Facebook, le mal incarné d’après France 2

Logo Facebook

Le reportage diffusé hier (4/12/08) sur France 2 à propos de Facebook dans l’émission Envoyé spécial a fait l’effet d’une bombe. Tous les acteurs du web et bien sûr les utilisateurs de Facebook et la blogosphère française et même internationale ont déjà réagi par rapport à celui-ci et on peut dire que les réactions en général sont très très critiques. Il faut dire que les journalistes n’y ont pas été de main morte…

Facebook ou la mal incarné sur le web

Les journalistes responsables de ce reportage ont clairement fait dans le sensationnalisme et l’insécurité de la vie privée pour les sensibiliser aux dérives réelles que peut entrainer Facebook. Je suis tout à fait d’accord avec le message qu’ils veulent passer dans le sens où beaucoup trop peu de gens sont contients de leurs actes lorsqu’ils partagent des informations personnelles sur Facebook mais ce n’est pas uniquement sur Facebook que l’on retrouve le problème, c’est sur internet en général ! Facebook n’est qu’un phénomène de masse qui a conquis énormément de gens mais avec un principe que l’on retrouve sur internet en général.

Je ne compte plus combien de fois des commentaires sur Ozmoz contenaient des numéro de gsm, adresses postales,… que je m’empressais de modérer. L’utilisation d’internet et les conséquences que leurs actes peuvent entrainer sont encore trop méconnues du grand public. Il y a un gros travail à opérer de ce côté-là.

Et le problème c’est que vu le flou artistique qui règne sur internet, ce sont les Etats qui doivent régler ce problème à savoir fixer des lois et sensibiliser les gens à l’utilisation d’internet. Tant que ce ne sera pas le cas, des dérives comme on peut en voir sur Facebook arriveront de manière trop importantes.

Il ne faudrait pas que France 2 découvre les applications en ligne de Google (Google Docs, Gmail,…), Microsoft (Hotmail renommé WIndows Live,…) sans quoi elle ferait un infarctus.

La manipulation du reportage

Là où je ne suis vraiment pas d’accord c’est dans la façon de choisir les gens et de prendre comme exemple d’un français moyen présent sur Facebook deux jeunes filles de 14 ans cigarette au bec, accro à Facebook et rencontrant un maximum de gens dans la vie réelle et qui se procurent de la drogue sur Facebook se croyant intouchables parce qu’elles passent par un système de messagerie instantanée pour s’approvisionner. C’était tout simplement gerbant.

Oui les filles sont complètement à la masse mais le problème n’est quand même pas nouveau… Caramail (messagerie instantanée où n’importe qui peut être présent), il y a déjà presque 15 ans connaissait le même problème et celui-ci n’est d’ailleurs toujours pas réglé car inhérent à un autre facteur (outre la législation beaucoup trop floue), l’éducation des enfants par leurs parents ! Alors c’est bien beau de rejeter la faute sur Facebook mais ces deux filles aux parents qui s’en foutent visiblement, faut pas pousser… On ne les voit pas du reportage, ça aurait pu être sympa d’avoir un avis de parent mais rien du tout.

Pareil pour le cas de la fille qui s’est soit-disant retrouvée célibataire à cause de Facebook, comme dit dans un commentaire de Techcrunch, on enlève le son et on croirait visionner les images d’une fille qui a été violée (on floute les images la concernant, plan sur ses pieds,…). Consternant.

Là où ils y vont aussi un peu fort c’est de dire que votre profil est visible par le monde entier et que vous ne pouvez rien n’y faire. Alors oui effectivement par défaut votre profil est accessible à beaucoup de monde et il faut fouiner un peu pour le savoir mais vous pouvez limiter de toute part les informations que vous partagez aux autres personnes inscrites sur Facebook et sur internet en général selon le lien qu’il représente par rapport à vous. Le journaliste ne le précisera qu’une fois le reportage une fois terminé, 5 minutes avant de quitter le plateau…

Les limitations de Facebook

Le gros problème de Facebook, c’est la masse d’informations qu’il englouti et on ne le sait pas forcément lorsque l’on s’inscrit. Beaucoup se rendent compte après coup de ce qu’il représente réellement si l’on est pas attentif à savoir un gouffre pour la vie privée. C’est un réel problème. On ne sait pas non plus que rien ne nous empêche d’en dire un minimum sur nous voire même de donner une fausse identité.

Je serais pour un bridage à l’inscription du profil de chacun pour éviter cette dérive d’avoir le profil de tout un chacun en train d’être visionné (dont peut-être votre futur employeur) avec vos dernières photos de soirée festive (beuveries en tout genre,… pour certains). Là on touche une corde sensible car je doute que Facebook soit prêt à faire ce genre de concessions étant donné que l’entreprise désire toucher un maximum de personnes à chaque instant.

Le second problème c’est la publicité ciblée qui peut vraiment aller très loin étant donné la masse d’information possédée par Facebook sur vous et votre entourage. A vous de voir ce que vous êtes prêt à transmettre. On se doute que Facebook transmet goutte à goutte des informations à des tiers au prix fort ou les gardent pour elle-même et en profite. « Bienvenue dans la vie.com« .

Et donc Facebook, on se désinscrit alors ?

La aussi le journaliste n’y va pas de main morte quand on lui demande sur le plateau quoi faire par rapport à cette menace incroyable : Ne pas s’inscrire ou se désinscrire tout simplement ! Waw, j’étais scotché…

Mais mon gars, faut que tu désertes internet, ta vie est en péril, va vivre au fin fond de la forêt Amazonienne et fais-toi oublier sans quoi ta vie va être anéantie.

Sérieusement, oui il faut faire attention aux informations que l’on transmet sur internet mais arrêtons de dramatiser à outrance, c’est vraiment lassant. Facebook n’est pas uniquement un piège pour la vie privée, il permet aussi de rapprocher les gens que ce soit au niveau personnel ou professionnel et donc de créer de l’économie. C’est un outil positif mais aucun aspect n’a été mentionné par Envoyé spécial. Alors oui il faut sensibiliser les gens quant aux limitations de Facebook mais ce n’est pas juste d’oublier tout le reste.

De mon côté j’y suis et j’y reste, je vais même vous donner l’adresse de mon profil Facebook, inconscient que je suis. Oui mais vous verrez que sans mon accord vous n’avez pas accès à mon profil et que toute personne inconnue à mes yeux ne sera acceptée tant que je n’aurai pas discuté avec elle. Et quand bien même je la connais, c’est loin d’être gagné d’avoir accès à toutes mes informations… Mais oui en attendant Facebook les possèdent toutes, peut-être devrais-je m’en inquiéter mais je suis sans doute trop naïf.

Continuer sur le web

Et vous vous en pensez quoi ?...

Déjà 7 réactions, merci pour votre participiation !

  • [...] articles sur ce reportage : TechCrunch, Akonit, So… what ?!?!, Groupe Facebook, Ozmob. Partager [...]

  • Adrien

    5.12.2008

    long sujet, beaucoup à dire mais le débat pour moi commence déjà sur un principe, l’éducation de leur enfant…

    de l’autre côté va expliquer à des gens qui ne sont pas vraiment nés avec un ordi dans les mains et encore moins internet comment gérer ça … ^^

  • .Oni

    6.12.2008

    Mwais j’ai vu le reportage j’ai pas du tout eu l’impression que le journaliste réalisais une chasse aux sorcière. Et bien entendu il a choisis des sujets qui frappent mais ces sujets n’en sont pas pour le moins « réel », ils ont aussi parlé de comment se protéger au mieux etc…

    Par contre j’ai pas suivit le débat après ^^

  • [...] Ozmoz [...]

  • Adrien

    11.12.2008

    je suppose que c’était cette émission ci :)

    http://www.dailymotion.com/video/x7m3r8_envoy-spcial-facebook-part-1_tech

    en gros, les filles de 14 ans ne disent pas prendre de la drogue ou autre, il y a bien pires qu’elle et si on se souvient à l’époque ils ont fait de même avec Cedric joueur hardcore ^^

    sinon en gros oui on trouve de tout sur facebook, mais c’est surtout aux parents de faire attention d’après-moi :)

    quand au rassemblement des 500 citoyens à Lyon qui d’après eux ne sert à rien, en fait le Freeze est un effet mondial pour lutter contre le stress de la vie quotidienne, un genre de manifestation passive, je trouve ça fun et limite j’y participerai volontiers, donc inutile, tout est relatif, :)

  • [...] Tutorial qui me semble plus indispensable après la diffusion le 4 décembre 2008 dernier du reportage sur France 2 a propos de Facebook qui tirait la sonnette d’alarme sur l’atteinte à la vie privée. Alors oui Facebook [...]

  • [...] de votre vie privée” (qui d’ailleurs explose les statistiques du blog). Eh oui car le reportage sur France 2 dont je vous parlais sur Ozmoz récemment à également relevé de graves problèmes de méconnaissances du grand public sur la [...]

Thomas Dubois

Ozmoz, c'est Thomas Dubois, geek sportif fan de photo et développeur web co-fondateur de l'agence web Alinoa.

Abonnements

S'abonner au flux RSS

Recherche

Derniers commentaires