Corrida du Beaujolais 2015 : making of des photos

20151120-184634-IMG_8404

Ce vendredi 20 novembre, j’étais signaleur pour la Corrida du Beaujolais 2015 organisée par mon club le Trail Attitude Famennoise. J’avais proposé de faire quelques photos pour laisser un petit souvenir à chacun. Une première pour moi de faire de la photo de sport en masse dans des conditions… difficiles. Voici l’album Facebook complet de la Corrida du Beaujolais 2015 en question pour vous faire une idée. Sur la photo ci-dessus, le grand Georges, mascotte des Marchois située au centre de Marche-en-Famenne et juste à côté du lieu de départ.

Mais qui a éteint la lumière ?????

Quand j’ai compris qu’il n’avait pas été possible de me placer dans un endroit lumineux du parcours pour signaler et photographier, je savais que ça allait être compliqué de prendre des bonnes photos techniquement parlant. J’avais quand même prévu l’artillerie lourde :

Avant d’aller me placer, j’étais au départ dans le chapiteau où cette combinaison a très bien fonctionné même sans pied c’était parfait. La lumière se réverbérait sur les murs du chapiteau, il y avait un peu de lumière de différents spots présent sur place. Je pouvais rester sans soucis en ISO 200 et fermer à 1/250 avec des gens immobiles, des conditions idéales.

Le côté super chouette et un peu inattendu ce sont les gens qui viennent vers moi pour prendre des photos. Il faut dire qu’avec un pareil attirail, je ne passe pas inaperçu.

20151120-185528-IMG_8432
20151120-183445-IMG_838120151120-185202-IMG_842320151120-184010-IMG_8387

Les coureurs du TAF présents en masse, ici Manu

Les réglages sur le terrain

Mais une fois en place dans une rue sans aucun éclairage, comme je m’en doutais, ce fut laborieux. Mon Canon 40D de 2009 a beaucoup plus montré ses limites que je ne l’imaginais en matière de sensibilité. Dès 800 ISO ça bruite et sérieusement.

Pour le flash j’ai poussé la puissance au maximum à +2. Le diffuseur Lambency est là pour garder un maximum de lumière autour de moi plutôt que de partir vers le ciel ou même sur les coureurs si je le pointe vers eux ce qui n’aurait pas été idéal.

Pour la mise au point, je veille bien à me placer en « AI Servo » histoire de pouvoir prendre des sujets qui bougent vite et refaire la mise au point fréquemment.

Enfin pour la sensibilité j’étais à 1000 voire 1250 avec des vitesses faibles d’ouverture entre 1/100 et 1/160 avec une ouverture de F2.8 Ce n’est pas idéal à plus d’un titre mais c’était nécessaire pour voir un minimum les sujets. Pas idéal pour des sujets qui bougent vite, il aurait fallait minimum 1/250. Pareil pour l’ouverture à F2.8, peu idéal pour que les sujets soient tous net.

Le résultat ?

Un résultat qui m’a déçu. Un bruit omniprésent mais atténué grâce à Lightroom en jouant sur les curseurs de Luminance et de détail dans l’encart « Détail » mais ce n’est pas le pire. L’autofocus de mon Tamron 17-50 2.8 fut catastrophique mais le moins pire par rapport au 85mm 1.8 incapable de faire une mise au point correcte et ne parlons pas du 50mm 1.8 EF-II dont l’autofocus est connu pour être très capricieux.

Au final beaucoup de mes photos sont floues :

  • J’avais tenté de ne faire la mise au point que sur un collimateur mais impossible, l’objectif patinait et donnait d’office une photo floue.
  • Entre 1/100 et 1/60 pas de miracle non plus avec des gens qui courent. 1/250 était vraiment nécessaire.

Autre point important, le flash avait du mal à suivre:

  • je mitraillais il se rechargeais toutes les 3-4 secondes et puis tout à coup après 20-25 minutes, il a commencer à prendre 15 secondes par photo prise.
  • Voyant qu’il ne suivait plus, je me suis dit perdu pour perdu, je tente des poses longues pour voir un peu ce que ça donne. Mais pas terrible.
  • Je tente alors de le rallumer pour voir 5 minutes après et là bizarrement il s’est mis à recharger toutes les 3-4 secondes comme au début. Un bug du flash ? Une idée ?

Réglages utilisés :

  • 1/100 à 1/160
  • F2.8
  • ISO 1000 et 1250

20151120-203658-IMG_8854

Évidemment, pas trop dur quand les gens s’arrêtent 20 secondes devant moi (et encore)

20151120-200212-IMG_8630

Difficile d’éviter le flou avec un avant-plan et un arrière-plan

20151120-195904-IMG_8618

Pas pu m’empêcher de prendre quelques photos un peu plus créatives évidemment

Des conseils ?

Si vous avez des conseils pour une prochaine fois pour m’éviter ces écueils je suis preneur car à part changer de boitier ou d’objectif je ne vois pas trop…

Seule piste, c’est en lisant article sur l’autofocus, je n’avais pas fait gaffe aux collimateurs rectangulaires verticaux et horizontaux. Dans ce cas-ci vu tous les sujets verticaux, j’aurais du utiliser un collimateur horizontal ce que je n’ai pas fait.

La prochaine fois, voici mes résolutions de ce que je prendrai / ferai :

  • prendre un jeu de 4 piles de rechange pour le flash,
  • utiliser un boitier réflex plus récent (le Canon 70D d’Alinoa avec lequel je risque de voir la différence niveau gestion de l’ISO),
  • des spots type chantier si oui lesquels ? Pas idéal non plus de leur mettre toute la lumière dans la figure en plus du flash au moment de la prise de vue,
  • tester la technique du filé ? Suivre les gens sera peut-être mieux?.

Conclusion

Comme je le disais un peu déçu niveau technique mais en écrivant mon retour, je me rends compte qu’il y a malgré tout quelques pistes. Comme quoi écrire permet aussi de sortir des pistes de notre esprit qui ressasse.

Et vous avez d’autres pistes pour la prochaine fois qui permettrait d’arriver à un meilleur résultat ?

Sinon l’autre point qui m’a bien fait plaisir et surpris c’est l’engouement des coureurs et leur envie d’être pris en  photo! Sans doute la super ambiance qu’inspire et crée le Trail Attitude Famennoise.

Les applications indispensables sur iPhone/iPod & iPad

interface

Vous venez d’acquérir un iPhone/iPod ou encore un iPad et vous désirez maintenant en tirer sa pleine puissance.

Vous avez frappé à la bonne porte, voici les applications absolument indispensables à votre précieux afin d’en tirer la quintessence et vous faire réaliser que vous ne pourrez plus jamais vous en passer.

Continuer la lecture de Les applications indispensables sur iPhone/iPod & iPad

Le reboot pour les 10 ans, vraiment ?

Ohééééé, il y a quelqu’un ? Ohé … Ohé … Ohé … Ca résonne par ici!

Oui je suis encore vivant pour ceux qui se demandaient, merci de m’avoir posé la question. Alors pourquoi faire renaitre Ozmoz de ses cendres après quasiment 3 ans d’absence ? Car j’ai envie d’écrire pardi ! Alors pourquoi tu ne le fais pas ????

Vous connaissez le syndrome du « je veux être dans les bonnes conditions pour recommencer / bosser  » ? Eh ben voilà sinon voilà pourquoi. L’enveloppe corporelle d’Ozmoz ne me correspondait plus, j’ai plusieurs fois essayé de la refaire mais sans jamais la terminer. Du coup à chaque fois je me sentais proche de relancer le blog et finalement non. J’écris des brouillons d’articles à côté et au final rien de publié en 3 ans. Juste de la curation irrégulière sur les réseaux pour ceux qui me suivent. Pourtant je le sais : « Le mieux est l’ennemi du bien ».

Et puis il y a eu toute une série de choses qui m’ont fait réagir vite cette fois. En gros Ozmoz a été modifié mercredi en deux heures de temps (vive les jours fériés). L’électrochoc ? Une conférence de Tobias Van Schneider au KIKK, un super festival sur le design et la créativité avec notamment ce monsieur. Ce monsieur qui sait de quoi il parle (il était lead designer chez Spotify quand même), nous a en gros matraqué – outre « son culte de la personne » (1) – qu’il fallait faire des projets sur le côté qui devaient rester stupides et simples afin de se challenger, avancer, s’amuser,…

Je me suis dit cette fois Thomas, tu trouves une solution simple et rapide et tu relances Ozmoz qui te servira de terrain de jeu, quoiqu’il en coûte et selon tes possibilités de temps limitées. Je me suis rapidement retroussé les manches, j’ai trouvé un thème qui me convenait plus ou moins (les cordonniers les plus mal chaussés tout ça), j’ai changé le logo par la nouvelle version même si ce n’est pas du tout finalisé. Tant pis, j’assume, c’est loin d’être parfait mais au moins je me sens chez moi et j’ai à nouveau l’envie d’écrire. CQFD.

Vous trouverez d’ailleurs un article rafraichi sur les applications indispensables pour iOS qui datait de juin 2012! Cette fois-ci, j’agis et j’arrête de vouloir que tout soit parfait! C’est un blog perso merde quoi… Mais bon qui sait un jour j’arriverai peut-être à refaire complètement l’enveloppe corporelle d’Ozmoz. En attendant au moins, j’écrirai. Maintenant je disais la même chose en 2013… On va tâcher de faire autre chose qu’une énième relance dans le vide.

Et vous sinon ça va depuis tout ce temps ? Il y a toujours des gens qui auraient garder Ozmoz dans leurs flux RSS ?

(1) Expression que je reprends de mon comparse alinois Ruben présent également

 

Retour d’un switcheur iOS sur Windows Phone 8 : le négatif

Voici la suite de mon premier article où je vous expliquais que j’avais préféré changer mon iPhone pour un smartphone Windows Phone et du retour sur le positif de Windows Phone 8. Maintenant place à tout ce que je n’ai pas aimé et la conclusion finale. Alors quel est mon ressenti après bientôt presque 1 an d’utilisation intensive ? Eh bien agréablement surpris, mais il y a encore du chemin à faire.

Le système d’exploitation qui prend 1,9 go d’espace disque

Ce n’est clairement pas un drame surtout qu’iOS 7 prend la même chose (2go) mais comparé à un Android qui ne prend que 500 mo (4x moins) ça fait beaucoup. Pas moyen d’optimiser tout çà Monsieur Microsoft ? Surtout avec la plupart des Windows Phone qui possèdent 8go de stockage, il faudrait alors revoir le stockage de base à 16go minimum pour être à l’aise.

windows-phone-connector-capture

Windows Phone Connector : le logiciel pour synchroniser vos médias sur un Mac

La synchronisation entre un Mac et Windows Phone

La synchronisation entre Windows Phone et Windows est très simple apparemment, il suffit de connecter le téléphone et vous pouvez directement gérez les fichiers qui sont sur votre téléphone sans installer de logiciel supplémentaire. Par contre moi qui suit sur Mac c’est une autre histoire.

La synchronisation n’est pas catastrophique mais quand même vraiment pas terrible. En fait vous devez installer Windows Phone Connector qui va servir de relais entre votre téléphone et le couple iTunes/iPhoto. Attention à bien faire les choses dans l’ordre sinon le logiciel ne bronche pas (en tout cas chez moi). La toute première fois, vous devrez autoriser Windows Phone connector à accéder au dossier qui contient tous vos morceaux. Ensuite pour vos synchronisations habituelles, lancez Windows Phone Connector, vous déverrouillez votre téléphone et SEULEMENT alors vous connectez votre téléphone avec le câble USB à l’ordinateur, pas avant.

Windows Phone Connector vous affiche alors une fenêtre un peu à la iTunes où vous pouvez sélectionner les playlists iTunes à synchroniser, pareil pour les photos avec iPhoto et un onglet « rechercher sur l’appareil » permettant de rapatrier photos, vidéos et musique disponible sur le téléphone. Si comme moi vous vouliez gérer vos photos avec l’application « Transfert d’images » ce n’est pas possible. Bizarrement le téléphone est bien détecté mais rien n’apparait. Sûrement une histoire de gestion de protocole. La seule alternative possible à iPhoto, Aperture que je n’utilise pas non plus… Si vous ne voulez passer par aucun des deux, je n’ai pas trouvé d’autre solution que de les désinstaller. Pas de 3ème option pour dire que vous ne voulez pas passer par un logiciel…

Le summum c’est si vous voulez transférer vos photos uniquement et que votre bibliothèque iTunes n’est pas accessible, il va enlever toute la partie synchronisation de la musique. Dans mon cas, j’ai tout mis sur un NAS (disque dur réseau) et donc une fois où j’ai voulu transférer des photos alors que je n’étais pas chez moi, j’ai eu la mauvaise surprise qu’il supprime toute ma musique. Complètement hallucinant… Heureusement Nokia a sorti un logiciel sobrement appelé Nokia Photo Transfer qui fonctionne très bien et vous permet de transférer vos images et vidéos sans vous préoccuper du reste. Très rapide et intuitif, heureusement que Nokia est passé par là.

L’impossibilité de gérer les applications sur la carte micro SD

Il n’est possible que de gérer musique, vidéos et images, et documents divers sur la carte SD. Toutes les applications ne permettent pas encore de mettre toutes les données sur téléphone ce qui peut être problématique, renseignez-vous bien. Faites très attention, 8go comme mémoire interne me semble être le minimum syndical. Evitez à tout prix le HTC 8S (4 go) par exemple car avec 2,1go de système, il ne vous reste même pas 2go…

Très difficile de trouver comment créer un compte Windows Live ID obligatoire (comme iCloud sur iOS et Gmail sur Android) afin de pouvoir centraliser vos achats,…

Le téléphone vous propose d’encoder les accès à différents endroits comme dans l’écran « ajouter un compte e-mail »  (notamment un compte Microsoft) dans les paramètres mais pour pouvoir en créer un, vous devez télécharger une application gratuite par exemple sur le Marketplace et là vous pourrez créer un compte. Complètement débile et complètement anti-ergonomique pour un utilisateur non averti, je n’ose imaginer Madame Michu devoir faire la même chose. Merci à Bouyges pour cette vidéo afin de créer un compte Windows Live ID.

La guerre entre Microsoft et Google qui vous empêche de synchroniser vos calendriers Google

Incroyable mais vrai, Google  qui commence à me taper sur le système avec son recroquevillent progressif sur lui-même a fermé depuis le 31 janvier 2013 pour les nouveaux terminaux le protocole EAS utilisé par Microsoft et d’autres sociétés pour la synchronisation des calendriers Google. Bon Microsoft n’est pas tout blanc car il ne propose pas de solution via calDAV pourtant un protocole standard depuis un bout de temps que Google garde ouvert. Cela devrait donc rentrer dans l’ordre, Microsoft est sur la balle pour la prochaine version de Windows Phone courant Juillet 2013. En attendant, vos calendriers Google ne sont pas synchronisés malgré ce que peut indiquer Nokia sur son forum (sauf si votre terminal a été activé avant le 31 janvier 2013), merci Google et Microsoft… Je suis même tombé sur un article qui vous propose de passer entièrement vos services Google à Microsoft. Ceci dit, il me charge quand même mes calendriers depuis quelques mois, de l’eau aurait coulé sous les ponts depuis cette histoire ?

Gestion manuelle des mails un peu bizarre

Il est possible de gérer la mise à jour des mails de manière manuelle, c’est-à-dire que je choisis le moment où je veux consulter si j’en ai des nouveaux ou non. Très bien. Maintenant quand je les consulte, si je lis un mail, si je le déplace, si je le supprime,… je dois cliquer à nouveau sur le bouton « synchroniser » pour que les actions soient prises en compte sinon, votre compte mail n’enregistre rien et c’est comme si vous vous n’aviez rien consulté. Bizarre et un peu fastidieux…

L’application « musique » peu ergonomique

Elle fait son job mais je trouve l’ergonomie vraiment problématique. Quand je lance un morceau de musique, impossible d’avoir alors la liste des morceaux de la playlist en cours pour passer à un autre morceau, tu dois repasser par l’onglet musique puis choisir à nouveau la sélection (c’est comme çà qu’ils appelle les playlists) et sélectionner ton morceau. Un peu lourd et anti-ergonomique surtout comparé à iOS… Y a plein de petits trucs comme çà, heureusement il y a Nokia Musique mais qui est maintenant interdit en Belgique, youpie, merci la SABAM qui gère les droits d’auteurs en Belgique… Donc au final obligé d’utiliser cette application.

Manque d’applications basiques

Je parle ici d’applications liées au téléphone et que j’aurais imaginé trouver sur le téléphone à l’allumage mais non… Pas de chronomètre ni de compte à rebour par exemple. Pour les applications de tâches à faire (to do list), vous devez aller dans l’application calendrier puis aller dans tâches mais impossible de créer des tâches récurrentes. Le seul moyen est de passer par une alarme, pas très pratique… Pas de liseuse de fichiers pdf. Bref des manquements qui sont étonnants de mon point de vue pour un système qui se veut complet.

Les surcouches opérateur comme sur Android

Alors je peste vraiment. Je vous disais encore bien dans mon article de choix de smartphone que j’allais sur Windows Phone parce qu’au moins je n’allais pas me taper l’attente de validation de surcouche comme sur Android et au final ben c’est pareil. La plupart des Windows Phone en Belgique proviennent de l’opérateur télécom Proximus même si vous l’avez acheté chez Van de Borre, Krëfel, Mediamarkt,…). Et là on attend depuis plus de 2 mois que la dernière mise à jour GDR3 veuille bien être autorisée par Proximus qui visiblement s’en fiche. En attendant les français,… en profite, dégouté.

Manque d’applications belges, institutions et jeux

Reste encore en Belgique des secteurs comme les banques (juste KBC actuellement) et les assurances qui ne sont pas sur Windows Phone en Belgique. C’est beaucoup moins le cas en France où on retrouve déjà quasi tout le monde. Pour le reste pas de soucis mais c’est quand même un peu gênant, une application bancaire, on y prend vite pris goût. Je n’ai pas non plus retrouvé toutes mes applications sportives mais celles dont j’avais absolument besoin oui donc ça va. Niveau jeux, c’est tout à fait correct. Gameloft un des éditeurs principaux sur mobiles lancent maintenant aussi ces jeux sur Windows Phone par exemple. Personnellement je ne joue que sur tablette donc je n’y fais pas attention mais ça a l’air de bien suivre.

Attention que les modèles avec seulement 512 mo de mémoire (comme le mien avec le Nokia Lumia 620 mais aussi le 520 par exemple) ne pourront pas faire tourner tous les jeux. Je vous conseille 1go de mémoire minimum si vous voulez jouer et il arrive même que 1go ne soit pas suffisant (mais c’est rare).

Conclusion

On sent que Windows Phone est un système d’exploitation qui est jeune, il a donc son lot d’inconvénients qui y sont liés comme certains manques d’applications (mais franchement maintenant ça devient une excuse bidon) et certains manques (fonctions basiques manquantes, bugs,…). Pour le reste c’est vraiment rafraîchissant grâce à son univers très personnel et je crois vraiment en l’avenir de Windows Phone pourvu qu’ils évoluent rapidement et qu’ils réussissent à implémenter tout ce qu’il faut sans compter sur Nokia qui en gros ajouter 30 à 40% de fonctionnalités en plus  grâce à ses applications qui heureusement tournent sur les autres marques mais de manière bridées pour certaines (logiciel GPS par exemple).

Si je ne devait choisir qu’un système, je ne choisirais pas Windows Phone par contre. C’est bien parce que j’ai un iPad que ça me convient mais sinon il me manquerait certaines choses. Pour du grand public par contre aucun souci. Sans rien faire, toute ma famille a été convaincue par Windows Phone et ils sont tous ravi de leurs Nokia 620 et 820. Si vous êtes bidouilleur, geek,… réfléchissez, sinon foncez, les prix des Windows Phone sont vraiment pas mal avec des entrées à 180€ pour le Nokia Lumia 520.

Aller plus loin :

Retour d’un switcheur iOS sur Windows Phone 8 : le positif

Voici la suite de mon premier article où je vous expliquais que j’avais préféré changer mon iPhone pour un smartphone Windows Phone. Alors quel est mon ressenti après bientôt presque 7 mois d’utilisation intensive ? Eh bien agréablement surpris, mais il y a encore du chemin à faire.

Premier tour d’horizon

Je précise pour ceux qui n’ont pas tout lu que je suis passé sur un Nokia Lumia 620 avec une carte micro SD de 32 go et comme tous les Windows Phone il regroupe une série de spécifications techniques minimum imposée par Microsoft ainsi que 3 boutons en bas du téléphone qui sont communs à tout le parc Windows Phone.

3 boutons sensitifs et pratiques en dessous de l’écran

windows-phone-boutons

Les 3 boutons physique en dessous de l’écran du téléphone

En bas du téléphone, vous trouvez 3 boutons qui vibrent à chaque touché doigté ce qui change tout vu que d’habitude vous n’êtes pas sûr d’avoir bien appuyé dessus. Ces 3 boutons bas de l’écran sont très bien choisi et pratiques

  • Bouton retour : Alléluia, on peut enfin faire un retour à l’écran précédent ce que j’ai toujours eu envie de faire avec mon iPhone, un appui long vous permet d’accéder au système multi-tâche de WP8 (on en reparle plus loin)
  • Bouton home : classique mais bien pratique, un appui long vous permet d’accéder au service vocal (on en reparle plus loin)
  • Bouton recherche avec QR code intégré : on arrive alors sur recherche « Bing » (le moteur de recherche de Microsoft), mais ce qui très chouette, c’est le picto (un oeil) qui vous permet de scanner directement un QR code. C’est donc natif sous Windows Phone, même pas besoin d’une application. Bien joué Microsoft ! En temps que concepteur  de projets web, je ne peux qu’approuver.

3 boutons physiques sur la tranche droite

windows-phone-tranche

Les 3 boutons physiques et sensitifs sur la tranche droite du téléphone

Il s’agit à nouveau d’une ergonomie identique sur tous les Windows Phone toute marque confondue. Vous retrouverez donc toujours vos marques :

  • Le 1er qui est « double » dans sa hauteur concerne le volume : Par défaut il permet d’augmenter et baisser le volume du téléphone/morceau de musique en cours. Il permet également d’afficher un picto pour passer en un clic du mode silencieux au mode normal en haut à droite de l’écran
  • Le 2ème pour verrouiller/déverrouiller le téléphone : Il est nécessaire d’appuyer sur celui-ci avant d’utiliser le bouton de volume. Il permet aussi de renvoyer un appel sur votre téléphone vers vos messagerie vocale si vous êtes en réunion.
  • Le 3ème pour lancer l’appareil photo (pas trop loin) : Si vous avez un téléphone protégé par un code, un appui long vous permet intelligemment de le lancer aussi, vous ne pourrez accéder à rien d’autre mais cela vous permet de prendre une photo ou une vidéo en quelques secondes. Ce serait dommage d’attendre trop longtemps…

Tuiles et customisation de l’écran d’accueil

windows-phone-tuiles

Les différentes tailles de tuiles possibles

C’est la marque de fabrique de Windows Phone (confer la publicité), vous pouvez paramétrer entièrement votre écran d’accueil avec vos applications et même des parties d’applications avec des tuiles (terme utilisé pour désigner les cases à l’écran) dans 3 tailles différentes :

  • une case,
  • 4 cases en carré soit 2 lignes de deux cases,
  • un rectangle de 8 cases soit 2 lignes de 4 cases.

On épingle (terme officiel) nos applications sur l’écran d’accueil (on les ajoute à l’écran d’accueil). Ces tuiles peuvent selon les applications être dynamiques, c’est-à-dire qu’elles peuvent se mettre à jour comme par exemple pour la tuile de l’application météo qui au fur et à mesure de la journée se met à jour avec les nouvelles températures et le temps futur. La taille de la tuile va permettre d’afficher plus ou moins d’informations (si prévu par l’application sinon elle reste statique). Attention évidemment à ne trop en abuser, ça bouffe de la batterie… Un peu comme les notifications « push » qui vous affichent des infos sur iOS dès que vous avez un nouveau message Facebook, Skype,…

Une interface et un univers avec un parti pris différent

C’est ce qui m’a fait fondre. Le système de tuiles sur l’écran d’accueil et les écrans d’utilisation. Sur ces écrans, on peut voir cette police fine qui possède le doux nom de Segoe UI qui est superposée à des images en arrière-fond la plupart du temps ou sur fond noir est du plus bel effet, on apprécie de passer d’écran en écran. On ne sent pas dans un iOS like comme j’ai pu le ressentir avec un téléphone Android (j’ai eu l’occasion de passer 2,3 jours avec une Samsung Galaxy Tab 2). De plus on peut customiser le thème général très simplement dans les paramètres (couleur, foncé/clair,…).

Les pictos et 3 petites points en bas de l’écran

windows-phone-trois-points-ecran

Les 3 petits points en bas de chaque écran permet d’afficher une légende et les paramètres supplémentaires ici sur application calendrier

Les actions sont rendues possibles grâce aux 3 boutons tactiles ou des pictos situés en bas de l’écran. De plus il y a toujours un picto « … » en bas à droite de l’écran afin d’accéder aux actions supplémentaires mais surtout à la légende textuelle des pictos déjà présents. Un système parfait pour être à la fois rapide (à force on les connait) et détaillé (au début, on appuie pour voir ce qu’ils signifient). Dans certains cas, les « … » sont un peu invisibles si l’image derrière est un peu blanche mais rien de dérangeant.

Gestion des contacts unifiée

Un des grands intérêts de Windows Phone, c’est son système de gestion de contact unifié. En effet, la fiche de chacun de vos contact rassemble toutes les informations sur celui-ci provenant des différentes réseaux. Vous y trouverez donc classiquement toutes les informations venant de votre carnet d’adresse, Facebook, Twitter et Lnkedin et une fiche sera constituée en fonction que vous pouvez bien sûr arranger à votre sauce. En plus de çà, vous trouverez sur la fiche de votre contact les derniers échanges réalisés sur cs réseaux ainsi que les derniers status publiés par votre contact. Une manière sympathique d’amorcer une conversation si vous allez le contacter. Il est possible aussi d’utiliser Google Contact pour gérer vos contacts. J’ai donc le choix d’insérer un nouveau contact dans un google contact perso et un autre pro.

Possibilité de sauvegarder dans le cloud SkyDrive (sms, paramètres,…)

Le service de sauvegarde de données dans les nuages (comprendre vos données sauvegardées sur un ordinateur qui n’est pas chez vous mais chez Microsoft dans ce cas-ci) s’appelle Skydrive. A  la manière d’un Dropbox, Apple iCloud ou Google Drive,  il vous permet de sauvegarder pas mal de vos données dont toute la configuration de votre téléphone, vos SMS, vos photos, vidéos,… C’est assez transparent et bien pensé donc je tenais à le souligner. Vous avez droit à 7 go gratuit à ce jour (c’était 25 go en 2012, dommage c’était parfait…).

Possibilité d’essayer les applications

Le Marketplace ou le store, l’équivalent Windows Phone de l’App Store et Goole Play (ex-Android Market), vous pouvez si le développeur le permet (et ‘est en général le cas) essayer l’application pour la durée de votre choix et avec des fonctionnalités bridées ou non (sisi ça arrive). En général l’application possède des possibilités en moins mais certains vous laisse seul juge avec l’application complète de manière illimitée dans le temps.

Le Marketplace / Windows Phone Store plutôt bien rempli

On cite souvent le manque d’applications comme frein pour passer à Windows Phone, c’est de moins en moins vrai. Franchement j’ai trouvé quasi toutes les applications que j’utilisais sous iOS. Les quelques unes que je n’ai pas trouvé sont présentes dans les défauts dans un article qui suivra. En gros le manque provient surtout des entreprises locales pour la Belgique (banques, institutions,…). Windows Phone ne compte pas encore pour ces entreprises car il ne représente encore que moins de 10% du marché des smartphones. Néanmoins quand vous trouvez une alternative, l’ergonomie et les fonctionnalités sont en général au rabais comparé à la version iOS.

La suite Nokia sur les téléphones Nokia, un gros plus :

La liste des applications développées par Nokia est très longue et complète certaines lacunes de Windows Phone ! Les prnicipales concernent la photo, la musique (indisponible pour la Belgique, merci la SABAM) et la cartographie avec un logiciel GPS parfait. ils sont utilisables sur les autres marques mais de manière limitée.

  • Here Drive+ : GPS complet avec possibilité de télécharger les cartes offline pour s’en servir à l’étranger. Si téléphone non Nokia, vous ne pouvez télécharger les cartes que pur le pays d’origine du téléphone.
  • Here Maps : Equivalent de Google Maps et here Drive+ mais pour les piétons. Possibilité de créer des trajets, de voir le plan pour un endroit,… Parfait pour l’utilisateur en mobilité
  • Here Transit pour les trajets STIB (merci la TEC de ne pas avoir d’API ouverte…)
  • Nokia Musique bien plus ergonomique et esthétique que le logiciel musical par défaut (mais impossible d’épingler une playlist sur l’écran d’accueil). La tuile dynamique est également bien mieux fichue. Elle permet aussi via le service de Nokia à 4€/mois de télécharger des mixes et de la musique comme Spotify.

Et toute une série d’autres :

  • Transférer mes données (Pour transférer vos contacts, etc. depuis votre ancien téléphone)
  • Studio Créatif (Pour éditer et ajouter des filtres à vos images)
  • Cinémagraphe (Pour réaliser facilement des gifs animés)
  • Créateur de Sonneries (Pour créer facilement une sonnerie depuis une musique de votre collection)
  • Panorama (Pour effectuer facilement des panoramas)
  • Nokia Care (Pour accéder à des astuces et consulter le guide d’utilisation de votre Lumia)
  • PhotoBeamer (Pour afficher facilement des photos sur un autre écran)
  • Nokia Lecture (Pour accéder à une bibliothèque de livres électroniques)
  • Photo Intelligente (Pour choisir la meilleure photo prise et la modifier facilement)
  • Nokia Trailers (Pour visualiser les bandes annonces des prochains films)
  • Nokia NFC Writer (Pour gérer des tags NFC)
  • Nokia Glam Me (Pour se prendre en photo via la caméra frontale et y ajouter un filtre)
  • Lire sur (Pour lire du contenu média sur un autre appareil)
  • Nokia Smart Cam (Pour prendre plusieurs clichés et choisir le meilleur, effectuer une mise au point, retoucher les visages, supprimer les objets en mouvement, et réaliser une photo d’action.)

Merci à la personne qui a listé les applications mais je ne me rappelle plus du tout où je l’ai trouvée.

Pour la suite

Vous retrouverez la suite avec le négatif et la conclusion très prochainement. N’hésitez pas à déjà me donner votre retour de votre côté.