre top 10 des artistes ou morceaux les plus écoutés cette semaine, la semaine passée,… Lastfm est un service bien connu qui permet cela et il est totalement intégré à Spotify, il suffit juste d’indiquer les accès à votre compte LastFM.
  • Vous pouvez partager et faire découvrir très facilement des artistes/morceaux à vos amis : Spotify est complètement social, si vous êtes du genre à faire découvrir de la musique à vos amis et intéressés à ce que vos amis vous en fasse découvrir, c’est l’outil ultime.
  • Les applications Spotify : Depuis quelques mois, Spotify s’est ouvert au applications, vous pouvez du coup installer dans Spotify en un seul clic des applications pour voir en même temps les paroles du morceau type karaoké (TunesWiki), des tops de différents magazines (RollingStones,…), les Top 100 par pays, albums, singles,… En savoir plus
  • Comptabilité avec les appareils hi-fi : Ils ne sont pas encore légions mais Spotify fait tout pour, vous pouvez aussi charger votre musique Spotify directement depuis des appareils audio de la marque SONOS, la Squeezebox Logitech,… En savoir plus

Les inconvénients de Spotify

  • Les changements du catalogue : Les artistes arrivent ou repartent du catalogue. J’ai eu le cas récemment, un ariste dont je suis fan est parti du catalogue, je ne l’ai pas remarqué tout de suite mais quand ce fut le cas, j’ai du aller rechercher les morceaux physiques. Cela me semble important que Spotify nous prévienne via la messagerie des morceaux/albums qui disparaissent… Car du coup on a des playlists qui se vident sans qu’on le sache et c’est vraiment déplaisant. D’un autre côté, on a vu l’apparition dans le catalogue de Arcade Fire et des Red Hot Chilli Peppers ces derniers mois. Mais là Spotify ne se gêne pas pur faire de la pub.
  • Pas de convertisseur de morceaux : Comme beaucoup quand je reçois/achète un cd, je le convertis en mp3 et je le range dans une armoire d’où il ne ressort plus. C’est notamment ce que je faisais avec iTunes. Mais Spotify n’a pas inclus de convertisseur. Il faut dire que cela est de moins en moins nécessaire vu l’étendue impressionnante du catalogue de Spotify mais il arrive que j’écoute de petits artistes belges inconnus au bataillon de Spotify. Il existe néanmoins plein de logiciels pour le faire, mais bon ce serait bien que ce soit intégré…
  • Connexion internet obligatoire : C’est logique évidemment qu’une connexion soit obligatoire mais cela restera un inconvénient pour certains. A noter que vous pouvez utiliser le système de playlist « hors-connexion » et ne vous connecter à Spotify que tous les 30 jours.

Pour opérer la transition complète d’iTunes vers Spotify.

Si cela vous ennuie vraiment de repasser en revue le catalogue pour refaire votre bibliothèque sos Spotify, vous pouvez donc soit charger tout votre iTunes dans votre dossier de musique personnelle soit utiliser des outils moyennement pratiques pour faire la correspondance comme Unify (2$) ou Playlistify (gratuit).

Pour les podcasts que je synchronisais aussi avec iTunes, je suis passé à Downcast que j’ai installé sur mon iPhone 3GS pour les podcasts audios et sur mon iPad 2 pour les podcasts vidéos. C’est vraiment une super applications qui fait vraiment tout. Il faut juste penser à la lancer pour faire la synchronisation des nouveaux podcasts.

Depuis iOS5, il n’est plus nécessaire d’utiliser iTunes pour faire les mises à jours,.. J’ai donc tout décoché dans iTunes pour mon iPhone. Il est entièrement autonome. Sur l’iPad j’ai quand même laissé la synchro des applications pour notamment pouvoir charger des films sans devoir passer par du FTP fort lent, l’usb est quand même beaucoup plus rapide.

En conclusion

Mon utilisation de la musique a fortement changé et le fait que je sois fort mobile (souvent dans les trains, en déplacement,…) m’a vraiment aidé à y passer. Certes ce n’est pas rassurant de se dire que l’on ne possède plus les morceaux et qu’ils ne sont pas sur notre disque dur mais au final à quoi bon ? Il y a tellement d’aspects positifs pour écouter de la musique n’importe où, découvrir en un clic un nouvel artiste et en faire profiter nos amis que pour rien au monde je ne reviendrais en arrière avec mon iTunes lourd et tellement peu souple quand à ma façon d’écouter de la musique.

Alors évidemment si vous n’êtes pas nomade vous ne verrez peut-être pas l’intérêt de la version payante voire de Spotify tout cours. Bien sûr il y a aussi d’autres services de musique d’écoute en streaming en Belgique comme Deezer (dont vous pouvez peut-être profiter si vous êtes chez Belgacom pour internet) et cela doit sûrement fonctionner tout aussi bien. Spotify m’a conquis suite à mes pérégrinations sur internet et le retour des nombreux utilisateurs qui montraient à quel point la solution proposée par Spotify comblait tous les aspects de la mobilité et de la musique en général. Il manque un abonnement « famille » mais ce serait dans les cartons de Spotify et cela devrait arriver prochainement ainsi qu’une application iPad qui se fait attendre, en attendant on utilise l’application iPhone agrandie, pas très ergonomique…

Enfin bref au final vous l’aurez compris, je suis conquis. Si vous adorez écouter de la musique, découvrir de nouveaux artistes et partager vos playlists avec vos amis, c’est la plate-forme idéale qui semble avoir bien compris qu’elle se devait d’être sur tous les fronts. Alors je ne diraiqu’une chose, n’attendez-plus allez télécharger Spotify et/ou suivez le guide, découvrez Spotify en vidéo !

NB : Si comme moi vous voulez avoir toujours la dernière version de Spotify même la version beta, vous pouvez aller sur leur page laboratoire.

NB2 : Et MacGeneration qui sort justement un article ce 16/04 sur les alternatives à iTunes et comment s’en passer, c’est pas beau ça : http://www.macgeneration.com/unes/voir/131282/itunes-comment-l-ameliorer-ou-s-en-passer ?

En savoir plus :

Petite revue de notre internet n°1

Ruben a eu la bonne idée de lancer cette semaine sur le blog Alinoa, un recueil des différentes actualités qui nous ont touchés chez Alinoa.

Au programme, vous trouverez un reportage passionnant sur internet en 3 parties qui a été diffusé sur Arte la semaine passée mais toujours visible sur leur site cette semaine (ne tardez donc pas), le lancement de l’iPad en Belgique (c’est seulement aujourd’hui et oui) et un extrait du nouvel album de The Arcade Fire, un groupe à découvrir absolument si vous ne le connaissez pas encore !

Allez hop, pour lire l’article c’est par ici : Petite revue de notre internet n°1 – Alinoa

Remise et réductions : arnaque ou manque de transparence ?

remises-et-reduction-arnaque

Mise à jour du 13/03/2010 : suite à un échange téléphonique avec un des responsables de Web Loyalty qui gère Remise et réductions, je mets ce billet à jour afin de correspondre au mieux aux éléments que je dénonce, peut-être dans un premier temps un peu vigoureusement, à la limite de la diffamation. Le but n’était pas là mais simplement de dénoncer ce qui est pour moi un problème d’éducation des gens, d’ergonomie et de communication de la part de Remise et réductions dont l’idée de base est bonne mais qui pour moi ne tient pas compte des habitudes des gens dans la façon d’adhérer à son offre.
Lire la suite

Home, le film de Yann Arthus-Bertrand en libre diffusion

Ce 5 juin, c’est la journée internationale de l’environnement, c’est le jour qu’à choisi le célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand (La Terre vue du ciel,…) pour sortir son documentaire appelé « Home ». Une alerte rouge sur les dégâts que l’homme fait subir à sa propre maison depuis des décennies voire des siècles.  Si l’homme ne fait rien et ne change rien à ses habitudes d’ici 10 ans, la planète Terre subira des séquelles irréversibles.
Lire la suite

Déclencheur : la photo comme vous ne l’avez jamais entendue

Si vous cherchez un bouc-émissaire au manque d’articles sur Ozmoz ces derniers temps, vous n’êtes pas loin de l’avoir trouvé ! Je viens d’ingurgiter 150 épisodes de Déclencheur en moins d’1 mois.

Pour commencer du début, Déclencheur est un podcast lancé en avril 2006 par Benoit Marchal, un informaticien passionné de photos qui a décidé de s’entourer des professionnels du secteur et des auditeurs du podcast (appelés poditeurs) pour expliquer la technique photo mais également pour faire partager les pratiques de la photo de chacun.

Lire la suite

Podradio, la vision du podcasting des ex-Pomcast

Je vous parlais récemment du podcast du site Pomcast qui a été fortement chamboulé les semaines dernières ! L’équipe menée par Phil_Goud et constituée par Ant_one, Angelus, Pof, Gugus et iTruc s’en est allée créer un nouveau projet avec Podradio. 2 concepts sympathiques avec d’un côté Pomcast qui est repris par son fondateur Stuff MC et de l’autre le projet Podradio qui offre une vision différente du podcasting. Présentation des 2 podcasts et de la saga dont tous les poditeurs ont été témoins.
Lire la suite

Htaccess editor : Génerateur de fichiers Htaccess

« Les fichiers .htaccess sont des fichiers de configuration des serveurs web Apache. Ils peuvent être placés dans n’importe quel répertoire du site web (la configuration s’applique au répertoire et à tous les répertoires qu’il contient, qui n’ont pas de tel fichier à l’intérieur) et peuvent être modifiés alors que le serveur est en cours d’exécution  » nous informe Wikipedia (merci  à lui).

Lire la suite

Redécouvrez les publicités de la télévision avec Culturepub

Les publicités ont toujours été des court-métrages où la créativité est plus que jamais mise à l’épreuve. En quelques secondes vous devez intéresser le spectateur, susciter l’envie d’acheter le produit que vous vendez et si vous êtes vraiment très fort de donner l’envie au spectateur de parler de votre produit à son entourage afin qu’ils l’achètent eux aussi !

Bien sûr tout le monde n’y parvient pas et c’est très drôle dans ce cas pour le spectateur de se moquer de ce qu’il peut voir sur son téléviseur. Mais une fois la publicité terminée sur le petit écran, comment visionner à nouveau les publicités en question ? Vous avez toute une séries de sites internet qui s’en occupe, Culture Pub est l’un d’entre eux qui a retenu mon attention.

Lire la suite

Cityplug, le guide restaurant et sorties pratique pour la Belgique

Cityplug est le genre de site que l’on adore découvrir. Le genre de site qui nous fait réaliser qu’en plus il est possible d’obtenir un équilibre entre ergonomie, fonctionnalités, graphisme et une quantité d’information consistante pour un même site internet.

Cityplug vous permet (pour être concret) de trouver un restaurant, une brasserie, un commerce, un café,… dans les grandes villes de Belgique. A l’heure où je vous parle sont présentes les villes d’Alost, Anvers, Bruges, Bruxelles, Charleroi, Gand, Hasselt, Knokke, Louvain, Liège, Mons, Namur, Waterloo. Vous allez me dire oui mais resto.be, la-carte.be et consorts font déjà pareil. Oui mais non, Cityplug est beaucoup mieux !
Lire la suite

Twitter, un autre moyen de partager de l’information

Twitter fait partie de tous ces outils dont on parle beaucoup dans la blogopshère et qui sont destinés quasi exclusivement (en tout cas actuellement) aux fans de technologies et d’internet j’ai nommé : les geeks. Sans doute ai-je passé un nouveau stade dans le cadre de ma geek attitude mais toujours est-il que je viens de comprendre l’intérêt de Twitter alors que je trouvais ce système dit de « micro-blogging » complètement inutile jusqu’à il y a peu. La preuve j’ai créé le Twitter Ozmoz. Pourquoi ce changement d’avis ?

Lire la suite

Google, une arme redoutable pour dresser votre profil

Le mois passé, j’ai écris un article qui s’intitule Facebook : Gardez le contrôle de votre vie privée » (qui d’ailleurs explose les statistiques du blog). Eh oui car le reportage sur France 2 dont je vous parlais sur Ozmoz récemment à également relevé de graves problèmes de méconnaissances du grand public sur la façon d’utiliser Facebook et notamment la manière de mettre des barrières ce qui aurait évité au journaliste de France 2 de s’insurger contre Facebook.

Lire la suite

The Big Ask, réduire les émissions chaque année

[youtube c5RVix7vsnU]

A force de faire tout et n’importe avec notre bonne vieille Terre, il est temps de s’en préoccuper un peu plus si on ne veut pas disparaitre avec elle. Les initiatives pour la sauver sont nombreuses mais The Big Ask a la particularité d’être belge, d’avoir un spot publicitaire très sympathique réunissant une petite fille et près de 6000 personnes sur la plage d’Oostende et de vouloir faire de la prévention sur l’importance de créer des lois pour l’Europe pour gérer le climat et nous sauver d’une mort certaine. Autant de raisons d’aller voir cette vidéo qui outre le message qu’elle véhicule est ma foi très bien réalisée.

Source officielle : The Big Ask

Ebay : phishing pour un litige d’article d’objet

Juste une parenthèse suite à encore un mail falsifié utilisant la technique du phishing (hameçonnage) (définition Wikipedia). Je reçois soit-disant un mail d’ebay disant qu’un membre leur a notifié qu’il n’avait pas reçu le paiement d’un objet mis en vente et qu’eBay allait donc prendre des mesures à votre encontre si vous ne vous exprimez pas sur le sujet.

ebay : litige objet non payé pishing hameçonnage

Lire la suite

Facebook, le mal incarné d’après France 2

Logo Facebook

Le reportage diffusé hier (4/12/08) sur France 2 à propos de Facebook dans l’émission Envoyé spécial a fait l’effet d’une bombe. Tous les acteurs du web et bien sûr les utilisateurs de Facebook et la blogosphère française et même internationale ont déjà réagi par rapport à celui-ci et on peut dire que les réactions en général sont très très critiques. Il faut dire que les journalistes n’y ont pas été de main morte…

Lire la suite

Non, je ne veux pas de votre emploi !

Lassé de chercher du travail et de recevoir systématiquement des refus à ses lettres de candidatures, Julien Previeux a eu un coup de sang et décide depuis début 2000 de répondre par une lettre de non-candidature (avec une bonne dose d’humour) aux employeurs des petites-annonces en précisant les raisons qui le pousse à ne pas postuler.

Les retours furent divers entre le DRH qui lui répond sèchement ou un autre qui se prend au jeu et en rajoute une couche. Les réponses et les lettres originales valent chacune leur pesant de cacahuètes et c’est au pire le sourire aux lèvres que l’on appréciera ces correspondances.

Celles-ci sont disponible directement sur le site mais comme je suis gentil voici le lien pour télécharger les lettres de non-motivation.

Merci à Ruben pour l’info.

Quiz Resoneo, êtes-vous un bon référenceur ?

Resoneo

Resoneo, une agence conseil en stratégie et marketing pour l’e-business, vous propose un quiz regroupant 23 questions à propos du référencement. Sur 23 questions ils testeront vos connaissances en la matière et vous indiqueront si cela vaut la peine que vous postuliez chez eux. Au programme des questions très diverses et poussées pour ceux qui découvrent le domaine du référencement. Attention, votre temps de réponse est pris en compte…

… Alors, à vos marques, prêts, cliquez ! Participer au Quizz Resoneo.

Merci à Myrto pour le lien !

Usniff, metamoteur de fichiers BiTorrent


Usniff est un metamoteur qui vous permet de rechercher des fichiers BiTorrents sur plusieurs autres moteurs tels que Torrentreactor, IsoHunt,… Vous tapez votre recherche et il vous affiche les résultats qu’il va puiser dans les bases de données des différents moteurs avec la possibilité d’optimiser votre recherche en désactivant certains des moteurs si vous avez trop de résultats par exemple.

Usniff est non seulement pertinent nivaux résultats mais il est surtout très très sympa graphiquement et ergonomiquement parlant. Vous pouvez même l’avoir sous forme d’une barre d’outil de recherche pour Firefox2+ et IE7. Que demander de plus ?

Pour ceux qui se demande ce qu’est un fichier BiTorrent, je vous invite vivement à lire la page Torrent pour les nuls et la page de Wikipedia qui lui est consacrée.

Site officiel : Usniff

Picnik, retouche photo en ligne


Dans la droite lignée des applications en ligne pour retoucher vos images dont j’ai déjà parlé précédemment (SplashUp par exemple), Picnik permet lui de très facilement retoucher une photo de manière assez approfondie. Le site est tout en flash et le processus de retouche de votre photo est super intuitif, vous arriverez au résultat escompté en quelques minutes.

Lire la suite

Une minute orientée « séries » sur Allociné

Tueur ens éries : Allociné

Allociné, qui a déjà eu la très bonne idée de lancer son podcast journalier sur le cinéma appelé « La minute » a eu l’autre bonne idée de la décliner le vendredi avec un autre thème que le cinéma, à savoir les sériées télévisées. On obtient donc les derniers potins sur toutes les séries qui font l’actualité en France mais aussi aux USA avec donc les tendances des séries qui arriveront bientôt sur le petit écran ainsi que des interviews d’acteurs de séries, des bandes annonces,…

Vraiment sur le coup, je ne peux que vous conseillez d’aller visionner les émissions si vous n’avez pas encore eu l’occasion de regarder. C’est bourré d’humour avec la grosse voix et la petite voix qui vous diront tout sur l’actu du cinéma du lundi au jeudi et une voix féminine qui le vendredi, s’occupera de vous informer sur les séries dans « Tueur en séries ».

Merci Monsieur Allociné !

En savoir plus

Media-convert : Convertissez vos fichiers vers d’autres formats

Les sites de conversion c’est bien pratique ! Vous téléchargez ou vous avez un document à disposition qui se trouve être un format inconnu ou dont vous n’avez pas le programme pour le lire ou l’éditer sous la main. Qu’à cela ne tienne Media-convert va vous permettre de le convertir dans un autre format plus facile d’accès Media-convert supporte une flopées de formats d’image, vidéo, son, document bureautique,… Lire la suite

Viedemerde.fr, l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs

Vie de merde.fr

Viedemerde.fr c’est le genre de site duquel on tombe accro (ou pas), dont il est difficile de se défaire et de ne pas retourner dessus assez fréquemment. Ce n’est pas l’idée du siècle mais le concept est sympa et très orienté web 2.0 (ahah le terme marketing), en gros ce n’est pas le site qui vous soumet du contenu mais vous qui le soumettez.

Et quel est ce contenu à soumettre me direz-vous ? Eh bien en quelques phrases chacun est autoriser à parler de sa vie. On commence toujours par le mot « Aujourd’hui… » et on finit toujours par « VDM ». En gros tout le monde peut raconter ses anecdotes foireuses du jour et le public vote soit « je valide, c’est une VDM » soit « tu l’as bien mérité ». Donc non seulement vous avez une VDM, vous venez le partager pour obtenir un peu de réconfort mais vous vous retrouvez en fait avec des centaines de gens qui vous disent « tu l’as bien mérité ». VDM.

C’est super chouette le web communautire dites donc. En tous les cas, même si on se doute qu’il y a des mythomanes et que tous les messages affichés doivent être validés par des modérateurs, cela fait relativiser quand à notre petite vie pas si merdique que çà tout compte fait.

Netvibes Universe

Allez, je ne résiste pas à l’envie de vous parler de la possibilité de pouvoir disposer d’un espace Netvibes public. Si vous voulez vous rappelez ce qu’est Netvibes, j’en parlais il y a quelques temps.

Avec Ginger, qui est le nom de la v2 de Netvibes, vous pouvez upgrader votre compte Netvibes v1 et disposer de Ginger qui est malgré tout encore en phase Beta privée (sans forcément avoir un code d’invitation, j’ai juste du attendre quelques jours). Mais on peut grâce à elle mettre en place un espace Netvibes public. Il y a d’autres nouveautés mais je ne m’étendrai pas là-dessus. Vous en saurez plus sur le site officiel Ginger.

Sachez juste que l’univers Ozmoz est dispo 😉

Songza, playlist et musique en ligne

Songza permet d’écouter des morceaux de vos artistes préférés et de faire votre playlist en tout simplicité.

Le son n’est pas de super bonne qualité et l’on devine que la base de données est constituée à partir de celle de Youtube mais la sobriété et la simplicité du lecteur rendent Songza très sympathique pour retrouver un morceau et/ou faire découvrir de la musique à un collègue, ami, famille,…

Vous recherchez par exemple « Louis Armstrong » et vous obtenez après quelques secondes les morceaux correspondants que Songza a trouvé dans sa base de données. Un clic sur l’un des morceaux et vous avez alors la possibilité d’ajouter le morceau à votre playlist (vous ne pouvez gérer qu’une playlist sans pouvoir la sauver pour la réutiliser ultérieurement), de noter le morceau (bon ou mauvais), de jouer le morceau ou encore de les partager (voir la page Youtube correspondante, envoyer par mail à un ami, d’obtenir un lien direct vers le morceau ou d’intégrer le morceau à votre site).

Bref Songza n’est pas parfait mais il reste ergonomique et pratique.

Site officiel : Songza

Ziki, votre carte d’identité sur internet

ZikiZiki dont la charte graphique était à dominante noire et jaune change complètement et se refait une beauté dans les tons blanc et bleu. Je reste partagé sur l’évolution de celui-ci, l’ancienne version me plaisant énormément, mais la nouvelle n’est pas désagréable, sans doute ai-je juste besoin d’un certain temps d’adaptation.

Ziki (qui vient de souffler sa 1ère bougie pour la section France) est une chouette initiative qui consiste à rassembler pour tout un chacun (et des entreprises) sur une seule page web votre identité sur internet de manière très simple. Seule une inscription est requise qui a la bonne idée de supporter l’OpenID ce qui est actuellement encore peu utile à l’heure actuelle mais dont je tenais à souligner la présence.

Sur votre page Ziki, vous retrouverez donc par exemple les différents articles que vous rédigez sur un ou plusieurs blogs, les liens vers vos fiches des différents sites où vous êtes présents : réseaux sociaux (Facebook, MySpace, LastFM,…), vos portefolios, vos photos Flickr, vos liens favoris (Del.ico.us, Blogmarks,…) ainsi que d’autres services comme la possibilité de rédiger votre biographie, votre expérience dans la vie professionnelle (un CV en d’autres termes), votre disponibilité sur le marché ou encore de vous définir en plusieurs mots-clés. Ziki s’engage aussi si vous le désirez (vous pouvez à tout moment vous rétracter) à référencer votre nom et prénom afin que l’on vous trouve facilement dans les moteurs de recherche.

Il est même possible dorénavant de gagner de l’argent avec Ziki (monétiser pour faire « in ») qui vous permet dans les options de votre compte d’activer et de configurer un compte Google AdSense qui apparaitra sur votre page Ziki. Le côté social est aussi de la partie puisque vous pourrez afficher sur votre page, vos amis qui sont présents sur Ziki ainsi que les derniers visiteurs de votre fiche et vos fans .

Bref une chouette initiative afin de rassembler en une seule page les sites auxquels vous liés de près ou de loin, de tout savoir ou presque sur qui vous êtes, ce que vous avez fait dans la vie et les moyens de vous contacter, le tout très facilement afin d’être repéré plus facilement sur le vaste monde d’internet. Avec une équipe qui semble aussi dynamique, on ne peut que souhaiter un avenir radieux à Ziki.

Quelques liens utiles

Site officiel Ziki
Ozmoz sur Ziki

SplashUp, puissant éditeur d’image en ligne

Après nous avoir sorti Fauxto, voilà que Faux Labs (et non Adobe comme je l’ai longtemps cru) change le nom de celui-ci et l’améliore considérablement. Mais que permet donc SplashUp? Tout simplement d’éditer une image comme vous le feriez dans l’éditeur d’image Photoshop d’Adobe. Tout ceci en plus light bien sûr mais faut avouer que c’est super bien foutu, toute l’interface est en flash et on peut faire pas mal de choses.

Au niveau des palettes, on a les calques, un nuancier et la palette infos. Au niveau des outils et fonctionnalités, on peut ajouter des effets (blur, ombre portée,…) à un calque, on peut jouer sur la taille de la zone de travail comme on le sent, (dé)zommer, faire des dégradés (très pratique car on voit en direct le résultat sur l’image dudégradé avant de lâcher la souris ce qui permet de bien l’ajuster), changer le constraste/luminosité, aplatir les claques,…

Quelques vues de l’interface de SplashUp

Ceci dit, faut avouer que çà reste encore une application en ligne qui fait vitrine technologique. Personnellement, je ne compte pas m’en servir fréquemment mais çà peut clairement dépanner si vous n’avez rien sous la main et sauver vos images en ligne grâce à votre compte SplashUp. Le goulot d’étranglement reste votre connexion internet car dans ce cas-là la bande passante est évidemment on ne peut plus importante quand on travaille sur des images… Je crois qu’il est encore trop tôt pour pouvoir bosser sur des images plus importantes qu’un ou deux mégas. Pas la peine donc d’uploader les images d’appareils photos numériques réflexes à moins d’avoir une connexion internet avec un débit en upload et download vraiment très important.

A noter que vous pouvez aussi poster et importer vos photos des réseaux sociaux Facebook, Picasa, Flickr ou sauver directement sur votre compte SplashUp (mais vous ne pouvez qu’y accéder via SplashUp). J’ai personnellement testé l’importation d’images de Facebook et c’est vraiment sympa, vous avez accès à vos photos comme s’il s’agissait de dossiers d’un disque dur, vous sélectionnez ensuite l’image à modifier et hop l’image apparait modifiée sur Facebook, une fois votre image sauvegardée.

Pour les utilisateurs de Mac OS Leopard, il y a cependant une petit note à lire qui explique que la version du lecteur Adobe Flash installé d’origine avec Leopard peut créer certains problèmes et qu’il est nécessaire d’aller chercher la dernière version du lecteur flash. Ne soyez donc pas surpris si vous êtes sur Leopard et que le site fonctionne mal 🙂

Keepvid : téléchargez en 1clic vos vidéos youtube, dailymotion, google video,…

keepvid logo

Allez hop un lien pratique, Keepvid vous permet juste en lui soumettant le lien de votre vidéo provenant de Youtube, Dailymotion ou encore Google Video de rappatrier sur votre disque dur la dite vidéo au format FLV (le format vidéo de Flash).

Pour lire cette vidéo au format FLV, VLC (lecteur vidéo et audio) fera très bien çà . Pratique non ?

La minute d’Allocine

En voilà une idée qu’elle est bonne, Allocine a lancé une émission quotidienne depuis juillet 2007 sur le cinéma (ahah sans blague ?) de plus ou moins 5min en vidéo. Au programme, les nouvelles people, des films à l’affiche, des insolites, etc le tout saupoudré d’un humour complètement décalé grâce à la grosse voix et la petite voix qui se priveront pas de vous faire sourire à coups de fintes à 2 balles et de références à des films cultes.

Bref, regarder la minute chaque matin, ça donne le sourire et çà nous informe (brièvement certes) sur l’actualité du cinéma. Que demander de plus ? Que çà continue pardi!

Allez hop, rendez-vous sur le site La Minute.

Youmake.tv, youtube à la belge par RTL

Peut-être avez-vous entendu parler de youmake.tv, propriété du groupe RTL en Belgique (RTL-TVI, Club RTL, Plug TV, Bel-RTL,…) qui arrive un peu sur le tard, pour être « hype » et faire « in » en concurrent belge de Youtube et Dailymotion. Mais c’est aussi un nouveau vecteur de propagande comme sait le faire RTL.

Pour le moment c’est franchement vide, rien à voir d’intéressant. Vous trouverez des vidéos sur RTL-TVI (à croire que les seuls utilisateurs sont payés par RTL pour placer du contenu) et quelques autres en flamand et en allemand. Mais bon j’imagine que ca va arriver et que cela va évoluer.

Le maximum actuellement pour une vidéo uploadée est sa taille limitée à 250 mo ce qui est honorable si on arrive à bien compresser celle-ci, on doit arriver facilement à des vidéos d’une heure. Youtube limite à 15min et 20 chez Dailymotion. Peut-être Youmake passera-t-il à la limite par minute plutôt qu’en mo ?

Au niveau du contrôle des vidéos j’avoue que j’ai du mal à comprendre comment ils procèdent si ce n’est sur le nom du fichier. J’ai en effet proposé d’uploader un épisode de la série Weeds qui sera refusé à coup sûr et voilà le message obtenu 10 secondes à peine après avoir validé mon choix (pas eu le temps d’uploader la vidéo de 233 mo donc).

« Votre vidéo a été soumise avec succès à notre serveur. Elle sera convertie et mise en ligne dès que possible. En fonction du poids de la vidéo et du nombre de vidéos en attente de conversion, cela peut prendre de quelques minutes à une heure avant que votre vidéo soit prête à être diffusée. Nous vous rappelons que nous n’autorisons pas l’upload d’émissions TV, de clips musicaux, de concerts ou de publicités à moins que le contenu soit entièrement réalisé par vous-même.

Veuillez noter que votre fichier pourrait être soumis à un contrôle supplémentaire avant d’être mis en ligne.  »

Oui ce n’est pas malin d’avoir uploadé ce genre de fichier, peut-être aurais-je le FBI chez moi dans les prochains jours :p On voit en tout cas les limitations énormes comparées à youtube et dailymotion… Youmake.tv risque d’être un site de vidéo en ligne avec du RTL à tous les coins de rues et des vidéos de la vie quotidienne des gens et çà s’arrêtera là … Aucune utilité pour moi donc.
On notera pour les membres la possibilité d’avoir leur page perso (channel) avec les vidéos uploadées par leur soins et des infos sur leur personne.

Le graphisme n’est pas moche, çà tient la route. Les fonctions sont similaires à un youtube avec le lien permanent et lien « embed » prêt à êtré intégré à une page html. Le lecteur possède une icône pour afficher la vidéo en plein écran mais ne fonctionne pas (on remarquera qu’il s’agit de la copie conforme de l’animation qui est présente sur youtube).

Le site permet également à certains d’avoir des channels « premium » que le site défini comme suit « Les channels premium sont des channels propres à YouMake.tv et à ses partenaires. Elles contiennent des contenus exclusifs. » Je n’ai rien vu concernant un abonnement, j’imagine donc qu’il s’agit de membres et de médias liés au groupe RTL.

Donc voilà c’est pas mauvais, c’est pas trop mal foutu mais je ne risque pas d’y aller très souvent sauf peut-être si j’ai des vidéos à charger et encore… Mais peut-être l’avenir me fera changer d’avis ?

Ah oui vous trouverez ma superbe page channel (vide) sur http://www.youmake.tv/users/xlr8

Carton à l’oeuvre (en vidéo)

Vous vous rappelez peut-être de Carton dont je vous parlais sur le blog il y a quelques mois, un musicien-chanteur que j’ai découvert aux fêtes de Wallonnie à Namur il y a quelques années. Sa particularité est de jouer avec une batterie à sample et d’enregistrer les différents sons en direct. Vous rajoutez à çà un type bourré d’énergie et ça donne un truc complètement fou et génial. Sa visibilité sur le web n’est pas simple mais il a mis en place son site Cartonpate (mais vu que c’est du flash le référencement est complètement naze). De plus le site MySpace n’est pas super clair (la faute à myspace que je trouve mal foutu).

Mais je viens surtout de découvrir qu’il a mis des vidéos en place sur Youtube sous le pseudonyme Cartonpate ainsi qu’un autre utilisateur. Voici donc les différentes vidéos qui valent vraiment la peine d’être vues de monsieur Carton.

Vous pouvez télécharger gratuitement son dernier album « Baume de tigre » (ou via Torrent et Emule) et vous abonnez au podcast si vous l’appréciez.

Carton Live @ Le Petit Chapeau Rond Rouge 16 03 07

[youtube lHD-VYFknf4]

[youtube 0QdMMODAAEU]

[youtube oBR6ITJjadg]


Clip « Cocon Som »

[youtube jkWL1GyXSBs]


Clip « Pigeons »

[youtube UszdwhpIdDY]


Clip « Automat »

[youtube u8kTNzsXcgI]

Baagz.com, un mélange de social networking avec des bureaux virtuels et des moteurs de recherche

Les sites de réseaux sociaux n’en finissent plus de se développer (et moi de les suivre). Voici un petit nouveau toujours en développement (beta) et uniquement compatible avec Firefox 2 pour le moment mais accessible sur invitation à l’initiative du moteur de recherche français Exalead dont je vous parlais récemment. Il suffit d’aller sur baagz.com et de cliquer sur le lien en-dessous de « Vous voulez une invitation ? » tout en haut du site. J’ai du attendre 1 à 2 jours avant de recevoir mon invitation, je ne sais pas si c’est toujours le cas maintenant.

L’écran type une fois connecté à Baagz

Le 1er truc qui me frappe une fois connecté avec mon nom d’utilisateur, venant de Facebook, c’est justement la couleur de la barre de navigation qui est fort proche de celle de Facebook. Ce n’est pas une tare en soi mais la coïncidence n’est sans doute pas totalement anodine. Après les objectifs sont plus proches d’un del.icio.us, un Netvibes ou d’un StumbleUpon.

En effet, vous découvrez que vous pouvez ajouter sur votre plan de travail des raccourcis (vers des sites internet), des images, des vidéos, des notes, des prévisions météo et des comptes e-mail. Mais le truc qui change complètement c’est que chaque élément ajouté est éditable (clic droit sur le titre de l’élément), redimensionnable et déplaçable sur toute la surface de votre plan de travail. Vous disposez comme vous l’entendez les différents éléments qui forment votre baagz.

La barre de navigation qui vous permet d’ajouter du contenu, de changer le thème appliqué à votre compte et faire vos recherches

A côté du bouton « ajout de contenu » (tout en haut à droite), vous avez « thème » qui vous permet de définir une couleur (ou de ne pas en mettre, il prend alors le fond bleuté par défaut de baagz) ou de choisir une image qui vient d’un site ou de votre disque dur. Vous pouvez alors choisir de la centrer ou de l’afficher en mosaïque (elle se répète en largeur et en hauteur).

Je m’intéresse alors au « dock » (tiens tiens Apple a encore fait des émules) qui est le menu à gauche (et qui est aussi dans la même couleur dominante que Facebook ou presque) qui reprend vos baagz, votre profil et une poubelle. Car oui en fait vous pouvez avoir plusieurs baagz. Chaque Baagz étant personnalisé selon les raccourcis, notes, vidéos,… que vous avez disposés. Pour ceux que le concept de bureau virtuel ne dit rien, vous ajoutez une vidéo sur un de vos baagz repris dans le dock. Cette vidéo ne se retrouve pas sur un autre baagz. Cela permet sur un seul écran d’ordinateur d’avoir plusieurs dispositions d’éléments différentes sans devoir avoir deux écrans (ou plus) pour pouvoir tout disposer. C’est aussi dans ce cadre un moyen de faire un baagz sur un thème précis. Bref c’est très sympa comme logique. Le feeling est fort web 2.0/apple à pouvoir tout glisser/déposer. C’est intuitif même s’il faut un petit temps d’adaptation pour cerner toutes les possibilités. Sans compter qu’il y en aura d’autres qui vont surement apparaitre.

Le petit menu qui apparait lorsque vous restez sur un de vos baagz (le cadenas montre qu’il est privé)

Si vous laisser votre curseur sur un des baagz, vous verrez qu’il vous propose soit de rendre le baagz public ou privé selon l’état actuel du baagz, de le renommer, d’envoyer par mail ou de le supprimer. En effet si vous tapez dans la barre de navigation principale en sélectionnant « baagz » vous retrouverez (s’il est public) ou non (s’il est privé), votre baagz qui est donc aussi accessible aux autres utilisateurs s’il est public (logique). Pour le mail, il envoie une adresse au mail indiqué mais il faut être inscrit au site pour pouvoir voir votre baagz, beta oblige. Est-ce que l’on pourra voir votre baagz même pour les non-inscrits ? Ce serait aussi très sympa. Ah oui avec le clic droit, vous pouvez aussi déplacer n’importe quel élément rajouté sur un autre de vos baagz. Tout est interactif je vous dis !

une recherche sur le mot « ozmoz’ dans la partie baagz (il trouve aussi mon site internet et mon profil)

Si via le dock, vous choisissez d’ajouter un baagz, il vous propose de le pré-remplir, une option sympatique qui va placer des raccourcis et des images sur votre baagz en fonction du nom que vous lui donnez (peugeot 907 par exemple). C’est assez aléatoire comme résultat mais on découvre ainsi certains sites, images,… intéressants relatifs au mot-clé. Si l’on continue à observer cette barre de navigation, on peut faire une recherche web, wikipedia, image et vidéo dont les résultats de recherches se basent évidemment sur exalead.fr.

Pour les raccourcis, chacun possède une prévue du site et si le lien ajouté possède un flux RSS, il vous préviendra par un petit rond rouge dans le coin de cette prévue avec le nombres de nouvelles entrées. Au niveau des vidéos j’ai testé avec des liens youtube et dailymotion qui fonctionnent sans problème. Pour les notes c’est un mélange d’html et de code propre à Baagz, je n’ai pas approfondi, j’ai juste testé le test d’une image dans la note (elle prend la taille réelle d’origine). Vous aussi la possibilité de créer un chat propre à votre baagz. Les autres personnes qui veulent participer doivent alors via le moteur de recherche se connecter sur le même baagz que vous (encore faut-il qu’il soit public évidemment). Voilà donc pour les contenus.

Comme tout réseau social, vous pouvez évidemment ajouter vos amis. Pour cela il suffit de se rendre sur le profil de la personne et « ajouter à vos amis ». Une confirmation sera demandée à la personne.

Pour toute suggestion (on est quand même dans une beta privée), il y a un site Feedback réalisé afin de permettre aux utilisateurs de donner leur avis, leurs attentes,… Bref de s’exprimer par rapport à ce que leur inspire Baagz. Plus vous réagissez et plus les autres Baagers votent pour vos feedback, plus vous êtes célèbre et bien vu de la communauté.

Bref une bonne initiative bien pensée. On verra ce qu’il va devenir.

Facebook, le réseau social par excellence

Avec le développement d’internet et ses possibilités de communication, il est devenu primordial (bon d’accord j’ironise) que votre personne soit présente sur le web afin de partager une multitude de choses propre à vos découvertes sur internet et/ou à votre quotidien avec votre entourage. Votre petit chez vous virtuel quoi. Dans « choses » on peut comprendre partager vos liens de sites internet préférés, vos photos et vos vidéos (youtube, dailymotion,…) préférées mais aussi ce que vous êtes en train d’écouter, de faire, de lire, envoyer des messages, sms, e-mail, créer votre agenda personnel et le partager avec d’autres,… Bref un paquet de services que chaque site essaie de vous proposer selon son objectif.

ll y a déjà très longtemps, Max qui écrivait à l’époque sur Ozmoz, nous parlait de Stumble (dont je vous reparlerai plus en détail très bientôt). Récemment je vous ai parlé de Del.icio.us , de Google Agenda et de Lastfm (audioscrobbler). Mais il y a également depuis peu Facebook qui vient marcher sur les plates-bandes de MySpace dans le domaine des réseaux sociaux orienté sur votre petite personne.

Lire la suite

Scott Stulberg – Asa 100

Des sites avec des photos agréables à l’oeil, il y en a un paquet. Alors au lieu de vous faire un billet avec plein de liens, je propose plutôt de faire un billet par site. D’un côté çà fait plein de billets à écrire mais d’un autre çà permet de s’arrêter un peu plus longtemps sur chacun d’eux et d’entrer plus longement dans l’univers d’un photographe.

Le premier qui m’a donné envie est un diaporama de Scott Stulberg situé à l’adresse asa100.com qui nous montre plusieurs photos prises en Asie du Sud-Est. De magnifiques photos de paysages, et de la poplutation asiatique et d’éléments insolites.

Découvert via Be-mac.

La tombe, un court-métrage de Louis Volont (1999)

[qt:/blog/files/latombe.mov 320 272]

La tombe est un documentaire (bon, je viens de perdre les 3/4 de mon lectorat) bien foutu sur un lieu-dit appelé « La tombe » près de Seraing (Liège, Belgique). Lieu-dit sur lequel reposerait des restes de gens tombés dans les fours de l’entreprise Cockerill qui était le gros employeur dans la métallurgie du coin dans les années 1970,80 plus ou moins. Rien n’a été prouvé mais le documentaire comme vous pourrez le voir, essaie de cerner l’authenticité de cette légende urbaine. Ce documentaire a été réalisé dans le cadre d’un travail pour l’IAD (L’Institut des Arts de Diffusion) par Louis Volont et a été diffusé au Festival du Film Francophone de Namur en 1999 (documentaire hors compétition).

Site officiel « La tombe » de Louis Volont

Del.icio.us, vos sites visités en ligne

Pour les vieux routards du web, ce serait presque une insulte de leur parler de Del.icio.us tant ce site est devenu un monument du web. Mais j’ai remarqué (oh la honte) que je n’en avais jamais parlé ici bas ce qui est désormais chose faite. Del.icio.us (outre le jeu de mot pour l’adresse) est un site qui vous permet de laisser tous vos liens favoris sur une page accessible à tout le monde. Pour cela vous êtes sur un site et vous dites « ajouter à ma page Del.icio.us ». Par exemple la mienne est http://del.icio.us/xlr8 . J’y laisse en général tous les liens sur lesquels je tombe au boulot ou quand je ne suis pas chez moi afin de ne pas les perdre de vue et pouvoir les classer dans mes bookmarks de Firefox une fois chez moi.

Lors de l’ajout d’un lien sur votre page perso, il y a donc évidemment l’adresse du site mais aussi la description, des notes personnelles de votre part et la possibilité de donner des mots-clés (tags) pour une navigation alternative …par mot-clé, non sans blague ? Del.icio.us s’intègre en plus très facilement à Firefox, Opera,… Pour n’avoir qu’à cliquer sur un bouton pour ajouter le site visité en cours. Vous pouvez aussi en général partager ces liens avec d’autres personnes et les reprendre sur votre blog wordpress, dotclear,…

Bref que vous soyez un passionné du web ou que vous y passer de temps en temps, c’est un bon moyen aussi d’avoir vos bokmarks en ligne. Faudra lui pardonner son design un peu sobre et minimaliste mais on s’y habitue.

Google Agenda (Calendar), adopté !

Avec ma mémoire de poisson (vous voyez Doris dans Nemo? Ben c’est moi en mieux), j’ai toujours eu besoin de noter les choses. Madame a longtemps joué ce rôle d’agenda, la pauvre… On s’était donc tourné vers le module agenda de Netvibes qui faisait bien son boulot sans être super clair et pratique mais permettait de savoir ce qu’il y avait au programme lors de la consultation de mon compte.

C’est alors qu’un soir Myrto d’Hybriworld me vante les mérites de Google Agenda (ou Calendar pour les pointilleux) et d’une possible compatibilité avec iCal (le logiciel d’agenda sous Mac Os X) et donc une possible synchronisation avec mon iPod 5.5G. Je me fais donc le devoir d’aller voir de quoi il en retourne, n’ayant même pas entendu parler de cette nouvelle application en ligne du monstre Google.

L’interface est dans la droite lignée des applications en ligne Google telles que Gmail (messagerie en ligne), Google Docs (word et excel en ligne),… que je trouve sobres et efficaces pour ma part à défaut d’être super esthétique et bourrées d’effets superflus. Je découvre alors la puissance de ce Google Calendar qui permet de gérer chaque rendez-vous et chaque évènement de manière très pointilleuse. Il suffit de cliquer dans la grille pour qu’il vous propose d’ajouter un évènement, de choisir modifier les détails afin d’avoir une plétore d’options sur la périodicité, la date, le lieu, une description,… Logique vous aller me dire, mais il fallait noter que c’est intuitif et complet.

Google Calendar s’affiche soit par jour, par semaine, par mois, par 7 jours suivants (çà peut être 4,5,… selon votre réglage) et par un résumé du planning sous forme de liste, vous pouvez choisir dans les paramètres (tout en haut à droite) la vue par défaut.

Mais ce n’est pas tout vous pouvez choisir de rendre votre agenda public ou de le partager avec d’autres personnes qui ont un compte gmail. Elles pourront soit uniquement voir vos jours et heures de disponibilité, voir votre agenda ou même s’il s’agit d’une personne de confiance de pouvoir intéragir directement avec votre agenda et de pouvoir modifier, supprimer des évènements,… C’est ainsi que j’ai ouvert un compte pour Madame qui peut voir et modifier mon agenda et inversément sur mon compte gmail. Vous pouvez alors choisir d’afficher uniquement votre agenda mais aussi choisir de superposer celui des personnes partagées. Un très bon moyen pour trouver un rendez-vous entre une dizaine de personne à l’agenda chargé.

Et pour les distraits comme moi il est possible d’être prévenu par Google bien sûr par mail mais également par SMS. J’ai déjà testé et çà marche au poil. Tout ceci se règle dans les paramètres. Il y a d’abord une vérification de Google qui vous envoie un sms sur votre GSM/mobile avec un code à retaper dans votre compte histoire de ne pas ennuyer le numéro de qqun qui n’a rien demandé… Non je n’ai pas reçu de sms avec de la pub depuis, je n’aborderai pas ce débat.

Pour finir l’exportation peut se faire au format xml, html et… iCal. Google Calendar vous fourni une adresse à entrer dans iCal (calendrier / s’abonner -> option + pomme + s) . Vous disposer alors dans iCal de votre Google Calendar en lecture seule certes. Vous devez faire vos modifications sur le site Google Calendar. Mais je peux alors le synchroniser avec mon iPod 5.5G.

Bref, un service vraiment parfait, je ne trouve rien à redire. Si ce n’est que vous êtes obligé d’avoir un compte Gmail mais on ne va pas les blamer. Ce qui me fait peur c’est que Google, qui avec sa suite d’applications en ligne devient chaque jour un peu plus indispensable et bien pensée, ne change de modèle économique et nous fasse passer à la caisse une fois que nous serons bien habitués. Mais en attendant, vous pouvez foncer c’est un super service.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, Google vous invite à une visite guidée de son service d’agenda.

Musicovery, à la découverte de la musique

Découvert grâce à qqun qui se reconnaitra (et je l’en remercie), Musicovery est le genre de site complètement à part qui ne laissera personne indifférent. Si vous aimez la musique, que vous voulez en découvrir ou que vous êtes tout simplement à la recherche d’une radio à écouter, que vous êtes un peu curieux et amateur de sites internet aux interfaces originales, Musicovery est fait pour vous.

Musicovery fonctionne donc un peu comme Kartoo, le moteur de recherche alternatif, c’est-à -dire avec une carte qui sera établie ici, selon :

  • un genre choisi (plusieurs sont sélectionnables : rock, électro, r’n’b, blues,…),
  • une (des) époque(s) (70’s, 90’s,…)
  • votre humeur avec les termes calme, énergique, positif et sombre
  • les morceaux dits « non-hit », « hit » et « découverte ».


Selon vos critères de départ Musicovery va créer une carte de départ avec un chemin choisi au niveau de l’echainement des morcaux. Libre à vous d’en sélectionner un autre ou de passer au morceau suivant.

Au niveau de la pertinence des choix opérés par Musicovery, on est vite bluffé par ce que l’on découvre et ce que l’on peut écouter. On est aussi séduit par la carte dessinée, claire et attrayante. La qualité audio reste honorable pour du streaming via du flash. Il est possible d’avoir une qualité hi-fi mais il vous faudra passer à la caisse et payer 10€ par an, les tarifs commencant à 2€ par mois. Ce n’est franchement pas cher payé, peut-être un jour ferais-je le pas 🙂 L’auteur le mérite clairement en tous les cas.

Gageons que cette expérience durera et que l’on rencontrera encore beaucoup d’autres initiatives du genre. Voilà le vrai web 2.0 comme je l’aime 🙂

David Pogue, le rigolo (et intéressant) du New York Times

Désolé pour les anglophobes mais un journaliste au NY Times parle évidemment anglais 🙂 Mais même si l’anglais n’est pas votre fort, vous pourrez comprendre aisément ce qu’il se passe. David Pogue officie donc au New York Times (et également sur CBS News) dans le secteur des technologies, le tout en vidéo. La particularité est qu’en plus de fournir une critique qui synthétise bien le sujet ou le produit, tout est abordé avec un humour désopilant. Le dernier sujet en date, l’iPhone d’Apple qui sort le 29 juin aux USA, le gsm multi-touch et multimédia qui sera vendu 600$.

Je vous conseille fortement de visionner la vidéo et de vous faire un avis 😉 Rien de tel que l’humour pour se faire entendre, ce gars a tout compris.

Coucoucircus, tous vos génériques de dessins animés, séries et émissions télés

coucoucircus.org

Sans doute un incontournable du web. Coucoucircus recense tous les génériques possibles et imaginables majoritairement de dessins animés français mais reprend également des versions d’autres pays (la version allemande d’ulysse 31 vaut son pesant de cacahuète).

Mais il est aussi à noter qu’il reprend les génériques de séries récentes et moins récentes. On retrouvera donc les générique de CHIPS , Alerte Cobra, 21jump street, ALF, DR Doogie (Barney de How I Met your Mother il y a 15 ans ^^), K2000, Supercopter , MacGyver… Oui dès mon plus jeune âge je regardais des séries stupides au possible 🙂

Dans les séries récentes on notera la différence assez impressionante du générique anglais et français de Prison Break, je vous laisse deviner lequel est ridicule (non pas les deux pour les détracteurs du fond). Vous retrouverez aussi des séries comme 4400, Desperate Housewifes, Lost les disparus,…

Il y a en général les infos sur le compositeur du morceau, la chaine télé française qui la diffusée en 1er (dommage que l’on ait pas la chiane qui l’a créée ou diffusée en 1er) , un lien vers la fiche de la série sur Wikipedia,…

Pour finir sachez que vous retrouverez aussi tous les génériques de vos jeux télévisés préférés! Bref un site parfait pour des soirées entre amis réusssies : blindtest, nostalgie,… Je ne vais pas vous faire un dessin de l’utilisation de ce site 🙂 Il est bien expliqué sur la page d’accueil du site que le but n’est pas de fournir votre sonothèque mais de passer un bon moment entre amis, il n’y a donc pas de possibilité de télécharger les sources. Tous les génériques sont joués via un lecteur flash audio. Une inscription au site vous permettra de gérer des playlists. Seul petit regret, des extraits vidéos de chaque série aurait été parfait mais bon c’est du chipotage. Merci beaucoup à son concepteur qui a du passé un temps dingue là -dessus et qui aura réussi j’en suis sûr à rendre chaucn d’entre nous un peu nostalgique 🙂

OpenID, votre nom d’utilisateur universel

myopenid.com : agent openID

J’avais entendu parler de l’OpenID il y a déjà quelques mois dans l’émission PureBlog de Pure FM mais j’avais perdu de vue cette avancée assez sympathique.

Le but de l’OpenID est que vous puissiez n’avoir qu’un seul nom d’utilisateur à entrer sur n’importe quel site supportant l’OpenID pour des inscriptions,… Une fois que vous avez acquis un compte OpenID auprès d’un site autorisé (un peu comme les agents pour les noms de domaines) comme MyOpenID ou VeriSign et même WordPress, vous avez une page propre à vous où vous entrez vos données (nom complet, adresse,…). Si un jour vous changez d’adresse postale, vous la changer sur votre page OpenID et ces infos seront changées sur tous les sites où vous êtes inscrit en utilisant votre nom d’utilisateur OpenID. Plutôt sympa non? De plus, plus besoin de remplir les formulaires d’inscription ou presque, tout est pré-rempli avec les infos de votre page OpenID. Ce projet ressemble un peu au projet Passport.net de Microsoft mais en Open Source et donc proposable à n’importe quel site de n’importe quelle marque, service,…

Dans la pratique, le nombre de sites supportant l’OpenID n’est pas encore énorme mais il commence à prendre de l’ampleur et devrait exploser cette année auprès des geeks et sans doute dans les années à venir auprès du grand public comme ce fut le cas pour des phénomènes comme les blogs. Des sites tels Technorati ou Ziki et bientôt Wikipedia vous permettent d’utiliser votre openID. Allez donc faire un petit tour sur Mashable qui vous propose 15 façons d’utiliser l’OpenID.

La cerise sur le gâteau si vous avez votre propre site, c’est que vous pouvez vous servir de votre nom de domaine comme nom d’utilisateur OpenID. Ainsi « ozmoz.be » est mon nom d’utilisateur OpenID. Pour cela, il faut en fait insérer une ou deux lignes de code dans la partie « head » de la page d’accueil de votre nom de domaine. Dans mon cas il s’agit de
<link rel= »openid.server » href= »http://www.myopenid.com/server » />
<link rel= »openid.delegate » href= »http://ozmoz.myopenid.com » />

La première ligne sert à renvoyer le site demandeur d’informations à mon sujet vers le serveur OpenID de mon service OpenID utilisé. La seconde n’est pas nécessaire, elle indique ma page de profil OpenID. Si je veux un jour changer de service OpenID, pas de problème, je change la ligne de code avec celle du nouveau service et tous les sites qui ont gardé mon nom d’utilisateur « ozmoz.be » se mettront en contact avec mon nouveau service de manière transparente.

Quelques sites où je suis passé avant de rédiger cet article : VeillePerso, OpenID.net, LiveJournal, Tendance.it, OpenID France et Wikipedia bien sûr. Voilà en espérant vous avoir donné l’engouement de ce service qui pourrait bien être le futur de notre identité numérique virtuelle 🙂

Attention au phishing (hameçonnage) !

attention au pishing

Jusqu’à présent je n’avais pas eu affaire au phishing mais c’est chose faite depuis ce matin. En gros le phishing c’est un site qui se fait passer pour un autre (souvent très connu) afin de connaître des données confidentielles telles que vos mots de passe,… pour des utilisations malveillantes.

C’est ainsi que j’ai reçu ce matin un mail de Paypal me demandant si j’avais demandé un changement de mot de passe pour mon compte Paypal à la date du 22 mai 2007 (hier quoi) avec un lien à cliquer si ce n’était pas le cas. Bien évidemment je me dis que je n’ai jamais demandé à changer de mot de passe et me rends sur le site tout en me disant que c’était quand même vachement suspect comme mail. Et bingo lorsque Firefox s’ouvre, j’ai directement une alerte de celui-ci (encore une bonne raison d’utiliser Firefox plutôt qu’Internet Explorer par encore super au point de ce côté-là ) me disant qu’il s’agit plus que probablement d’un site contrefait. En regardant l’url du site dans la barre d’adresse, on voit très bien quil ne s’agit effectivement pas du site paypal.com mais bien d’un site ou Paypal n’est qu’un répertoire sur un nom de domaine qui n’a rien à voir avec la firme Paypal.

Faites donc vraiment gaffe à ce genre de choses lorsque vous consultez vos mails !

Vox n’est plus, vive Jerome Colin & les 16 salopards

logo radiolibre.be

Eh oui Vox dont je vous avais tant parlé n’est plus. Pourquoi? On ne sait pas trop… Est-ce que ça n’allait plus avec Skynet, est-ce Jérome Colin n’arrivait pas à tenir la chique tout seul, est-ce qu’il a d’autres projets…? Toujours est-il que vous le retrouverez dorénavant sur radiolibre.be entouré d’autres intervenants appelés les 16 salopards qui bloguent des 4 coins du monde (Marc à Seattle,…). Pour le moment c’est franchement le bordel, on ne sait pas trop où donner de la tête mais je suppose que le déménagement n’est pas encore vraiment fini. A quoi va-t-on s’attendre maintenant? Le format uniquement podcast de Vox (avec certes le blog sur Skynet mais qui ne reprenait que les grandes lignes du podcast) n’est plus d’actualité . Ici on a droit à un blog musical (et pas que musical dixit le base line) avec des news à tout va tous les jours portant sur des vidéos de clip, des infos sur les groupes, des nouvelles sessions accoustiques et d’autres provenant du feu-Vox, des réflexions des blogueurs,…

Il n’y a donc plus de podcast à proprement parlé, plus d’épisode d’1h30 chaque dimanche soir que l’on prenait avec soi sur notre lecteur mp3 pour la semaine,… Bref, j’avoue que l’idée du blog est sympa mais c’est vraiment dommage de laisser tomber le podcast que j’adorais tant pour le nomade que je suis. Mais peut-être est-ce en préparation? Allez Jérôme, montre-nous ce que tu as dans le ventre et épates-nous. Sur ce, je vous invite clairement à aller faire un tour sur radiolibre.be, c’est vachement bien 🙂

Quand Wikipedia rencontre Exalead

exalead et wikipedia

Je ne vous présente pas Wikipedia, l’encyclopédie en ligne dont le contenu est injecté par les internautes (bon d’accord je viens de vous la présenter mais brièvement). Par contre je vais vous présenter plus longuement Exalead, le moteur de recherche français qui possède sa propre technologie de recherche (bien au point) et qui a des idées à revendre. Lire la suite

Carton, déjanté inside

Petite mise à jour avec la présence de Carton sur MySpace, nouvelle adresse du site officiel cartoncapte.com et son Podcast très sympathique avec des morceaux inédits,…. La vidéo « Cocon Som » est vraiment à voir. Merci à la personne qui nous tient au courant de l’actualité de Carton via les commentaires 🙂 A quand une version de Cocons Pad dans le podcast? 😉 A noter aussi la présence de Carton sur last.fm

J’ai eu la chance de découvrir Carton totalement par hasard lors des fêtes de Wallonie à Namur. Carton faisait l’ouverture de la soirée sur la place Saint-Aubin à 19h15, autant dire que c’était l’heure d’arrivée des premiers spectateurs et que c’était un peu vide. Mais c’était méconnaitre la musique de Carton et ses capacités à rentrer dans une trance dont il a le secret une fois sur scène.

Lire la suite

Advalvas toujours présent

Vous vous rappelez d’Advalvas? Mais si un des premiers moteurs de recherche belge. Eh bien il est toujours existant et qui plus est totalement refondu depuis quelques temps. Il propose pas mal de services et news en tout genre très sympathiques. Un portail au final. Bien sûr il y a toujours une recherche sur le web belge (sous forme d’annuaire) ou sur advalvas (sur les articles du site). Mais on est loin du moteur advalvas qui faisait des recherches super pertinentes sur les sites belges, dommage 🙂 Mais bon à côté de çà il fait bon de se balader sur advalvas et ses articles très people, tendance & co.

Rendez-vous sur advalvas.be donc 🙂

Netvibes, toute la puissance du web (2.0 ?)

Netvibes existe depuis déjà plus d’un an. A l’époque on avait présenté ce site comme une petite révolution dans le monde du web. J’avais essayé histoire de voir de quoi il en retournait mais je n’avais pas été convaincu de l’intérêt. Certes c’était joli (l’effet permettant de drag and dropper les cadres dans la page web était super bien foutu) mais je m’en étais arrêté là . N’utilisant même pas l’essence même de ce site : le rassemblement sur une page web de tous les flux rss de vos sites favoris (actualité,…), de vos comptes mails, de sites communautaires,…

Lire la suite

Webnavets : les sites de série Z

Infographiste de mon état, et webdesigner plus particulièrement, des sites internet que je trouve horrible, subjectivement bien sûr, j’en ai croisé des tonnes. Mais ici, il s’agit d’un recueil mémorable de tout ce qu’il ne faut pas faire en la matière. Oui ce n’est pas bien de se moquer de gens qui sont souvent dans ces cas-là des amateurs, mais voilà , je n’ai pas résisté. Activez bien le son, le javascript et installez le dernier lecteur flash, vous êtes prêt? C’est parti!

Les modules ou les mp3 d’il y a 10 ans

Hier en fouillant des vieux cd de backup vala ti pa que je tombe sur un répertoire intitulé « modules ». Le module c’est quoi? En gros ca désigne les fichiers avec les formats audios aux extensions xm, it,s3m ou mod… qui ont précédé le format mp3 dans les années 90. Les modules étaient le plus souvent composés à partir de softs 8 ou 16 pistes il y a trèèèès longtemps genre sur atari et ce genre de choses et sur pentium plus récemment. Selon Wikipedia on pourrait dire sur les modules que « La différence majeure avec les formats audio récents comme MP3, OGG ou AAC est que la musique est fabriquée au fur et à mesure qu’elle se joue en combinant, pistes, partition, et instruments » puisque ces morceaux sont réalisés à partir de programmes d’édition sonore d’où ils sont directement compilés. Bref vous vous en doutez des trucs très amateurs, très kitch et très rétros mais des trucs chouettes quand même :).

Lire la suite

« Loose Change » : on nous aurait menti?

Ce n’est pas dans mon habitude de parler politique et économie ici, mais cette fois-ci j’y tiens. Jusqu’à présent le 11 septembre 2001 n’avait été pour moi qu’un attentat, certes plus important que les autres, mais restant l’oeuvre de terroristes malgré tout et surtout d’un sensationnel sans cesse grandissant de la part des médias. Je me doutais bien que derrière le gouvernement américain n’était certainement pas totalement innocent mais ce film a de quoi intriguer chacun de nous.

Lire la suite

2006, l’explosion du podcast : y compris sur la RTBF!

Je crois que je n’exagère pas en parlant d’explosion, on entend plus que lui partout : podcast podcast, podcast. Il y a un an, peu de gens savaient ce que c’était, un peu comme les blog il y a quelques années. Et moi aussi depuis quelques temps je suis devenu fan de ce nouveau moyen de communication, rassurez-vous il n’y aura pas de podcast ozmoz, çà vaut mieux. En attendant j’avais envie d’en parler, surtout quand j’ai appris que la RTBF (qui en Belgique produit à mes yeux les émissions culturelles les plus intéressantes) a annoncé le lancement de la diffusion en podcast des émissions de ses 5 radios à savoir LaPremière, PureFm, Classic21, Vivacité et Musiq3).

Lire la suite

Une vision particulière de l’orthographe

Bonjour bonjour, cela fait un petit temps que je ne disais plus rien mais je ne suis pas mort 🙂 Voici un petit site bien sympathique dont la philosophie me fait bien rire. Il consiste à trouver les fautes d’orthogaphe par rapport à tout ce qui lui passe sous les yeux : médias, sites web professionnels,… Bref l’air de rien on rit mais on apprend aussi. Et y a rien de tel que l’humour pour retenir donc pour les cancres en orthographe ou tout simplement pour ceux qui apprécient le sujet ou encore l’humour ce site est parfait.

Avec l’adresse du site vous comprendez tout de suite que le ton est donné : http://www.retourneaucm1.com.

Direct Answers from Encarta

Il s’agit d’un système capable de comprendre certaines questions formulées en langage naturel, et qui délivre en réponse une définition, une date, ou un fait extrait de l’encyclopédie « Encarta » de MSN.

Même si cette fonctionnalité est encore limitée, et n’existe que sur la version US du moteur, elle est révélatrice de la direction dans laquelle plusieurs équipes de chercheurs de Microsoft travaillent à l’heure actuelle.

Lire la suite

Marmiton, la recette dont vous êtes le héros

Lors d’une conversation culinaire avec mes collègues de visible, voilà que l’un d’entre eux mentionne celle de marmiton.org expliquant que c’était une très chouette adresse pour les cuisiniers en manque d’idée. Moi toujours entre deux à cumuler les plats soit tout fait ou le classique pates au ketchup, je me dis que bon on va voir ce que c’est sait-on jamais. Je dis les pates au ketchup mais bon je sais me cuire un bout de viande, du riz et des légumes c’est juste que je suis paresseux et que c’est assez basique. Mais voilà marmiton a changé l’idée que j’avais de la gastronomie. MegaMax toi qui voulait un billet sur la cuisine, je crois que la suite devrait t’intéresser 🙂 .

Lire la suite

Mozbot

Mozbot !? Un mélange de Mozilla et de … bot !? Non pas vraiment .. Mozbot est en fait le nouveau nom de Reacteur.com pour ceux qui connaissent ! Mais c’est quoi alors que ce Mozbot !? Et bien c’est tout simplement un moteur de recherche ! Mais il est plus que ça …

Lire la suite

La mode du Podcasting

J’avais déjà plus ou moins entendu parler du podcasting mais uniquement en tombant sur des choses particulières (arteradio.com). Donc si vous avez lu en son temps ma news sur arteradio.com qui est un des pionniers du genre, vous savez que le podcasting consiste à récupérer des sources audios totalement légales par l’internaute sur des sites prévus à cet effet et qui en fait conçoivent des émissions dans un format audio téléchargeable.

Lire la suite

Les sites graphiques / innovants du web

Aujourd’hui : Don’t click.it : Remarquez le jeu de mot (don’t click it) de ce site à la navigation instantanée. C’est un peu déroutant (ils préviennent d’ailleurs) mais c’est très chouette à l’utilisation. Une chouette idée.

Il est vrai que beaucoup de sites font des classements des incontournables sites du web. Ben vous y aurez droit ici aussi mais à ma sauce. Point d’effets 3D dans tous les sens, j’essaie surtout de trouver des concepts originaux et si c’est beau aussi tant mieux.

Lire la suite

Google Earth

Cette petite nouveauté de Google marque aussi mon retour (vachement attendu) sur le net :p En effet je viens de déménager dans ma nouvelle maison, je suis maintenant en terminale électronique, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… (ok, tout le monde s’en fiche…). 🙂

Bon passons maitenant au but initial de ce nouveau post: Google Earth. Techniquement c’est assez impressionnant, Google Earth permet « d’explorer » notre bonne vielle terre, grâce à des images satellite. En partant d’une vue globale de la Terre on peut zoomer (comme un dingue) sur l’ensemble de la planète et avec quelques options comme mettre en surbrillance les routes etc.
Pour finir, Google Earth c’est chouette ( 2 minutes au moins), c’est quand même intéressant à voir.

Rhubarbe.org

Non il ne s’agit pas d’un utopique 2ème projet de nom de domaine aussi ridicule que le 1er dont je vous ai parlé ci-dessous, Rhubarbe est le nom donné au projet d’hébergement auquel je participe via Ozmoz (oui encore lui).

Lire la suite

Soyez là à 15h51

Un idée conne et intutile on peut le dire. Arriverez-vous par contre à en venir à bout? Réponse à 15h51 précis tous les jours de la semaine, oui ma petite dame même le dimanche.

Et comme dirait l’auteur : « Tout cela ne sert à rien, n’apporte rien, est profondément inutile, bref ça vaut le coup de participer ».

Arteradio.com

Attention site intéressant. Déjà original de part sa conception et ses fonctionnalités ce site est en plus basé sur un contenu intéressant. Il ne s’agit pas d’une radio classique qui vous passe un genre de musique ou des débats/infos actualités. Arteradio est bien le même Arte qui a conçu une chaîne de télévision décalée par rapport aux autres. Et quand Arte se met à la radio et sur le web qui plus est, on obtient également quelque chose de bien particulier.

Lire la suite